La souris qui rugissait La souris qui rugissait
La souris qui rugissait
La souris qui rugissait

À propos

Illustré par Siné et publié pour la première fois en 1955, La souris qui rugissait est un roman où se dessine, à travers l'humour et des situations frisant l'absurde, une critique acerbe du monde de l'après Deuxième guerre mondiale. Le regard ironique que porte Leonard Wibberley sur la politique menée par les grandes puissances économiques est plus que jamais d'actualité. De la bombe atomique à la guerre expresse en passant par l'invasion extraterrestre, tout concourt à tourner en dérision les grandes hégémonies. Le roman met en scène l'imaginaire et drôlatique Duché du Grand-Fenwick, dernière nation au monde à être indépendante. Après avoir déclaré la guerre aux États-Unis, ce minuscule pays perdu dans les Alpes quelque part entre la France, la Belgique et la Suisse, va déséquilibrer les rapports de force entre états à l'échelle mondiale. Conte satyrique, fable burlesque à l'humour typiquement anglais, La souris qui rugissait se lit d'une traite et provoque de nombreux éclats de rire...

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782940517695

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    220 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Leonard Wibberley

Leonard Wibberley, né en 1915 à Dublin et mort en 1983 à Santa Monica en
Californie, est l'auteur d'une vingtaine de romans humoristiques. Il a également
publié de nombreux ouvrages pour la jeunesse sous les signatures de Patrick
O'Connor, ainsi que des romans policiers sous le pseudonyme de Leonard Holton.
Avec drôlerie, il traite de questions politiques, psychologiques et éthiques
d'actualité. Son ouvrage le plus populaire reste La Souris qui rugissait (The Mouse
That Roared, 1955), met en scène un petit duché vivant au XXe siècle comme
en plein Moyen Âge, le Grand-Fenwick. Le succès de ce roman, qui a connu
une adaptation cinématographique par Jack Arnold en 1959, a déterminé
Wibberley à situer d'autres narrations dans ce microscopique état imaginaire.

empty