• Dans ce livre, Boris Cyrulnik introduit et développe le concept de résilience, cette capacité qu'ont les êtres humains de se remettre des traumatismes psychiques les plus graves - agression, viol, torture, guerre, déportation - ou de se sortir des situations les plus désespérées, comme ces enfants qui hantent l'Amérique latine ou vivent dans des décharges d'ordures en Asie et qui finissent miraculeusement par savoir lire et écrire. Sur la base d'études de cas, Boris Cyrulnik montre comment les enfants, puis les adultes, se construisent dans l'adversité grâce à l'élaboration d'un récit intérieur. Ce livre nous conduit imperceptiblement à voir autrement les autres. Peut-être nous apprendra-t-il à les entendre malgré le vacarme du discours social convenu.

    1 autre édition :

  • Les missions de la Croix-Rouge internationale et du Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies se doublent depuis leurs débuts de l'action caritative d'associations confessionnelles, d'agences gouvernementales et d'innombrables organisations non gouvernementales. Le personnel de ces ONG, confronté à l'urgence, fait régulièrement la une des médias.
    Totalement désintéressé, toujours efficace, apolitique, l'altruisme vient atténuer les tragédies auxquelles la diplomatie mondiale ou les relations bilatérales ne peuvent plus remédier. Y a-t-il une ambiguïté de l'engagement humanitaire qui entacherait son caractère exemplaire par les désordres économiques, sociaux voire sanitaires qu'il peut aussi induire ? À quelles conditions, en somme, l'ingérence humanitaire resteraitelle vertueuse ?

  • Aidants, le temps des solutions Nouv.

    Épuisement, solitude, impossibilité de concilier vie de famille et vie professionnelle... la crise sanitaire a mis en lumière de façon particulièrement saillante les difficultés que rencontrent aujourd'hui les proches aidants, mais aussi les personnes dépendantes et les professionnels de l'aide qui les entourent.
    Pourtant, partout en France, des aidants, des associations et des institutions cherchent et inventent des solutions pour surmonter ces difficultés : repenser le répit, utiliser les nouvelles technologies, mieux prendre en compte les jeunes aidants, articuler aide à domicile et accueil en Ehpad, aider les aidants à prendre soin d'eux...
    Cet ouvrage propose de raconter ces expérimentations pour les faire connaître, donnant la parole à celles et ceux qui inventent l'aide de demain. Pour qu'advienne le temps des solutions.

  • Guide des aidants

    Lisanne Réhaume

    Que faire le jour où des difficultés physiques ou mentales empêchent un de nos proches de vaquer à sa routine habituelle, de pratiquer des loisirs ou de gérer ses affaires ?
    Comment réagir le jour où notre père n'arrive plus à choisir ses vêtements le matin, à monter les escaliers pour aller aux toilettes, ni à se lever du divan pour répondre à la porte ? Le jour où notre mère nous téléphone pour nous dire qu'elle est tombée en sortant du lit ? Quand nous nous rendons compte qu'un être cher ne peut plus vivre comme avant ?
    Cet ouvrage est une source d'inspiration indispensable à tous les proches aidants (conjoint, enfants, frères et soeurs, voisins, amis) soucieux de la qualité de vie de leurs proches et de la leur. L'auteure partage des conseils pratiques, des ide´es, des me´thodes et des ressources afin que vous ayez les outils ne´cessaires pour que la personne que vous accompagnez puisse vivre a` domicile le plus longtemps possible, et ce, de fac¸on se´curitaire et agre´able.

  • Vous avez envie de profiter de vos congés pour vous engager, être solidaire et aider autour de vous, mais voilà, vous ne savez pas quoi faire. Encore moins par où commencer. Pas d'inquiétude. Cet ouvrage est pour vous. Il existe en effet mille et une façons d'être solidaire aujourd'hui ; en partant à l'étranger, comme en restant chez soi ; que l'on veuille agir seul ou avec des amis, ou même en famille, avec des enfants ou des adolescents. Séjour humanitaire, congé solidaire, missions d'éco-volontariat, «wwoofing», chantiers participatifs, accueil d'enfants à son domicile, accompagnement de personnes isolées, jusqu'au montage de son propre projet : les auteurs vous dévoilent peu à peu la palette de solutions qui s'offre à vous, vous interrogent sur vos motivations profondes et vous révèlent vos capacités, afin de vous aider à vous lancer.

