éduquer sous contrainte éduquer sous contrainte
éduquer sous contrainte éduquer sous contrainte

À propos

Dans l'ordonnance du 2 février 1945 qui régit le traitement pénal de la jeunesse délinquante, « la France n'est pas assez riche d'enfants pour négliger tout ce qui peut en faire des êtres sains ». Éduquer en s'éloignant des canons punitifs du droit pénal : tel était le projet.
Que s'est-il passé, à la fin du xx e  siècle, pour que la punition soit replacée au coeur des politiques de traitement des jeunes délin- quants, désormais moins porteurs d'avenir que stigmatisés ?

Notice Nicolas Sallée se plonge au coeur de l'Éducation surveillée - devenue Protection judiciaire de la jeunesse en 1990 - , administration chargée depuis 1945 de l'exé- cution des décisions de justice prises à l'endroit des jeunes délinquants. L'enquête articule un axe socio-historique (les transformations de cette administration et de la profession d'éducateur) et un axe monographique sur le travail éducatif dans quatre établissements : un service de milieu ouvert, un centre éducatif fermé et deux prisons pour mineurs. L'ouvrage décrypte notamment l'émergence, depuis une vingtaine d'années, d'un nouveau modèle éducatif fondé sur le recours à la contrainte, y compris sous la forme hautement controversée de la contrainte d'enfermement. Ce modèle - dit d'éducation sous contrainte - tend à redessiner le paysage de la justice des mineurs française.

Rayons : Parascolaire > Pédagogie > Pédagogie autre

  • EAN

    9782713225376

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    230 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    12 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Nicolas Sallée

Nicolas Sallée, ancien élève de l'École
normale supérieure de Cachan, est pro-
fesseur au département de sociologie de
l'Université de Montréal. Chercheur régu-
lier au Centre de recherche de Montréal sur
les inégalités sociales et les discriminations
(CREMIS), il est également chercheur col-
laborateur au Centre international de cri-
minologie comparée (CICC). Ses travaux
portent principalement sur les modalités
de traitement des jeunes déviants, et plus
généralement sur la fabrique des identités
juvéniles.

empty