Tequi

  • Fratelli tutti, « Tous frères », c'est le nom de cette nouvelle encyclique du Pape François, la 3ème de son pontificat après Lumen Fidei en 2013 et Laudato Si' en 2015. Ce titre se réfère aux Admonitions de saint François : « Considérons, tous frères, le bon Pasteur : pour sauver ses brebis, il a souffert la Passion et la Croix ».
    Dans ce texte, le Pape François développe le thème de la fraternité humaine. Thème qui lui est cher, qu'il décline sans cesse dans son magistère.

  • Une synthèse formidable de la foi catholique : ni compliquée ni gnangnan. Texte officiel de Rome pas récent (1967), mais qui garde toute sa pertinence et sa beauté pour présenter le kérygme de façon limpide et très claire. Très bien écrit.
    3 parties : L'événement chrétien, La sagesse chrétienne et La vie chrétienne Introduction et notes pour recontextualiser certaines formulations.

  • Avec la lettre apostolique Patris corde (Avec un coeur de père), François rappelle le 150e anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme Patron de l'Église universelle par Pie IX, le 8 décembre 1870. À cette occasion, une Année spéciale saint Joseph se tiendra du 8 décembre 2020 au 8 décembre 2021.
    Un père aimé, un père dans la tendresse, dans l'obéissance et dans l'accueil, un père au courage créatif, un travailleur, toujours dans l'ombre : ce sont avec ces mots, empreints de tendresse, que le Pape François décrit saint Joseph.
    La pandémie de Covid-19, écrit le pape, nous fait comprendre l'importance des personnes ordinaires, celles qui, éloignées des projecteurs, font preuve de patience, insufflent l'espérance et veillent à créer une vraie co-responsabilité. À l'image de saint Joseph, « l'homme qui passe inaperçu, l'homme de la présence quotidienne, discrète et cachée », et qui, pourtant, « joue un rôle inégalé dans l'histoire du salut ».
    Une introduction et un commentaire du frère Dominique Joseph donne un éclairage intéressant sur la compréhension de ce texte dans notre monde actuel.

  • Le vin, fruit de la vigne et du travail des hommes Nouv.

    Une promenade roborative au coeur des vignes et du vin dont la symbolique est si présente dans la  Bible. Une méditation sur la foi, l'émerveillement face à la création, et le travail de l'homme au service  de Dieu.  Béatrice Drecourt nous invite dans ce livre à une promenade joyeuse dans les vignes du Seigneur afin  d'entrer dans le mystère du Jeudi saint et de comprendre cette phrase de l'Écriture que nous entendons  à chaque messe : « Bénis sois-tu Dieu de l'Univers Toi qui nous donnes ce vin, fruit de la vigne et du  travail des Hommes. »     Fruit d'une passion, d'une méditation et d'un simple émerveillement, l'auteur nous fait découvrir le vin,  dans son aspect naturel et technique, pour nous conduire, par l'évocation du vin dans la Bible, du coeur  des vignes au coeur de Dieu, au Christ, vraie vigne dont il est le cep et nous les sarments.     Aujourd'hui, nous devons impérativement revenir à l'émerveillement de l'ordinaire, à la joie de la  création où nous trouverons les ressorts nécessaires au développement de notre foi. Une table bien  mise n'est-elle pas le reflet de celui qui l'a dressée ? 

