Le choix de la résistance ; histoires d'hommes et de femmes (1940-1944)

Le choix de la résistance ; histoires d'hommes et de femmes (1940-1944)

À propos

Comment se fait le choix de la Résistance dans la France occupée ? Qui sont ces hommes et ces femmes qui ont décidé, un jour, de s'engager dans la Résistance, de lutter contre l'occupant allemand et le régime nazi ?
À travers 15 portraits d'hommes et de femmes, résistants connus (Henri Frenay, Germaine Tillion) ou inconnus, Fabrice Grenard tente d'approcher au plus près ce mystère de l'engagement. Il fait droit à la diversité des Résistants - jeunes d'à peine 18 ans, militaire, communiste, prêtre catholique, intellectuel, paysan, parisiens, provinciaux, hommes, femmes, et même famille entière, blancs, noirs, nobles, ouvriers -, et aux différentes formes que pouvait prendre la Résistance : armée secrète, passage en zone libre, journal clandestin et contre-propagande, maquis, FFI, Français Libres, à Londres, à Paris, dans le Vercors...
Ce livre donne un visage à la Résistance. Il essaie d'en restituer l'esprit, les actions et le quotidien. C'est la véritable histoire de l'armée des ombres, écrite cette fois, non par un romancier, même s'il fut de l'envergure de Kessel, mais par un historien, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale.



Sommaire

Introduction.
1- 17 Juin 1940 « Faire quelque chose » en métropole. Edmond Michelet et le premier acte de « contre-propagande » à Brive.
2- 19 Juin 1940 Partir pour continuer la lutte Le périple de deux frères bretons pour rejoindre Londres et la France Libre.
3- Juillet 1940. Quitter l'armée pour se placer au service du général De Gaulle à Londres. Philippe de Hautecloque devient Leclerc.
4- Juillet 1940. Le refus de la captivité, préalable à l'engagement résistant.
L'exemple du tirailleur sénégalais Addi Bâ.
5- Eté-Automne 1940. Faire passer la ligne. Deux pionniers du passage clandestin dans le Jura : Fernand Valnet et Paul Koepfler.
6- Eté-Automne 1940. De l'aide légale aux prisonniers de guerre à la constitution de filières d'évasion clandestine. L'exemple de Germaine Tillion.
7- Novembre 1940. Créer un réseau de renseignements. La rencontre entre La Bardonnie et Gilbert Renault (« colonel Rémy »).
8- Automne 1940. Créer un journal clandestin en zone occupée : Hélène Mordkovitch, Philippe Viannay et les origines de Défense de la France.
9- Janvier 1941. Entrer en clandestinité. L'exemple du capitaine Henri Frenay.
10- Printemps 1941. Une famille de « légaux » entre en résistance. Les Bourdarias à Eymoutiers (Haute-Vienne).
11- Eté 1941. Passer à l'action armée. Gilbert Brustlein, les bataillons de jeunesse et les débuts de la lutte armée.
12- Automne 1942. Désobéir en conscience. L'abbé Camille Folliet et le réseau des prêtres haut-savoyards.
13- Décembre 1942. De l'armée d'armistice a la Résistance. Le lieutenant Théodose Morel et les cadres du 27e BCA rejoignent l'Armée Secrète.
14- Eté 1943. S'engager au maquis. Deux étudiants intègrent les camps du Vercors.
15- Juin 1944. Prendre les armes pour libérer la France. André Deleger s'engage dans les FFI de Haute-Vienne.
Conclusion.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799) > Seconde Guerre mondiale

  • EAN

    9782130822325

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    372 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    416 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Fabrice Grenard

Fabrice Grenard, historien, est l'auteur de plusieurs ouvrages portant sur la vie quotidienne des Français au cours des « années noires »: La France du marché noir (Payot, 2008), Les scandales du Ravitaillement (Payot, 2012), La « drôle de guerre » : l'entrée en guerre des Français (Belin, 2015) ainsi que sur la Résistance et les maquis. Il l'auteur aux éditions Tallandier de l'ouvrage Tulle, 9 juin 1944, enquête sur un massacre (2014).

empty