Le temps des mots à voix basse ; du mal à une mouche
Le temps des mots à voix basse ; du mal à une mouche

Le temps des mots à voix basse ; du mal à une mouche

À propos

Le Temps des mots à voix basse tout d'abord, dont l'action se déroule dans une petite ville allemande à la fin des années trente. Deux garçons partagent une amitié profonde, de même que leurs pères. Ils aiment les mots, le rire, les conversations au fond du jardin, près des ruches. Un jour où tout bascule : c'est le temps des mots à voix basse. Les hommes sont devenus fous; Oskar est renvoyé de l'école, les deux enfants n'ont plus le droit de se voir... Les persécutions s'annoncent... Que peut faire l'amitié dans cette situation? La réponse est bouleversante.
Le second titre s'intitule Du Mal à une mouche.
« Au suivant ! » C'est au tour d'une vieille dame qui vient de quitter ce monde, de faire ce qu'on appelle « le dernier bilan. » Un greffier très consciencieux et austère tient des comptes d'apothicaire. Il dresse la liste impressionnante des tous les êtres (de A à Z, des abeilles aux vers de terre, ni wapiti ni zèbre mais un loup tout de même !) auxquels elle a ôté la vie. Toutes les créatures, même les puces, les fourmis et les mouches, sont prises en compte. La liste est longue pour celle qui se croyait innocente.
Moins grave que la première histoire mais tout aussi profonde.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782889081387

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    136 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Anne-Lise Grobéty

Née en 1949 à La Chaux-de-Fonds, Anne-Lise Grobéty étudie à la Faculté des lettres de l'Université de Neuchâtel et effectue un stage de journalisme. Elle commence à écrire très tôt, et elle a dix-neuf ans lorsque paraît son premier roman. Après un deuxième roman, elle ralentit son activité littéraire pour s'occuper de ses enfants. Dans le même temps, elle s'engage politiquement et siège pendant neuf ans comme députée socialiste au Grand Conseil neuchâtelois. Son mandat achevé et ses filles devenant plus autonomes, elle renoue avec l'écriture dès 1984.
Anne-Lise Grobéty se fait connaître du grand public dès son premier roman, Pour mourir en février, couronné par le Prix Georges-Nicole. La suite de son oeuvre connaît le même succès: le Prix Rambert et deux Prix Schiller lui ont notamment été décernés. Parmi ses publications les plus importantes, les romans Zéro positif et Infiniment plus, tous deux traduits en allemand, et les recueils de nouvelles La Fiancée d'hiver et Belle dame qui mord. Elle a reçu le Grand Prix C. F.
Ramuz en 2000, et le Prix Saint-Exupéry-Valeurs Jeunesse de la Francophonie 2001 pour Le Temps des mots à voix basse. En 2006 paraît La Corde de mi, Prix Bibliomedia Suisse 2007 et Prix «Coup de coeur» Lettres frontière 2007, suivi, en 2007, par Jusqu'à pareil éclat. Anne-Lise Grobéty est morte le 5 octobre 2010.

empty