  • La Sécurité sociale fête en 2020 ses soixante-quinze ans. Au sens le plus commun, elle représente l'assurance-maladie de tous les Français. Au sens le plus large, elle représente l'ensemble de leur protection sociale.

    Mais qu'appelle-t-on exactement « Sécurité sociale » et « protection sociale » ? Qui sont, en France, les pères fondateurs de ce système ? Quelles grandes dates ont marqué la Sécurité sociale ? Quels risques couvre-t-elle ? Quels sont les types, les modèles et les régimes de protection sociale ? Quelles sont les principaux chiffres à connaître ? Cette institution est-elle une vieille dame essoufflée ou bien une jeune pousse encore dynamique ?

    Ce « Que sais-je ? » entend présenter, décrire et analyser tant les outils et les missions de la Sécurité sociale que les controverses dont elle est régulièrement l'objet et les défis qu'elle a à relever pour l'avenir.

  • Afghanistan, 1980. Face à la guerre imposée par l'invasion soviétique, un groupe de jeunes Français part secourir la population. À pied ou à cheval, franchissant clandestinement la frontière, ils vont porter une aide dans les régions les plus reculées. De cet engagement humanitaire inédit naît Solidarités International.
    40 ans après, l'ONG est active dans 18 pays, partout où les besoins existent. Elle vient ainsi en aide à plus de 4 millions de bénéficiaires chaque année, victimes de guerre, d'épidémie ou de catastrophe naturelle.
    Ce livre se veut le témoin de ces 40 années d'actions, grâce aux récits de son fondateur Alain Boinet et de ses compagnons de route - Gérard d'Aboville, Patrice Franceschi, Bernard Kouchner, Bernard Pivot -, mais aussi de ceux des personnes en danger et des équipes de terrain. Au-delà, il éclaire les défis nouveaux, ceux de l'humanitaire de demain. Ainsi se dessine l'histoire d'une exceptionnelle aventure humaine, réponse audacieuse aux multiples crises qui bouleversent notre monde.

    Les droits d'auteur sont reversés à Solidarités International.

  • Violences sexuelles ; en finir avec l'impunité Nouv.

    Les violences sexuelles sont un phénomène de très grande ampleur dont la reconnaissance par les pouvoirs publics et la société dans son ensemble n'en est qu'à ses balbutiements. L'écart est encore immense entre les faits de violences sexuelles et les condamnations des agresseurs. Il n'est pas excessif de considérer que cela constitue un système d'impunité pour les agresseurs. L'objectif de ce livre est de mieux comprendre les différentes formes de violences sexuelles (viol et agression sexuelle, prostitution, violences au travail, mutilations sexuelles féminines, inceste) et leur impact sur les victimes afin de promouvoir des pratiques professionnelles protectrices. Pour cela il était nécessaire de faire appel aux professionnels les plus reconnus dans leurs différents champs de compétence.

  • Les éducateurs sont les spécialistes du quotidien en institution, notamment en internat, à travers le soin, l'accompagnement, l'aide, qui sont de véritables savoir faire trop souvent ignorés. Or les tracasseries pour faire vivre ce quotidien se multiplient et les prises de risque, inhérentes à toute action éducative vivante, se raréfient. L'accélération des rythmes de vie et de travail pousse à la prédominance des interventions ponctuelles et dans l'urgence. Le moindre projet au quotidien exige des démarches à n'en plus finir et des assurances sans cesse augmentées. La chute des idéaux et des valeurs fait se réfugier les acteurs sociaux dans l'activisme ou le non-sens.

  • Ce que nous enseigne la dépression ; acte de résistance ? Nouv.

    La dépression constitue un sujet d'actualité, elle constitue même l'un des piliers de l'organisation de notre société, et ce à plus d'un titre. Elle a une fonction de masque et de dissimulation, mais aussi d'immobilisation des individus quand on les maintient enfermés dans une camisole chimique. Elle rapporte beaucoup d'argent et peut constituer une rente de situation pour certains soignants et les laboratoires pharmaceutiques.