  • Veillez et priez

    Jean-Paul Dufour

    • Tequi
    • 3 Mars 2021

    Veiller, c'est prier à l'exemple du Christ qui conforme sa volonté humaine à la volonté divine. (...) Veiller, c'est aussi prier avec le Christ, avec son Esprit de Fils s'écriant "Abba ! Père" (Rm 8, 15). L'Eglise nous convie à nous nourrir humblement des fruits de sa prière constante et universelle. Puisant dans ce trésor inaltérable de l'Eglise, Jean?Paul Dufour a composé un florilège de prières et de textes à découvrir ou à redécouvrir au gré de nos recherches, de nos besoins ou de nos aspirations.
    Grâce à cet outil spirituel et pratique, tout chrétien pourra approfondir son oraison personnelle, s'associer davantage à la célébration des saints Mystères et mieux se disposer à la réception des sacrements. De même, toute personne en quête véritablement de sens pourra trouver dans cet ouvrage de multiples accès vers Celui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie. (Extraits de la préface de Mgr Dominique Rey) Chacun pourra trouver dans ce livre toute une riche tradition de prières qui appartient au christianisme.
    Un manuel de grande qualité pour quelqu'un qui se pose la question : comment prier ? Un livre indispensable dans la bibliothèque de chaque chrétien ! Puisse la prière jaillir de nos coeurs comme l'eau fraîche d'une source !

  • Nous avons une âme, nous dit l'auteur, et même plus : nous sommes une âme. Or, nous sommes  attaqués par trois ennemis qui veulent, insidieusement ou frontalement, nous décourager et nous  détourner de la voie du bonheur : ce sont la chair, le monde et le démon. Ces trois ennemis n'ont  qu'une crainte : rencontrer en nous le Christ, le puissant gardien de notre âme. C'est là le secret pour les  vaincre, à travers des remèdes simples et à notre portée que l'auteur nous détaille : l'amour de l'Église,  la prière, la pratique des sacrements, l'accueil de l'Esprit Saint, l'intercession de la Vierge Marie et de  saint Joseph...    Un petit livre lumineux qui fera beaucoup de bien ! 

  • Ce recueil de prières chrétiennes fait suite au livre Veillez et priez bien adapté pour la maison, l'oratoire... Version en format de poche pratique pour les déplacements, les pèlerinages...
    Plus de 340 prières, pour aider à prier au quotidien et à entrer dans l'union à Dieu, mystère de vie, de paix et de joie.
    « Ce petit recueil de prières permettra au lecteur de découvrir ou redécouvrir un choix de textes et de prières pour aider sa vie spirituelle.
    L'adoration eucharistique pourra par exemple, être soutenue et fortifiée par ce florilège de textes puisés dans la grande tradition de l'Église. Cet outil sera utile également aux groupes de prière. J'invite le lecteur à piocher ici et là une nourriture solide. Que le lecteur s'imprègne de ces prières et des lumières qu'elles procurent pour le coeur à coeur qui est la prière des prières. » Monseigneur Dominique Rey.
    (extrait de la préface)

  • Le pack de saint Joseph par les papes : deux livres pour 5 grands textes + un feuillet des prières  à saint Joseph.  Quemadmodum Deus, de PIE IX (1870).  Quamquam pluries, de LÉON XIII (1889).
    Bonum sane, de BENOÎT XV (1920).  Redemptoris custos, de JEAN-PAUL II (15 août 1989).  Patris corde, de FRANÇOIS (8 décembre 2020). 

  • La présentation détaillée des événements de Medjugorje depuis 1981, mis en perspective avec la succession providentielle des apparitions de Notre-Dame depuis le XIXe siècle, et notamment Pontmain dont on fêtera les 150 ans en janvier 2021, en relation avec les fins dernières.

  • Mon sac de messe

    Collectif

    • Tequi
    • 9 Juin 2021

    Vite, tous à l'église... Et n'oublie pas ton sac de messe !  Qui ne s'est pas retrouvé à la messe avec les enfants en ébullition et en ayant oublié les livres voire  les jeux pour les tenir tranquilles ? Le seul moyen pour l'éviter dimanche prochain, c'est de préparer  à l'avance près de la porte de la maison un sac avec tout ce qu'il faut dedans :    -L'heure de la messe, avec la roue du temps, pour suivre avec eux la progression de la  célébration.
    -La messe en images à colorier, pour passer le temps sans changer de sujet.
    -Mon premier livre de messe flip-flap, pour découvrir la messe en s'amusant.  

