• On la connaissait peintre : ses recueils d'aquarelles félines, du Chat zen aux Quatre Saisons du chat, agrémentées de pensées issues de la sagesse orientale, ont fait le tour du monde.
    On l'a découverte écrivaine grâce à un texte touchant, Le Chat qui m'aimait, mettant en scène Healey, le chat qui lui a fait aimer les chats.
    Kwong Kuen-Shan dévoile dans ce récit combien les chats, dans leur grande sagesse, l'ont aidée dans sa vie de femme et de créatrice.
    Illustré d'aquarelles originales, ce récit est une ode à ces félins, desquels nous avons chaque jour tant à apprendre.

    Tous les grands ouvrages de Kwong Kuen-Shan sont chez Pocket.

    1 autre édition :

  • Voici qu'Utamaro, délaissant les portraits de courtisanes qui l'ont rendu célèbre, décide cette fois d'aller contempler la neige ou la lune ou, encore, d'inventorier ce qu'une mer délaisse sur le sable quand elle se retire. Ce qui touche dans les trois albums de peintures réunis ici, c'est peut-être d'abord cela, cet abandon du regard aigu sur une société raffinée, pour retourner à la beauté native de la nature. On peut alors se faire proche d'une grève, d'une lune vagabondant dans le ciel nocturne, d'un pont perdu dans la brume, ou de coquillages ouvragés émaillant le sable. Présentées avec la traduction des poèmes qui les accompagnent, ces estampes nous éblouissent par la fraîcheur intacte de leur pinceau et la délicatesse de leurs couleurs poudrées d'or.

  • Le personnage qui habite le "monde simple et tranquille" de Laoshu flâne le long des chemins de campagne, s'endort sous un arbre, pêche à la ligne, rêve dans sa chambre et se livre à des activités banales d'un oeil subtilement railleur. Un "double littéraire" de l'auteur qui, s'il s'émerveille en promeneur solitaire devant la beauté de la nature, n'en est pas moins fin observateur de la société chinoise dont il ne se prive pas de moquer les excès.
    Il est ce flâneur désinvolte, ce rêveur malicieux qui prétend avec impertinence : " en cette vie, je n'obérai qu'aux fleurs". Il est aussi ce poète excentrique et nonchalant qui aime paresser longuement en caressant son chat et qui nous réconcilie avec nous-mêmes des quelques avanies et chagrins de l'existence".

  • Depuis la ville d'Edo, où Hokusai est né, jusqu'au Mont Fuji, dont ses "trente-six vues" restent célèbres, en passant par la figuration du bouddhisme dans son art ou encore les traditionnels cerisiers en fleurs, ce roman graphique explore la vie d'Hokusai parallèlement à sa vision du Japon. Le lecteur découvre ce pays grâce aux oeuvres de l'artiste, qui ont fortement participé à en forger l'imaginaire collectif, au Japon mais aussi dans le monde occidental. Depuis les impressionnistes, l'art d'Hokusai a influencé nos notions de force et d'harmonie. Ce roman graphique réunit des éléments biographiques avec des descriptions écrites et illustrées de la culture et de la tradition japonaises, deux aspects qui ne peuvent être dissociés.

  • Toute l'histoire du manga, art japonais de la narration d'une très grande richesse, depuis ses origines jusqu'à l'actuel phénomène planétaire.

    Cet ouvrage, structuré en six chapitres thématiques et chronologiques, retrace l'histoire du manga, art japonais de la narration d'une très grande richesse, depuis ses origines jusqu'à l'actuel phénomène planétaire. Chaque chapitre contient des entretiens, des textes thématiques et des extraits de mangas. Le premier chapitre permet de comprendre comment on lit, dessine et réalise un manga. Le deuxième analyse le pouvoir du récit visuel. le troisième s'intéresse à la réalité quotidienne et au monde des esprits. Le quatrième se penche sur le rôle du manga dans la société, ainsi que sur l'éducation et sur l'avenir de ce moyen d'expression. Enfin, l'ouvrage s'achève sur les limites sans cesse repoussées du manga, en s'intéressant à l'avant-garde, aux mangas multimédias, à la diffusion et à l'influence toujours en expansion du manga dans le monde.

