Tomás Luis de Victoria
Nouv.

Tomás Luis de Victoria

À propos

Né dans le même pays que sa contemporaine Sainte- Thérèse d'Avila, Tomás Luis de Victoria (1548- 1611) bénéficie du soutient de Philippe II pour se perfectionner au Collegium Germanicum de Rome, alors que Palestrina est déjà un compositeur très en vue et influant dans la Ville Sainte. Ordonné prête en 1575, Victoria met tout son génie musical au service de la religion catholique en composant de nombreux Motets et Messes, dont un merveilleux O magnum mysterium, ou encore une délicate Ave Maris Stella, qui gardent une certaine «rigueur ibérique» mêlée de mystère et de charme austère. Sous la protection de l'Impératrice Marie d'Espagne, qui le nomme son chapelain en 1592, il revient à Madrid, au Monastère des Déchaussées Royales, où il travaillera jusqu'à la fin de sa vie, continuant de composer de nombreuses pièces, dont un célèbre Office des Défunts dédicacé à sa protectrice disparue. Son répertoire, reflet du Siècle d'Or espagnol, reste un monument de la musique du XVIe siècle.

Rayons : Arts et spectacles > Musique > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782358841016

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    176 Pages

  • Longueur

    20.1 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    348 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Henri Collet

Compositeur et critique musical, Henri Collet (1885-1951) a mené une carrière de professeur de littérature espagnole, un pays qu'on retrouve dans ses compositions. Passionné par la culture ibérique, et plus encore par sa musique, il a écrit plusieurs ouvrages sur ce sujet et surtout sur ses compositeurs de prédilection : Victoria, Albéniz et Granados. Ses ouvrages restent encore des références aujourd'hui.

empty