  • « La sainteté n'a pas d'âge...
    Une vie réussie, en effet, ne se juge pas sur la durée mais sur l'intensité de l'amour qui l'anime. » (Préface de Mgr Rey) Anne-Gabrielle, née à Toulon, vient d'avoir sept ans lorsqu'on lui découvre un cancer très virulent des os. Sa maladie va être à la fois le point de départ et le facteur de plus en plus déterminant de son ascension spirituelle. Une ascension d'autant plus étonnante qu'elle n'a que huit ans et demi à sa mort survenue le 23 juillet 2010.

    Le frère Jean-François de Louvencourt, en s'appuyant sur les témoignages de la famille et de proches, éclaire d'un jour nouveau les grandes dimensions de la magnifique spiritualité d'Anne-Gabrielle : un don de soi de plus en plus total à Dieu, dans l'acceptation puis l'offrande de sa maladie, de ses souffrances et de sa mort. Et toujours avec ce sourire qui est comme un rayonnement de la vie divine en elle et qui ne la quitte pas, même dans les plus grandes souffrances !

    Cette prodigieuse ascension spirituelle et sa rapide notoriété ont motivé les premières démarches en vue de sa cause de béatification, sept ans seulement après son décès.

  • Le document propose une approche intégrale de la personne humaine, de la souffrance et de la  maladie, de la prise en charge des personnes en phase critique et terminale de la vie.  La lettre Samaritanus bonus, dont la rédaction a été décidée en 2018 lors de la session plénière de  la Congrégation pour la doctrine de la foi, se propose d'apporter « une perspective d'espérance  pour la souffrance vécue par ceux qui sont confiés aux soins affectueux des travailleurs de la  santé ».    Dans un « environnement de droit civil international de plus en plus permissif en ce qui concerne  l'euthanasie, le suicide assisté et les dispositions relatives à la fin de vie », l'Église catholique  présente, avec Samaritanus bonus, « une nouvelle déclaration organique » s'inscrivant dans la  continuité de ses enseignements sur le sujet.    Quand il n'y a plus rien à faire pour sauver une vie, il y a encore « beaucoup à faire » pour  accompagner la fin de vie. Ce document présente un refus net de l'euthanasie et de la logique du  « rejet » comme de l'acharnement thérapeutique. Il réfléchit à des questions délicates comme la vie  prénatale et les états de conscience réduite. Il réaffirme le droit à l'objection de conscience du  personnel soignant. 

  • Prier en couleurs

    Anne-Laure Lavagna

    • Tequi
    • 9 Septembre 2020

    Depuis plusieurs années, les albums de coloriage ne sont plus réservés aux enfants car dessiner s'avère être une thérapie anti-stress, appelant au calme et à la concentration. Ce livre permet d'aller encore plus loin : en s'appuyant sur une citation biblique pour chaque illustration, on peut entrer dans la prière par l'action de colorer. Dans un moment recueilli, laissons jaillir tout l'arc-en-ciel de nos crayons et feutres pour célébrer Dieu, qui a créé le monde en couleurs. Avec nos mains, avec nos yeux, adressons-Lui notre prière visuelle, par les rouges qui portent l'Amour, par les jaunes qui évoquent la Lumière, les bleus l'Infini... afin de passer du noir et blanc à la couleur, avec émerveillement.
    L'album mélange harmonieusement 4 thématiques : Croix, Coeurs, Lumières, Paroles.

  • Voici la réédition du récit bouleversant de la courte vie de Delphine de Fosseux (5 mars 1959 - 23 avril 1969), atteinte d'un cancer à l'âge de 7 ans, et de son lumineux cheminement spirituel jusqu'à sa mort 3 ans plus tard. Un itinéraire édifiant, jalonné de phénomènes extraordinaires, de l'acceptation à l'offrande finale de sa vie au Christ, pour les autres et notamment pour les prêtres (Le matin de sa dernière opération : « Aujourd'hui, j'offre tout pour les prêtres »).
    Ce témoignage eut un grand retentissement dans son diocèse, Versailles, entraînant de nombreuses chaînes de prières.