    Les personnes qui se retrouvent dans cette situation sont marquées, temporairement ou non, du sceau de la fragilité, voire d'une forme d'inadaptation au monde moderne. Une personne dépressive ne va pas provoquer de désordre ou manifester dans la rue. Ou alors exceptionnellement dans un geste désespéré.
    Ce sentiment d'inadaptation à notre modernité peut cependant sauver la vie à la personne dépressive, à condition qu'elle puisse découvrir ce qu'elle tente de dire à travers cette désolation. Que vient signifier la dépression dans le parcours de vie d'une personne ? Pourquoi se manifeste-t-elle maintenant et dans quel contexte ?
    Être mal, dans un monde qui va mal, peut alors être entendu comme une forme de résistance, une demande à vivre autrement.

  • Cet ouvrage prépare les candidats au diplôme de moniteur-éducateur.
    Il propose :
    Tout le programme de formation :
    DF 1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé.
    DF 2 : Participation à l'élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé.
    DF 3 : Travail en équipe pluriprofessionnelle.
    DF 4 : Implication dans les dynamiques institutionnelles.

    Tout le cours en fiches synthétiques.
    La méthodologie pour réussir chaque épreuve.
    Des sujets d'annales pour réviser et s'entraîner.
    Des corrigés détaillés pour s'évaluer et progresser.

  • Une enquête inédite sur l'école inclusive et la scolarisation des enfants les plus vulnérables, menée directement de l'intérieur par une professeure des écoles, docteure en sociologie, qui éclaire les dysfonctionnements du système scolaire, de la continuité pédagogique durant la pandémie de Covid-19, tout en proposant des solutions.

    Les réformes aux intentions les plus nobles et formellement bien conçues pour favoriser la scolarisation de tous les enfants et leur réussite peuvent défaillir du fait d'une mise en oeuvre approximative. Dans cette enquête inédite sur l'école primaire et la scolarisation des enfants les plus vulnérables, Sylviane Corbion dresse un état des lieux des dysfonctionnements du système scolaire, qui ont été criants durant la pandémie du Coronavirus. Elle s'appuie pour cela sur des histoires de vie professionnelle d'enseignants du primaire dans des contextes sociodémographiques différents, sur ses expériences propres de professeure des écoles et sur les résultats de sa recherche doctorale.
    Ce livre montre l'écart abyssal entre, d'un côté, les prescriptions et recommandations des politiques ministérielles, qui affichent le souci d'une école inclusive et bienveillante, et de l'autre, le travail des enseignants, peu formés, qui doivent faire preuve d'inventivité pour les élèves les plus vulnérables, dont les besoins éducatifs particuliers sont insuffisamment pris en compte.
    Alors que la crise sanitaire est venue corroborer son travail approfondi, l'auteure contribue utilement au débat sur l'école inclusive et propose des principes d'action qui donnent à penser, et ouvrent des possibles.

  • À partir de quand doit-on s'inquiéter lorsqu'un enfant ne communique pas ou ne parle pas ? Le bilinguisme est-il un frein au développement du langage ? Quel est l'intérêt de lire des livres aux tout petits ? Comprennent-ils ce qui est lu ? Ces quelques questions illustrent l'importance de l'attention portée au développement de la communication, de la pensée et du langage en accueil de la petite enfance. D'un nouveau-né sourd, aveugle et ne ressentant pas la douleur en raison de son immaturité neurologique, tel qu'on le concevait naguère, nous avons aujourd'hui l'image d'un tout-petit en capacité de traiter les informations qui lui viennent de son environnement, très précocement. Cet ouvrage décrit les conditions d'émergence de la pensée et du langage du petit enfant à partir de sa capacité originelle, non verbale, à communiquer. Ils donnent les clés pour un accompagnement de qualité de ce processus fondamental du développement.

  • Cet ouvrage réunit des articles écrits par une soixantaine de spécialistes renommés, la plupart professeurs de médecine ou docteurs en biologie, français, suisses ou américains : Jean-François Delfraissy, Patrick Berche, Didier Pittet, Antoine Flahault, Elisabeth Bouvet, Richard Withley... mais aussi des philosophes comme André Comte-Sponville, des économistes, bioéthicien, psychiatre.
    Il permet de comprendre ce qu'est une maladie infectieuse, l'origine des microbes (bactéries, virus, parasites) responsables de pandémies dans l'histoire, comment ils attaquent le corps humain et enfin de quel arsenal de lutte nous disposons aujourd'hui. Avec un point précis de l'état de la science et des innovations pour chaque maladie : tuberculose, sida, paludisme, etc.
    Réédition d'un livre de 2014, il a été mis soigneusement à jour et intègre dans deux articles très complets la synthèse des données actuelles sur la covid-19, permettant au lecteur d'avoir des réponses précises à ses interrogations. Il est aussi enrichi du regard sur la pandémie de philosophes, économistes, bioéthiciens, psychiatres...