  • Au printemps 1919, Masereel ouvre les fenêtres de son atelier pour laisser passer la lumière et réaliser les soixante-trois gravures sur bois de son nouveau roman en images : Le Soleil. L'inspiration tardant à venir, il s'assoupit tout en laissant sortir de sa tête un alter ego qui se met à vouloir saisir l'inaccessible étoile. Prenant ses jambes à son cou, il se met à courir les rues et battre la campagne, à grimper quatre à quatre les escaliers, à monter aux cheminées et dans les arbres, à se hisser en haut d'une grue ou du mât d'un voilier, à surfer sur la crête d'une vague pour toucher du doigt le Soleil.

    1 autre édition :

  • Chef d'oeuvre de Frans Masereel, tout à la fois roman d'apprentissage, récit d'aventures picaresques et récit biographique, Mon livre d'heures relate les pérégrinations de l'alter ego de l'auteur aux prises avec les réalités du monde. Articulé en une série de séquences narratives, le récit prend forme au gré de ses déambulations et de ses rêveries. Anarchiste libertaire déclaré, il préfère jouir des plaisirs de la vie que des joies du travail.
    Citoyen du monde qui ignore frontières et préjugés, il choque les esprits étriqués et vit sa vie sans contraintes en pleine liberté.

    1 autre édition :

  • L'harmonie des couleurs -  edition de poche Nouv.

  • Le meilleur de Riad Sattouf dans un seul album !

    De ses dessins d'enfant au succès planétaire de L'Arabe du futur, Riad Sattouf nous raconte les secrets des planches qui jalonnent son parcours. Le meilleur de l'artiste ponctué de textes inédits : le récit hilarant du journaliste Arnaud Gonzague qui a rencontré la vraie Esther. Celui du fidèle compagnon de route et éditeur Guillaume Allary. La lettre d'amour du disciple Vincent Lacoste, celle du monstre sacré Philippe Druillet... Un album unique qui vous invite dans la bulle de l'un des plus fins et des plus libres reporters de notre temps.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ces derniers mois, la propagation de la maladie Covid-19 a entrainé le confinement de plus de la moitié de la planète, chamboulant radicalement notre quotidien. Depuis le début de cette crise sans précédent, l'association Cartooning for Peace, dont le réseau de dessinateurs s'étend à 67 pays sur tous les continents, a réuni des centaines de dessins de presse qui rendent compte de la situation internationale. Pour cet ouvrage, préfacé par la philosophe Cynthia Fleury et en partenariat avec Amnesty International, les 120 dessins les plus marquants ont été sélectionnés. Provenant du monde entier, ils permettent de saisir les enjeux liés au coronavirus, défi sanitaire dont les conséquences politiques et économiques sont d'ores et déjà très importantes.

  • Partout dans le monde, une nouvelle génération d'artistes engagés donne vie à ses idées grâce au pochoir, technique accessible et efficace. Fort de sa connaissance du sujet, l'auteur a écumé la planète pour débusquer la crème des artistes en activité. Il met cette forme d'art sous le feu des projecteurs, en explore les expressions dans la scène urbaine contemporaine et dans les mouvements de contestation populaire. Cet ouvrage nous montre le pochoir sous toutes ses facettes, de la conception à l'oeuvre finale : emplacement, espace, technique, sujet... tout est passé au crible. Avec ses visites d'ateliers d'artistes et son guide pratique illustré, Stencil graffiti est un incontournable pour tous les esprits ouverts et rebelles en quête d'inspiration et de méthode.
    />