    L'abbé Grosjean offre une superbe préface, pour en expliciter un sens vraiment chrétien :
    « (...) Étonnante puissance de Dieu, qui n'empêche pas le mal, mais qui permet que l'épreuve puisse avoir sa fécondité et qu'au coeur des larmes, la charité puisse demeurer. (...) Que ces petits devenus nos « grands frères et grandes soeurs du Ciel » intercèdent pour nous et nous rappellent notre vocation à tous : non pas vivre longtemps mais vivre pleinement, en enfant de Dieu ! » Des démarches sont entreprises en vue de l'introduction d'une cause en vénérabilité de Delphine.

  • Dans ce numéro 3, le père Jean-Georges Boeglin vient nous aider à tirer profit, pour nous et pour les autres, d'un confinement subi et vécu comme une vie au rabais, quand il peut au contraire être l'occasion de redonner du sens à nos vies.

  • Dans ce numéro 4, François Bal fait le point sur le partage que le chrétien est appelé à faire de ses biens. Il montre le chemin de vie ouvert par la rencontre vraie avec les personnes pauvres, à rebours des ghettos que certains voudraient créer ou de la lutte des classes.

  • Croire à l'amour

    Pierre d' Elbée

    • Tequi
    • 12 Décembre 2007

    Cet ouvrage est un recueil, en langage parlé, de l'essentiel des retraites prêchées dans tous les milieux par cet ancien supérieur général de la congrégation des sacré-coeurs, le père d'elbée.
    L'auteur pense que ce qui manque le plus aux âmes, en ce monde, c'est de réaliser à quel point dieu les aime et veut leur bonheur. reprenant la doctrine de sainte thérèse de l'enfant-jésus, il a puisé dans l'ecriture, et par-dessus tout dans l'evangile, les vérités qui dilatent les coeurs et les entraînent vers celui qui n'est qu'amour.

  • Dieu seul suffit

    Bruno-Marie Simon

    • Tequi
    • 17 Février 2021

    Qu'est-ce qui est essentiel dans la vie chrétienne ?

    Dans la confusion créée par les nombreuses voix discordantes qui résonnent dans l'Église aujourd'hui, c'est la question que chaque fidèle doit se poser. Les saints répondent à cette question : l'union avec Dieu, comme le dit sainte Thérèse d'Avila : « Tout passe, Dieu seul suffit. » Mais comment l'homme peut-il être en communion avec Dieu ?
    La seule possibilité est de vivre par la foi, l'espérance et la charité : ce qui signifie entrer dans la voie divine dans laquelle Dieu pense et aime. En effet, la foi, l'espérance et la charité transforment notre manière de penser et d'aimer pour nous permettre de répondre à l'invitation de Jésus-Christ : « Comme le Père m'a aimé, je t'ai aussi aimé. Demeurez dans mon amour... C'est mon commandement : que vous vous aimiez les uns les autres comme je vous ai aimés. » Bien sûr, pour que cela se produise, nous devons permettre à Dieu d'entrer dans notre vie et de la transformer !

    Il ne s'agit pas ici d'un ouvrage savant sur la nécessité de la foi mais d'un parcours de foi que nous partage l'auteur pour nous offrir les moyens de redécouvrir la beauté et la joie de vivre l'amour de Dieu à l'écoute de l'Évangile et à l'école des saints.

  • Cet ouvrage est à la croisée du livre de spiritualité et du manuel pratique pour les chrétiens qui souhaitent construire des communautés de prière et d'évangélisation là où ils vivent et travaillent.
    Dès sa conversion, l'auteur fut à la recherche de davantage de prières communes et de camaraderie que la messe hebdomadaire ne pouvait lui en fournir. Elle a interrogé ses amis - des professionnels occupés, jeunes et urbains, comme elle - et a créé des lieux et moments qui correspondaient à leurs désirs et à leurs horaires. Le résultat fut une vie spirituelle et sociale moins solitaire et plus riche.
    Le lecteur fermera ce livre avec quatre ou cinq idées d'événements à mettre en place, ainsi qu'avec les outils pour les rendre fructueux. Les idées ne manquent pas et les encouragements sont nombreux pour donner plus de place à la vie des autres.

