Edilivre

  • Une enquête policière menée par les commissaires Chapot et Aubin est déclenchée suite à un meurtre commis sur la servante des Bourbon de Chazeilles, une grande famille de Békés (Blancs créoles) de Guadeloupe. Le crime serait-il lié au bébé qu'a eu Nelly Bourbon de Chazeilles à l'insu de son mari ? Surviennent alors d'étranges événements. Des attentats à la bougie explosive sont perpétrés sur des personnalités connues de l'île et des morceaux de peau sont prélevés sur des morts. S'agirait-il de sorcellerie à grande échelle ?
    Le vécu obsessionnel et morbide du passé peut rendre fou. Cette vérité sera révélée grâce à un poil de mangouste !
    Cette histoire nous montre une Guadeloupe dans la peur et offre une fresque humaine épicée avec une description colorée de personnages authentiquement créoles.

  • Alors j'écris

    Dorothée Caille

    Lorsque Meredith se réveille sur son lit d'hôpital à Londres, elle comprend que son quotidien ne sera jamais plus comme avant. Elle n'a que son frère, Martin, à qui se raccrocher. Seul élément stable dans sa vie depuis son plus jeune âge.  La nouvelle qu'il lui annonce est terrible : elle a perdu l'usage de la parole. En aidant Meredith à surmonter cette épreuve, Martin était loin d'imaginer qu'il s'attirerait de tels ennuis. La fratrie bascule alors dans un univers sans pitié où l'appât du gain justifie les moyens.
    ------------------------------------ Un thriller passionnant où les ennemis ne sont pas forcément ceux que l'on pense. 

  • Les pilules carlier

    Mathieu Albouy

    Grâce au sang de l'essentiel Jacques Carlier, plus aucun Français n'a fermé l'oeil depuis presque six ans. Ainsi, les journées durent réellement vingt-quatre heures. Quelques hors-la-loi se sont opposés à ce système, autrefois, et se trouvent désormais derrière les barreaux. À Étival, c'est le lieutenant Samuel Joubert qui les a principalement arrêté. Mais cette époque réjouissante lui paraît bien trop lointaine. Maintenant, les affaires ne semblent plus aussi intéressantes. Jusqu'au jour où Jacques Carlier est kidnappé et qu'il doit participer à cette enquête périlleuse. Le lieutenant Joubert a moins de quarante-huit heures pour le retrouver, sous peine de devoir dire adieu à ce système idyllique. Ce serait un réel cauchemar si la France redécouvrait le sommeil.

  • Cette histoire aux personnages et lieux purement fictifs retrace la vie de policiers. Ils mènent leurs enquêtes de front, croisant des gens sans scrupule, sans foi ni loi, dans un monde où l'argent et le pouvoir sont les seules préoccupations.

  • Déjà fort d'un riche passé judiciaire en France et accusé à tort (c'est du moins ce qu'il prétend) d'avoir participé avec des complices à plusieurs braquages à Madrid, l'auteur de ce roman autobiographique moisit depuis plus d'un an dans une prison espagnole, attendant en vain d'être jugé.
    Seule pièce à charge constitutive du dossier : « Pietro », c'est comme ça qu'on le surnomme, aurait été identifié par un témoin lors de l'agression des « Clasess Pasivas ». Et quel témoin ! puisqu'il s'agit rien de moins que du Procureur du Roi !
    Pour se faire entendre des autorités et être enfin auditionné par le juge en charge de l'affaire, il n'a d'autres moyens, avec toute l'énergie puisée dans la force de ses convictions - « je suis innocent ! » -, que de se lancer dans une hasardeuse et périlleuse grève de la faim.

  • Été 1996. Une série d'agressions inexpliquées frappe la capitale de France. Les victimes succombent à une insuffisance sanguine et elles n'ont que cette marque, étrangement semblable à une morsure.

    Jade, la fille du commissaire chargé de l'enquête, se sent inexplicablement fascinée par celui que les médias ont surnommé « le vampire de Paris ». Ce dernier ne tarde d'ailleurs pas à la contacter. « Juste pour écouter une histoire », lui assure-t-il.

    Cependant, cette histoire la concerne bien plus qu'elle ne pourrait l'imaginer et la seule présence de la jeune fille suffit à provoquer l'animosité d'une autre personne.

  • Un maître d'oeuvre séduisant, une voyante exubérante, d'affreux vieillards, un trésor caché, un énigmatique jardinier... Tout cela sort-il de l'imagination de Jeanne, mère de famille et architecte désoeuvrée, dont l'existence est alors bien monotone ?
    Que va-t-elle trouver quand un riche client lui propose ce projet de rénovation ? Une stimulation professionnelle, la grande aventure, l'amour peut-être ?
    Le mystère est opaque et cache des choses bien plus terribles. Ce qui est sûr, c'est que ce jour là, à midi, tout a basculé...

