La liberté guidait leurs pas ; résistants, déportés et évadés sous l'occupation

La liberté guidait leurs pas ; résistants, déportés et évadés sous l'occupation

À propos

Qu'ils aient été prisonniers dans les Stalags, déportés dans les camps de la mort ou seulement victimes de l'« ordre nouveau » imposé par les nazis, les Français ont connu sous l'occupation allemande une période qui compte parmi les plus sombres de leur histoire. L'humiliation de la défaite, les restrictions de toutes sortes, les exactions monstrueuses commises par l'ennemi auraient pu à elles seules expliquer que les patriotes se dressent face à l'envahisseur pour mettre fin à sa tyrannie et le chasser de notre sol. Pourtant, avant toute chose, ce fut la privation de liberté qui motiva leur lutte et conduisit beaucoup d'entre eux à accepter jusqu'au sacrifice de leur vie. La plupart sont demeurés si discrets que cinquante ans plus tard on oublie trop facilement quel fut le prix payé par eux pour notre liberté. Héros du quotidien, ils sombrent peu à peu dans l'oubli... C'est pour rappeler à leurs contemporains ce que fut leur exemple et expliquer leur combat aux jeunes générations qu'Alain Rafesthain, avec la rigueur de l'historien et le talent du narrateur, nous livre le portrait de quelques-uns d'entre eux. Prisonniers ou déportés, résistants ou martyrs du petit matin, tous revivent sous sa plume et nous racontent ce que fut leur épopée ou ce que furent leurs souffrances dans les camps allemands comme dans les caves de la Gestapo. Très différents les uns des autres, ils avaient pourtant un même but puisque la liberté guidait leurs pas.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9782908670134

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    300 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Poids

    640 g

  • Distributeur

    Alice Lyner

  • Support principal

    Grand format

Alain Rafesthain

Alain Rafesthain est né à Presly (Cher) en 1942. Élève de l'École Normale de Bourges, il y côtoie un professeur qui lui donne la passion de l'histoire et plus particulièrement celle de la Seconde Guerre mondiale. Depuis, il consacre de longs moments aux recherches concernant cette période, ce qui lui a permis de publier cinq ouvrages sur le sujet mais aussi quatre romans retraçant la vie rurale de 1870 au milieu du XXe siècle.ÿIl poursuit parallèlement une carrière politique qui le verra successivement maire de Fussy, président de la Région Centre et président du Conseil général du Cher.

empty