    « Leah Libresco est la cheftaine du pari bénédictin. Lire ce livre ne signifie pas seulement trouver de bonnes idées, mais aussi s'éveiller à ses propres dons d'hospitalité et de développement de la communauté » (préface de Rod Dreher).

  • Le 17 janvier 1871, en pleine guerre, alors que Paris est assiégé et que les armées prussiennes approchent de Laval, la Sainte Vierge apparaît à quelques enfants de Pontmain, petit village de Mayenne. Son message s'inscrit sur une grande banderole déroulée dans le ciel : « Mais priez mes enfants. Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher. » Onze jours plus tard, la guerre est finie.
    Un bel album qui invite les enfants à la confiance et à la prière.

  • Ce numéro 0 est une défense argumentée du pape en exercice. Il est très cohérent avec la vocation de Téqui.

  • En ce soir du 17 janvier 1871, la Vierge Marie apparaît dans le ciel de Pontmain, petit bourg pauvre de la Mayenne.
    L'abbé Guérin, curé de la paroisse, qui aimait sans mesure la Sainte Vierge et avait demandé à ses paroissiens de lui donner une place d'honneur dans leur maison, avait l'habitude de les réunir pour prier. Mais en ces jours où la France traversait une des périodes les plus sombres de son histoire, le désespoir et la lassitude avaient gagné les paroissiens...
    L'auteur, en s'appuyant essentiellement sur le récit d'un des voyants, Joseph Barbedette, nous fait revivre, chapitre après chapitre et lieu par lieu, la réponse de la Vierge aux larmes et aux prières de son peuple.
    Le pèlerin découvre ici l'actualité de ce message en s'acheminant de l'église paroissiale, avec sa voûte étoilée, à la grange, où Joseph et Eugène pilaient les ajoncs, jusqu'à la basilique, témoin de la foi des habitants.

  • Célébrités ou héros de tous les jours, les personnages de ce livre ont tous quelque chose à nous apprendre. L'auteur a en effet choisi des expériences de vie pour illustrer des points cruciaux du catéchisme : les sacrements et le Notre Père. Ainsi les images sont-elles percutantes et le lecteur garde facilement à l'esprit cette jeune femme bouleversée qui se confesse au Padre Pio ; cette femme pakistanaise, venue accoucher dans une maternité catholique, découvrant le livre interdit : la Bible ; le sauvetage d'un Allemand tombé dans une crevasse des Alpes ; Jean-Paul II avec l'évêque Oscar Romero avant son martyre, etc.
    Une pédagogie à l'adresse des plus jeunes, confirmands et adolescents.

  • Cet ouvrage offre une année de prières et de méditations à saint Joseph.
    Le lecteur apprendra à découvrir saint Joseph qui, le premier, s'est donné « tout à Marie » pour « aller à Jésus ». Celui que Dieu a investi de puissance a été obéi par la Reine du Ciel et de la terre, et par son fils, le Roi de l'univers.
    Après avoir introduit la vocation de saint Joseph auprès de la sainte famille et de l'Église, l'auteur livre ici la promesse divine que fit saint Joseph à deux religieux franciscains auxquels il sauva la vie : « J'ai obtenu de la clémence infinie de Dieu que quiconque dira chaque jour, un an durant, sept Notre Père et sept Je vous salue Marie en l'honneur des sept douleurs que j'ai eues dans le monde, verra sa prière exaucée, pourvu que la grâce demandée soit juste, c'est-à-dire en conformité avec le bien de son âme ».
    C'est de cette façon qu'au XVe siècle le père Jean de Fano mit par écrit ce témoignage qui lui avait été confié oralement.

    Cette dévotion évolua, et aux sept douleurs de saint Joseph furent ajoutées les sept allégresses.
    Pour aider à méditer, l'auteur cite de larges extraits de la « Vie de saint Joseph » de Soeur Maria Cecilia Baij, illustrant les sept douleurs et les sept allégresses de saint Joseph.

empty