    Ce livre a été conçu et réalisé sous la direction de Philippe Cramer, médecin, praticien et ancien chargé de recherches à l'Inserm, et Anne Meignien, ingénieur des ponts, des eaux et des forêts, biologiste de formation. Ils ont déjà coordonné ensemble un livre sur la vieillesse :
    Vieillir, je, tu, il ...nous.

    Il est préfacé par François Sansonetti, professeur à l'institut Pasteur et au collège de France, titulaire de la chaire de microbiologie et des maladies infectieuses, directeur d'une unité de recherche de l'Inserm.

  • La notion de condition permet de comprendre ce qui détermine la vie des personnes dites handicapées, leur manière personnelle d'être au monde, mais aussi celle qu'elles partagent avec d'autres. Historiquement située, socialement construite, la condition handicapée peut être dépassée ou modifiée, elle ne correspond pas à une identité figée.

    La notion de « condition » a souvent été utilisée par des auteurs célèbres : Malraux, Hanna Arendt, Simone de Beauvoir, Simone Weil, Pap Ndiaye, pour désigner notamment la condition ouvrière, la condition féminine, la condition noire... Appliquée aux personnes dénommées handicapées, elle permet de se dégager de toute perspective identitaire et essentialiste. En effet, la condition étant par définition historique, son analyse amène à envisager comment on peut la dépasser. Deux voies sont ici proposées : une philosophie de l'absolue singularité de tout humain ; une action pour mettre les personnes concernées en position d'acteur social et politique et non plus de simple bénéficiaire.

  • Cet ouvrage prépare les candidats au diplôme d'assistant familial Il propose :
    - Tout le programme de formation :
    - Accueil et intégration de l'enfant dans la famille d'accueil (DF1) ;
    - Accompagnement éducatif de l'enfant (DF2) ;
    - Communication professionnelle (DF3).

    - La méthodologie pour réussir les épreuves de certification.
    - Des sujets d'annales pour réviser et s'entraîner.
    - Des corrigés détaillés pour s'évaluer et progresser.

  • Synthétique et pédagogique, ce manuel s'adresse aux étudiants de licence et master des facultés de sciences économiques, d'AES et des IEP.
    Il constitue une base de révision efficace pour la préparation des concours administratifs, et une référence pour tous les professionnels soucieux de connaître l'étendue et l'évolution des politiques sociales en France.

  • Les problématiques d'équipes sont au coeur des pratiques professionnelles dans les domaines de l'éducation spécialisée, de l'exclusion sociale et de la psychiatrie.
    Cet ouvrage, qui regroupe les principaux travaux de Paul Fustier sur ce thème, est organisé en trois axes :
    - la question de l'origine ou de la fondation de l'institution qui entraîne une interrogation sur les différentes modalités de direction ;
    - la question de la fabrication en équipe d'une représentation inconsciente des personnes prises en charge ;
    - la question du traitement de l'écart qui existe entre une équipe de professionnels et chacun de ses membres, écart entre positions individuelles et culture d'équipe, entre ce qui surgit de l'intime et ce qui relève du collectif.
    Un long chapitre à forme conclusive propose objectifs et repères méthodologiques aux psychologues et psychiatres dont la tâche est d'aider les équipes dans leur travail auprès des personnes prises en charge.

  • L'essentiel du travail de l'éducateur réside dans le caractère anecdotique de sa présence à l'Autre. Ce n'est pas pour autant que tout le monde peut se dire éducateur ! L'apparente simplicité d'un " être avec " masque la réelle complexité du " faire avec ". Et ce serait maintenir une illusion que de penser trouver les ressorts du métier d'éducateur en quelques savoirs disciplinaires : ceux-ci ne peuvent l'expliquer que dans l'après-coup. Le sens du métier d'éducateur est à puiser dans une lecture appliquée des actes posés au jour le jour ; encore faut-il pour cela disposer d'un langage approprié. D'où le choix de cent mots simples et pourtant illustratifs de la difficulté de ce métier. Cent mots pour une profession longtemps restée sans mots ! Tel est le pari de ce dictionnaire qui, par le biais de chacune des notions explorées, tisse des liens entre l'apparente banalité des gestes quotidiens de l'éducateur et leur fondamentale répercussion sur le développement de la personne accompagnée dans une relation d'aide éducative ou de soin. Au final, ce dictionnaire ne conceptualise pas une pratique professionnelle ; il la rend visible et lisible par tous ceux qui sont appelés à l'exercer. Il est une trousse à outils que tout éducateur devra savoir garder à portée de main, tant pour l'aider dans ses écrits que pour penser sa pratique.

