Sciences de l'information et de la communication (SIC)

  • Le grand penseur critique américain de la communication Neil Postman montre que la soumission de la culture à la technologie menace de détruire les sources vitales de notre humanité.

  • Années 1950. La télévision déferle dans les salons. Live. La communication instantanée explose. Le moment remplace l'histoire. Pour Marshall McLuhan, la combinaison inédite de l'image et de l'électricité nous précipite dans un « village global », condamnant à tout jamais l'homme typographique patiemment formé par l'écriture alphabétique et l'imprimé.

    Analysant les effets des changements techniques sur la communication, les cultures, les sociétés et la politique depuis l'époque médiévale, McLuhan livre avec La Galaxie Gutenberg, son oeuvre majeure. « Le médium est le message », résume-t-il. Une idée toujours pertinente à notre époque où triomphe une culture de l'image qui semble nous ramener à un stade pré-alphabétique, rythmé par le flot ininterrompu des sentiments et des réactions immédiates.

    Préface de Dominique Wolton, directeur de recherche au CNRS, directeur de la revue Hermès.
    Postface de Jean Paré, traducteur de Marshall McLuhan.

  • Fred Turner nous guide au coeur du festival Burning Man, véritable mythe au sein de la Silicon Valley, puis dans les locaux de Facebook, parmi les plus secrets de la planète. Ses observations nourrissent une analyse sur le nouvel usage de l'art comme outil de management et de création d'une culture d'entreprise. Acquisitions, fondations, mécénat : les entreprises utilisent depuis fort longtemps l'art pour manifester leur grandeur et leur rayonnement tant dans leurs bâtiments que dans l'espace public. Depuis quelques années, la Silicon Valley utilise l'art différemment pour créer un nouvel environnement de travail, un nouveau style de vie en entreprise, chaque salarié pouvant apporter ses émotions, son moi profond et sa créativité.
    Pour accompagner leur croissance accélérée, les firmes du numérique ont développé leur propre culture d'entreprise en intégrant un nouvel usage de l'art. On voit ainsi des ingénieurs préparer des performances pour Burning Man, ou des artistes recouvrir de fresques et d'affiches les murs des locaux de Facebook. A l'image des utilisateurs des médias sociaux, les salariés, chargés de « changer le monde », acceptent de rendre floue la frontière entre vie privée et travail, entre leurs sentiments et leur production.
    Dans ce nouvel ouvrage incisif, Fred Turner montre comment les entreprises de tech- nologie ont construit un modèle managérial qui veut rendre invisibles les relations de pouvoir. Elles récupèrent ainsi les idées de la contre-culture, celles d'un monde sans hiérarchie et sans contrats... pour notre bénéfice individuel et pour le plus grand bien des entreprises de la Silicon Valley.

  • Toutes les cinq secondes en moyenne, votre portable se manifeste à vous.
    Cet ouvrage se penche sur ce phénomène de société et montre comment cette sollicitation permanente se transforme en dispositif de mobilisation.
    Qui dit mobilisation dit militarisation. Ainsi le mobile nous transforme en militaires, abolissant la distinction entre public et privée, entre jour et nuit, entre travail et repos, en nous mobilisant en permanence : nous voilà sommés d'être sans cesse responsables, de ne rien oublier ni pardonner. Le portable aurait-il contribué à l'émergence d'un nouvel état de guerre ?

  • Après avoir vécu toute sa jeunesse sous le régime franquiste et y avoir résisté en diffusant tant bien que mal des tracts ronéotypés, Manuel Castells peut déclarer avec raison que "le pouvoir repose sur le contrôle de la communication, et le contrepouvoir sur sa capacité à déjouer ce contrôle". Devenu depuis lors un spécialiste mondial des sociétés en réseaux et de la communication, il nous offre ici un ouvrage de synthèse qui prolonge et actualise sa fameuse trilogie, L'ère de l'information (Fayard, 2000-2004).
    A partir d'une série d'analyses empiriques-la campagne électorale de Barack Obama, les stratégies de certaines entreprises de communication internationales, il élabore des réflexions théoriques qui intéresseront aussi bien la communauté des chercheurs en sciences sociales que la société civile.

  • Des tam-tams et de l'invention de l'écriture à notre âge de l'information (et de l'informatique), l'histoire d'une idée. Prix de la Royal Society (2012), Prix de littérature scientifique du PEN Club (2012), etc.

  • "Existe-t-il un chemin particulier d'ouverture d'un système médiatique à l'économie, aussi épineux soit-il ? C'est justement le fil rouge de cette monographie, qui examine, sur la base de données empiriques et théoriques, les processus de transformation du journalisme et des médias de masse russes entraînés par un changement des structures économiques et sociales. L'ouvrage met en exergue de nouveaux enjeux, en analysant l'évolution du modèle des médias russes au sein de l'économie de marché après la chute de l'Union soviétique et la constitution des pratiques médiatiques de consommation en Russie contemporaine."

  • Ces ondes merveilleuses Nouv.

    « La Radio est une action humaine, autrement dit collective... [...] Par tout ce qu'elle projette de vivant et d'émouvant, par la façon qui est la sienne, péremptoire et immédiate, elle est le moyen d'information par excellence à notre époque mécanisée, agglomérée et précipitée... » C'est ainsi que le général de Gaulle s'exprimait en 1963 à propos de la « Radio », avec une majuscule ! Et plus que jamais, alors qu'elle fête ses cent ans, elle est indispensable : des centaines de millions de Terriens y puisent leur information, leur culture, leur développement imaginaire, leur évolution. Elle incarne une communauté humaine à la fois collective et solitaire. La relation entre émetteur et récepteur, entre producteur et auditeur, est unique, personnelle, sans pollution.
    Toutes celles et tous ceux qui ont eu le privilège de pratiquer cet exercice derrière un micro ont, ou ont eu conscience, que leur sensibilité, leur liberté, leur vérité, étaient en jeu dans un studio. Un espace unique au monde pour transmettre l'événement, le débat, la pensée, la critique... Un espace dédié à celles et ceux qui aiment partager, dans une sorte d'anonymat protecteur, un espace de curiosité accessible spontanément, et dans le meilleur des cas, de vérité. La Radio est un style de vie, une philosophie, un amour des autres et un voyage dans ces « ondes merveilleuses » chères au général de Gaulle.
    L'objet de cet ouvrage réside dans l'envie de partager avec les millions d'auditeurs qui, chaque jour, « écoutent le poste », les aventures fantastiques de celles et ceux qui « parlent dans le poste ».

  • Catalogue d'une belle collection d'estampes principalement des écoles anglaise et française du XVIIIe siècle, pièces imprimées en noir et en couleur, ornements, pièces historiques...
    Date de l'édition originale : 1898 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

empty