  • Figures de graffeuses présente 50 filles qui ont choisi de dédier une partie de leur vie à la peinture et plus particulièrement aux personnages, ces figures souvent oubliées du graffiti. Plus facilement reconnaissables et accessibles au public, les « persos » sont pourtant une discipline à part entière de ce mouvement. Ils nous dévoilent leurs visages, leurs couleurs et leurs expressions qu'ils soient seuls ou accompagnés de lettres. Cet ouvrage fait suite à Graffeuses : il complète et clôt la présentation du mouvement « féminin » dans le graffiti : après les lettrages, les personnages. Ainsi, à travers les réflexions de trois décennies d'activistes et plusieurs centaines de photographies, ce livre vous révèle la vision de ces femmes sur leur pratique et leur univers personnifié.

  • En 2017, le mouvement #MeToo invitait à la libération de la parole des victimes de harcèlement sexuel. Des millions de femmes de tous pays avaient alors parlé d'une seule voix pour témoigner des abus qu'elles avaient pu subir. Aujourd'hui, quel bilan pouvons-nous tirer de cet épisode ? Si notre société semble s'engager dans une réflexion nécessaire sur la condition féminine, avec pour horizon l'égalité entre les femmes et les hommes, le respect des droits de chacune est encore loin d'être garanti en France comme aux quatre coins du globe. Sélectionnés par Cartooning for Peace, 120 dessins de presse internationaux dressent un état des lieux de la situation des femmes à travers le monde. Tout en participant à la dénonciation des injonctions et des violences faites aux femmes, ils soutiennent les combats féministes et leurs enjeux déterminants.

  • De tous les aspects originaux que revêt la civilisation chinoise, les plus singuliers sont assurément le langage, l'écriture et la peinture, trinité indissociable aux innombrables finalités : communication entre les hommes comme avec l'au-delà, maîtrise du geste, harmonie de l'esprit et du corps, instrument de réussite sociale et de pouvoir, voie cachée de la réalisation de soi, etc. Cet art prodigieux du trait graphique et pictural méritait d'être raconté par le menu autrement que pour les fonctions seulement décoratives et distractives, quand ce n'est pas spéculatives, qui lui sont trop souvent réservées aujourd'hui. Cet ouvrage richement illustré nous en livre les principes, en présente les outils et les techniques, en définit les styles, l'arrière-plan spirituel, les contextes historiques et sociaux, et le rôle qu'ont joué les plus grands maîtres.

  • Ralph Steadman Nouv.

    Ralph Steadman, caricaturiste, dessinateur et illustrateur britannique, débute sa carrière dans les années 1950. Artiste provocateur au trait reconnaissable entre mille (tâches d'encre et contours noirs), il est d'abord remarqué pour ses caricatures satiriques dans lesquelles il sert une critique féroce de la société. Il se diversifie à partir des années 1960 en illustrant plusieurs livres, notamment pour enfants.
    Dans les années 1970, Ralph Steadman rencontre Hunter S. Thompson, un autre rebelle. Tous deux rendent populaire le concept de « journalisme Gonzo », inventé par Nellie Bly et repris par Bill Cardoso. Cette collaboration décisive débouche sur l'emblématique Fear and Loathing in Las Vegas (Las Vegas Parano), initialement publié en série dans le magazine Rolling Stone. Franc-tireur, il est un pionnier dont l'art inspire et influence les artistes d'aujourd'hui. Ce « Poche illustrateur » se propose de retracer le parcours d'un dessinateur prolifique, qui se réinvente sans cesse, à travers une sélection choisie de quelques-unes de ses oeuvres les plus célèbres.