  • à table, les vieux ! Nouv.

    « Manger pour (encore) être » est un objectif de survie essentiel à atteindre, notamment au grand âge. Au domicile ou en institution, les questions autour du repas sont quotidiennes et leurs réponses déterminent, pour partie, le bien-être et l'équilibre psychosocial de chacun.

    Pour les personnes âgées comme pour les personnes en situation de handicap, le repas est un moment central autour d'un objet, la nourriture, à consommer avec d'autres, semblables par leur âge ou leurs déficiences mais différents par leur essence propre. Se nourrir pose à la fois des questions à résoudre - Que mange-t-on ? avec qui ? à quelle heure ? - mais aussi des problèmes à considérer - de poids et/ou de dénutrition, cardio-vasculaires, digestifs... Les auteurs, chercheurs, praticiens, enseignants, apportent leurs analyses et leurs témoignages à destination des professionnels et des aidants qui ont à coeur de pallier les déficiences, proposer des aides, entretenir le plaisir, renforcer l'estime de soi et l'autonomie, soutenir l'intérêt à l'égard d'autrui en conservant des liens sociaux.

  • 15 ans après : les mots égalité, citoyenneté, participation contenus dans le titre même de la loi du 11 février 2005 sont encore aujourd'hui pleinement d'actualité, tant les objectifs et surtout les moyens (humains, financiers) restant à déployer pour une "société inclusive" restent importants.

    L'inclusion vise la scolarisation, la formation et l'emploi, l'habitat... Et ce thème ne peut être dissocié des domaines où les (in)égalités sont susceptibles d'interagir : l'éducation, la santé, la vie sociale et citoyenne, la protection juridique des majeurs. Les objectifs et méthodes sont connus : développer la coopération entre les différents acteurs, fluidifier et individualiser les parcours. La démarche "Une réponse adaptée pour tous", combinée avec d'autres chantiers, comme la transformation de l'offre, cherche à répondre à ces exigences.

    Des lois se succèdent : Loi santé, Loi pour une république numérique, Loi Avenir professionnel, Loi portant Evolution du Logement, de l'Aménagement et du Numérique, Loi pour une Ecole de la confiance, Réforme de la justice, Loi "Mobilités"...

    Reste à savoir si le foisonnement de textes répondra aux souhaits formulés depuis de longues années pour plus d'équité et de lisibilité et contribuera à enrayer le non-recours aux droits sociaux.

    Le Guide Néret "Droit des personnes handicapées" est indispensable pour comprendre les implications pratiques de ces évolutions. Il décrypte les modifications récentes apportées dans tous les différents domaines du Droit et explicite en quoi elles impactent les personnes handicapées. Il éclaire également sur de nouveaux dispositifs mis en oeuvre pour développer l'accessibilité et favoriser l'inclusion à tous les niveaux.

    Synthétique et pratique, ce guide permet aux personnes en situation de handicap et à toute personne concernée par leur accompagnement (famille, professionnels, associations, pair - aidants...) d'avoir une vision globale et concrète sur le Droit applicable, tout en facilitant la compréhension des démarches à accomplir et des éventuels recours.

    Que veut dire : "droits attribués "à vie" ? Quel est le statut des accompagnants d'enfants en situation de handicap ? En quoi consiste le "pôle inclusif d'accompagnement localisé" ? Quel est le cadre d'intervention des entreprises adaptées ? Qui est concerné par un projet d'accompagnement à l'autonomie en santé ? Que recouvre la notion de "logement évolutif" ? Qu'est-ce que l'habitat inclusif ? De quel soutien peuvent bénéficier les aidants ? Quels seront les impacts de la future réforme des retraites ?

    Autant de points abordés dans ce Guide 2020 qui contient également des éclairages sur des pratiques visant à l'élaboration d'une charte handicap, à développer l'accès aux loisirs pour l'enfant en situation de handicap, à sensibiliser au handicap invisible et à mieux prendre en compte le handicap psychique.

