Littérature traduite

  • Fidèle à sa posture journalistique marquée par la réflexivité et l'horizontalité dans le rapport à l'enquêté, John Gibler raconte ici l'incroyable parcours d'un guérillero nahualt, Andrés Tzompaxtle, enlevé, détenu et torturé par l'armée mexicaine en 1996, jusqu'à son évasion, puis sa longue et difficile reconquête de la liberté.

    En recourant à une polyphonie narrative où se mêlent de façon presque imperceptible la voix du journaliste à celle de l'enquêté, L'évasion d'un guérillero articule de façon magistrale le travail d'archive, le journalisme de terrain, le témoignage et l'essai, et rend un hommage vibrant à la parole et à l'histoire d'un survivant qui incarne la force et la lutte inébranlable pour la dignité des peuples.

  • C'est peut-être le testament spirituel de Benoît XVI. Depuis sa renonciation en 2013, le pape émérite avait promis le silence. Il sort subitement de sa réserve au printemps 2019. Pourquoi ?
    Dans ce document inédit en France, le pape théologien creuse en profondeur le mystère du mal. Fort d'une longue expérience spirituelle, il décrit la lutte dantesque, invisible et sans merci qui sous-tend la crise de la pédophilie au coeur de l'Église.
    À 92 ans, ce sage n'arrête pas son regard aux zones sombres. Il discerne les lieux d'espérance pour l'Église du Christ et livre aussi son secret : combattre « l'absence de Dieu », y compris dans l'Église catholique, pour « choisir Dieu ».

  • Rédigé par un universitaire courageux, ce texte nous offre un privilège rare: commencer à comprendre le phénomène des gangs en Amérique latine et aux États-Unis, une question vraiment complexe.
    La Mara Samtrucha 13 e MS-13 s'est formé afin de protéger les immigrés salvadoriens des bandes rivales de Los Angeles et revendiquent 30  000 membres dans le monde.  Avec une méthode de rue mais rigoureuse, l'auteur a enquêté et étudié sur l'un des sujets les plus sensibles et dangereux qui soient les gangs.
    Sans jugement de valeur, ce journal de terrain nous montre l'intimité - la vie quotidienne de ces gangs - si souvent mythifiés, caricaturés, transformés en spectacle et, finalement, mal compris.

  • Alors que le Vatican vacille, en proie aux scandales des abus sexuels, l'archevêque émérite Carlo Maria Vigano lance une bombe médiatique et demande la démission du pape. François aurait couvert les viols et actes de pédophilie du cardinal américain Theodore McCarrick, mettant ainsi à mal la confiance des fidèles.
    Mais que cachent ces campagnes de déstabilisation ? Et qui sont ces nouveaux ennemis de l'Église ? Luttes intestines, conflits de pouvoir et lobbyings, une immersion inédite dans les coulisses de la curie romaine, plus que jamais fragilisée.

  • Condamné à la flagellation et à la prison pour avoir défendu la liberté de culte et d'expression En juin 2012, Raïf Badawi, 28 ans, est arrêté et jugé pour apostasie et insulte à l'islam. Son crime : avoir prôné sur Free Saudi Liberals, blog qu'il a créé, la libéralisation du royaume saoudien Il y défendait notamment le droit d'être athée. La justice le condamne à une peine de dix ans d'emprisonnement, assortie de mille coups de fouet. Détenu depuis 4 ans, il a reçu en janvier 2015 50 coups de fouet, ce qui a suscité l'indignation du monde entier.
    Aujourd'hui, Ensaf Haidar, son épouse depuis 2002, dénonce l'injustice et les sévices infligés à son mari.
    Exilée à Sherbrooke (Québec) avec ses trois enfants, elle en appelle aux responsables internationaux. Son combat ne cessera que lorsque Raïf aura été libéré. Car Raïf Badawi n'est pas seulement un militant des droits de l'homme : le lauréat du prix Sakharov 2015 est devenu un symbole mondial de la liberté.
    Ce livre est le témoignage de leur parcours, et du combat que mène Ensaf Haidar pour libérer son mari.

  • 20 avril 1999, lycée de Columbine. Dylan Klebold et Eric Harris tuent douze élèves et un professeur avant de se suicider. Sue, la mère de Dylan, témoigne pour la première fois.
    Comment imaginer qu'un enfant qu'on a élevé et aimé puisse être responsable d'un tel massacre ? Comment, en tant que mère, a-t-on pu rester aveugle à sa dérive ? Qu'aurait-on dû faire différemment ? Depuis dix-sept ans, Sue Klebold vit avec cette douleur indescriptible et la honte de ce jour tragique où son fils a ouvert le feu dans son lycée.
    Elle avait toujours refusé de s'exprimer. Mais la multiplication des tueries dans les écoles américaines ces dernières années l'a incitée à briser ce long silence. Elle livre un témoignage brut et puissant, digne et tout en retenue, pour aider d'autres parents, épargner d'autres enfants.
    « Comme toutes les mères de Littleton, j'avais prié pour que mon fils soit sain et sauf. Quand j'ai entendu parler de vingt-cinq morts, ma prière n'a plus été la même. Si Dylan blessait ou tuait des gens , il fallait l'arrêter. En tant que mère, c'est la prière la plus difficile que j'aie jamais faite dans le silence de mes pensées. Mais, je l'ai compris à cet instant, la plus grande grâce que je pouvais demander au ciel n'était pas que mon fils soit sain et sauf, mais qu'il soit mort. » « Dans ce livre, Sue Klebold gagne notre compassion, notre empathie et, souvent, notre admiration ; pourtant, Columbine est un message d'avertissement, et aucunement une demande d'absolution. » The New York Times

empty