    1 autre édition :

  • Vous avez toujours aimé griffonner partout, et vous rêvez de vous renouveler ? Ou vous avez tout simplement envie de vous mettre au dessin ? Ne cherchez pas plus loin. Cet ouvrage vous propose plus de 100 dessins très faciles à reproduire : personnages, plantes, animaux, objets et situations de tous les jours... Vous apprendrez à les dessiner à partir de modèles, en repassant d'abord sur les traits directement dans le livre, puis en traçant vos dessins à main levée pour créer vos propres illustrations.
    Une méthode simplissime, accessible à tous ;
    Des astuces de coloriage et de composition ;
    Toutes les explications pour réaliser son book ;
    Plein d'idées pour agrémenter son agenda ou réaliser de jolies cartes ;
    />

  • Le manuel du pochoir

    Christian Guémy

    • Eyrolles
    • 10 Septembre 2020

    Envie de vous lancer dans la réalisation de pochoirs ou simplement d'entrer dans les coulisses de leur création ? Vous tenez le bon livre entre les mains.
    Ce manuel dresse l'inventaire des techniques pour explorer toutes les possibilités de l'art du pochoir, a?n que chacun puisse forger son propre style.

    Le pochoir n'a pas de limites, il s'adapte à toutes formes d'esthétiques. Pour autant, on en a souvent une vision extrêmement réduite. A?n d'élargir les perspectives, l'artiste C215 livre ici son expérience, mais aussi celle d'acteurs incontournables de cette scène artistique, reconnus en France comme à l'étranger. De nombreuses contributions qui enrichissent l'ouvrage de témoignages, mais aussi d'oeuvres et de pratiques.

  • Horribles ou improbables, malades ou tout-puissants, les monstres sont de tous les lieux et de toutes les époques. Nous en avons toujours eu besoin, comme de nos doubles sinistres ou merveilleux.
    Les portraits de 78 créatures composent ici un fascinant cabinet de curiosités, où le célèbre Chupacabra côtoie l'obscur enfant-gargouille, l'homme-éléphant de Buenos Aires et le Pousse-crasse, ou les énigmatiques têtes volantes. Amoureux de l'étrange, Sergio Aquindo raconte leurs histoires à travers des dessins à la beauté sombre, et des textes poétiques qui oscillent entre humour et mystère.

    De l'Australie du Mange-langues à la Thaïlande de Krasue, cet atlas illustré explore les territoires imaginaires de la monstruosité, en convoquant à la fois le cinéma et la littérature, la mythologie et les croyances populaires des cinq continents.

  • L'aquarelle

    Marie-Pierre Sale

    Ouvrage de référence, L'Aquarelle étudie au fil d'une remarquable iconographie, le développement de l'aquarelle occidentale en tant que technique - singularisée par la polychromie et l'exigence de transparence -, et en tant que genre à partir de la fin du XVIIIe siècle, depuis la pratique du dessin colorié dans l'enluminure médiévale jusqu'aux lavis libres et éclatants de couleurs des artistes de l'abstraction. portée par les paysagistes, les artistes naturalistes puis les jeunes avant-gardes, elle connaît sa période d'apogée dans le dernier tiers du XIXe siècle. Vers la fin du siècle, c'est en France que s'est déplacé l'épicentre de la modernité : Johan Barthold Jongkind, Paul Cézanne et, dans une moindre mesure, Paul Signac - héritier de Delacroix - seront à l'origine des révolutions majeures pour l'histoire de l'aquarelle au XXe siècle.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Lettres d'amour ou de rage, prières poétiques, journaux intimes singuliers, plaidoyers véhéments, missives délirantes et grimoires, les écrits d'art brut ont été créés à huis clos, dans le secret et le silence. La très grande majorité sont privés d'adresse ou réservés à quelque destinataire onirique ou spirituel. Les manuscrits des 30 auteurs réunis ici sont souvent étrangement calligraphiés, enluminés, brodés, accompagnés de peintures et de dessins, mais aussi griffonnés à la hâte. Les lettres et les mots sont fréquemment utilisés pour leurs valeurs plastiques et graphiques, les règles orthographiques et grammaticale s'affolent. Abordée avec désinvolture et inventivité, l'écriture trouve un souffle nouveau et déploie une poésie sauvage.