  • Les liens du coeur plus forts que les liens du sang Stéphanie a des parents qui se révèlent très tôt incapables de s'occuper d'elle et elle doit être placée en pouponnière à l'âge de trois mois, puis dans une famille d'accueil où elle peut se sentir en sécurité et se construire émotionnellement. Mais lorsqu'elle a 10 ans, sa mère profondément déprimée, qui ne fait preuve d'aucun sentiment à son égard, qui ne s'est jamais intéressée à elle, demande à ce que Stéphanie vienne vivre chez elle. Des juges acceptent d'écouter les raisons de cette adolescente qui veut rester là où elle a grandi en sécurité, jusqu'à ce qu'une magistrale décide que ce n'est pas à elle de décider, quelles que soient ses raisons et quelles que soient les faibles qualités éducatives de sa mère, d'ailleurs jamais évaluées. Stéphanie part en courant dans les couloirs du tribunal et ne voit pas d'autres issue que de se tuer en se jetant dans la cage d'escalier, mais renonce au dernier moment.
    Au lecteur de découvrir la suite de ce combat bouleversant.

  • La presque banale expérience éducative d'une équipe au travail en lieu de vie et d'accueil est une véritable aventure ! Patrick Tesson transmet les savoir-faire et savoir-être accumulés tout au long de sa carrière auprès d'adolescents placés à l'Aide sociale à l'enfance.

    Chacun a pu entendre, ici ou là, le découragement trop souvent exprimé par les professionnels, confrontés à l'inadéquation des modes d'accueil de l'ase et des associations. Les 55 000 enfants et jeunes majeurs en grande souffrance placés en établissement mettent parfois à mal les travailleurs sociaux. Résultat : certains jeunes ne s'en sortent pas, devenant même parfois sdf.
    N'y aurait-il pas une alternative éducative à ce mal-être partagé ? S'inscrivant dans une dynamique militante, l'ambition de l'auteur est de convaincre du potentiel si mal exploité des lieux de vie et d'accueil (ldva). En 40 chapitres, composés chacun d'un témoignage sur un aspect de la vie quotidienne, d'un dessin humoristique et d'une fiche pratique, l'ouvrage montre que malgré les difficultés rencontrées - et parfois à cause d'elles - jeunes et éducateurs construisent le « vivre ensemble » si particulier d'un lieu de vie et d'accueil.

  • Préfacé par Xavier Emmanuelli, voilà un livre qui va droit au coeur du sujet. Et le sujet est URGENT, d'une impérieuse nécessité, comme les vies qu'il est question de sauver, de soutenir, quel que soit le contexte.
    Dans ces temps de bouleversements, s'il est un point démontré par la Covid-19, c'est que personne ou presque ne sera épargné par ses conséquences sur cette planète, si petite finalement. Nous aurons le choix entre construire des murs de protection, nous confiner et nous protéger de l'Autre ou, au contraire, jouer la carte de la solidarité objective, réfléchie et indépendante. C'est ce que propose Pierre Micheletti dans ce livre, en 10 points très concrets.
    Cet essai prend les chemins nécessaires à la compréhension, indispensables à l'analyse. Mais il fallait l'assurance d'un homme d'expérience, toute son honnêteté, sa simplicité et le sentiment très fort d'une absolue importance pour l'écrire.
    Pierre Micheletti conjugue tout cela ainsi que la conviction que chacun d'entre nous est concerné. Au-delà des humanitaires, ce livre s'adresse à tous les citoyens. Parce que l'Autre c'est nous, parce que les conflits ne s'épuisent pas, parce que d'autres naissent et naîtront, parce que nous pouvons apporter notre soutien à une nouvelle organisation de l'aide humanitaire internationale.
    «La solidarité internationale d'urgence se déploie au nom du principe fondamental d'une commune humanité entre les aidants et les aidés. Elle se débat pourtant face à des difficultés qui l'exposent à la paralysie. Elle n'arrive pas à réunir les ressources financières annuelles qu'il conviendrait de mobiliser. Plus d'une centaine de pays constitue le groupe défini par la Banque mondiale comme à revenus élevés. Si chacun de ces pays contribuait à hauteur de 0,03 % de son Revenu national brut, alors serait obtenue l'intégralité des sommes nécessaires pour faire face aux crises humanitaires internationales.»

empty