  • Gabrielle

    Francisco Lozano

    • Edilivre
    • 8 Septembre 2016

    À la fin de La Mort sur un plateau, Santiago reçoit une lettre de sa femme Gabrielle. Son assassinat par un groupe terroriste islamiste pourrait être un leurre. Santiago décide de reprendre l'enquête. Il recevra de nouveau l'aide du commissaire Martinot, son ancien collègue, retrouvé à l'occasion de l'assassinat du dictateur Ortega.

    Pendant ce temps, au Costa Verde, Inès de los Rios doit déjouer les manoeuvres de ses adversaires pour la présidentielle. Elle compte sur l'aide de Santiago pour y parvenir.

    Ce dernier arrivera-t-il à remonter la piste des assassins de Gabrielle ?

    Inès sera-t-elle présente lors du second tour de l'élection présidentielle ?

    Voilà quelques-unes des questions auxquelles Gabrielle va répondre.

    Ce thriller psychologique prolonge La Mort sur un plateau.

  • La traque languedocienne

    Rieu Alain

    • Edilivre
    • 23 Janvier 2018

    Jeune retraité, le commissaire divisionnaire René Pujol a retrouvé ses racines dans le village de Saint-Marcel en Lozère. À peine arrivé dans son havre de paix, une succession de faits va le contraindre à reprendre bénévolement du service en compagnie du dynamique capitaine de gendarmerie locale. Le mystère d'une disparition, la découverte de drogue et d'armes de guerre au village les conduiront à mener une traque sans répit des confins de l'Aubrac aux rives de la grande bleue. Ils seront aidés dans leur entreprise par la belle Monique et n'auront de cesse de contrarier les funestes projets de dangereux djihadistes...

  • Les deux pires officiers de la brigade de Lyon ont dû être menés à collaborer en tant que collègues, leur dernière chance pour montrer qu'ils sont à la hauteur de leur fonction. Ainsi, ils seront envoyés sur une scène de crime, mais déchanteront tout de suite après avoir découvert qu'il ne s'agit pas d'une enquête comme les autres. Effectivement, ils devront faire face à de grands et dangereux hommes pour sauver la vie à de nombreux enfants. Un duo explosif qui vous fera tourner la tête !

  • La saga des Musées des Tissus et des Arts décoratifs de Lyon a défrayé la chronique locale et nationale. Stéphane Bern et Bernard Pivot n'ont-ils pas alerté l'opinion publique du risque de voir disparaître ce joyau du patrimoine ? Quelque 135 000 personnes ont signé la pétition lancée par le collectionneur Daniel Fruman pour sauver le musée des tissus. En prise avec l'actualité, les deux auteures ont conjugué l'histoire passée, présente et future, à leur imagination pour tisser une fiction à suspense. Conservateurs capricieux et gardiens de musée sulfureux, homme de robe et femmes d'influence se livrent à un chassé-croisé haletant entre Rhône, Saône, Chine et Brésil. La culture du silence aura rarement fait autant de bruit dans les coulisses des musées devenus les antichambres du pouvoir.

  • La lieutenant de police Charline Martin affectée à Nîmes revient dans son village natal de Kinzac en compagnie de son petit ami Mathias, lui aussi originaire de Kinzac. Mais ce qui s'annonçait comme deux paisibles semaines de vacances vire rapidement au cauchemar. Tout d'abord, lors de son footing, elle bute sur une boîte mystérieuse contenant visiblement des restes d'os humains. Les relations entre elle et Mathias sont de plus en plus tendues et la décision du jeune homme de revenir s'installer dans leur petite bourgade la contraint à réfléchir sérieusement à leur histoire. Quant à Simon, son frère, il a de gros ennuis financiers et a tendance à un peu trop forcer sur la bouteille pour oublier que l'avenir de la boulangerie familiale semble compromis. Mais il y a plus. Charline se sent sans cesse épiée, un danger rôde, elle en est certaine. Et la découverte du cadavre de l'un de ses proches avec un étrange symbole gravé sur son torse n'arrange rien à la situation. Dès lors, Charline va retrouver son instinct de policière et se mettre en chasse, en compagnie du séduisant brigadier Lacroix.

  • Un bon gars

    Christian Marchal

    Peut-on être commissaire de police et détester les armes ? Et tenir la voiture en horreur ? Et se montrer avant tout soucieux du lien social ? Et être amoureux de la capitaine Allison Perplexe ? Oui, sans doute. Le commissaire Rinus Van Haneghem le peut car il est profondément un bon gars. Mais pourra-t-il demeurer un « bon gars » quand, dans la même semaine, trois assassinats au couteau sont commis dans son secteur et qu'il est confronté, par ailleurs, à une série de malfaiteurs d'une rare bêtise ? Et, au fond, qu'est-ce qui est le plus grave ? L'assassin au long couteau (qui opère exclusivement aux alentours de quatorze heures) ou les délinquants idiots ? On n'aimerait pas être à la place du commissaire...

empty