    Méconnus voire inconnus, ces « graphomanes extravagants » ont été découverts pour certains par Jean Dubuffet (Adolf Wölfli, Jeanne Tripier, Laure Pigeon, Carlo Zinelli) dans les années 1940-1970, d'autres (Melvin Way, Fernando Nannetti, Charles Steffen) plus récemment. Ils proviennent de plusieurs pays d'Europe (France, Suisse, Allemagne, Autriche, Italie) ainsi que du Brésil, d'Indonésie et des Etats-Unis. Beaucoup d'entre eux sont publiés en français pour la première fois.

  • Ce livre s'adresse aux personnes qui s'intéressent au métier d'illustrateur jeunesse, veulent se lancer professionnellement ou simplement illustrer des textes pour leur plaisir.
    La première partie présente l'histoire de l'illustration jeunesse ainsi que ses différents domaines d'application.
    Ensuite, le livre se propose d'être un véritable outil pédagogique, en procédant étape par étape, afin d'apprendre à son lecteur à illustrer des textes pour enfants avec méthodologie et à gérer son activité d'illustrateur jeunesse.
    Richement illustré par des travaux d'illustrateurs classiques ou contemporains, Illustrateur jeunesse : un vrai métier ! regorge d'exemples précis et de références, ainsi que de conseils concrets.

  • « Une de mes plus tenaces ambitions d'éditeur avait été de publier les Fables de La Fontaine dignement illustrées. C'est au peintre russe Marc Chagall que je demandai l'illustration du livre. On ne comprit pas ce choix d'un peintre russe pour interpréter le plus français de nos poètes. Or c'est précisément en raison des sources orientales du fabuliste, que j'avais songé à un artiste à qui ses origines et sa culture rendaient familier ce prestigieux Orient. Mes espérances ne furent pas déçues : Chagall fit une centaine de gouaches éblouissantes ».
    Ainsi se souvient Ambroise Vollard, le célèbre marchand d'art qui, en 1925, confie à Marc Chagall ce projet. L'artiste réalise une centaine de gouaches en couleurs pour préparer le travail de gravure en noir et blanc, s'inspirant de sa culture russe et de la richesse des paysages français. Bien plus qu'un projet éditorial, cette commande est pour Marc Chagall un passeport vers la France, qui l'inscrit et l'enracine dans les pas des artistes et des écrivains français. Pendant la création des gouaches, sa femme Bella lui lit à haute voix les Fables, parlant à son imaginaire et à son inspiration. Le décès d'Ambroise Vollard en 1937 interrompt la publication de l'ouvrage, qui ne paraîtra qu'en 1952, à l'initiative de Tériade.
    Ce coffret célèbre ce dialogue entre deux artistes exceptionnels, La Fontaine, d'une part, aujourd'hui le plus connu des poètes français du xviie siècle, styliste éblouissant et moraliste de la nature humaine ; et Marc Chagall, d'autre part, qui livre sa vision onirique et personnelle des Fables, nourrie par les paysages enneigés de Vitebsk et par un animisme hérité des traditions hassidiques d'Europe de l'Est, ponctuée des couleurs et des atmosphères de la Bretagne, de l'Auvergne et du midi de la France.
    Réalisé en collaboration avec le Comité Marc Chagall, ce coffret rend hommage à cette rencontre artistique originale, à travers une soixantaine de gouaches magnifiques, accompagnées pour la première fois de leurs gravures. Il est complété d'un livret explicatif qui relate la genèse et le sens de ce dialogue entre les deux artistes.

  • Une époque fantastique

    Charles Berberian

    • Chene
    • 23 Septembre 2020

    Charles Berberian dessine son époque. Il croque ce qui l'entoure, ce qu'il voit, ce qu'il entend. Avec un élégant et subtil humour, son pinceau et ses textes écrivent au fil du temps l'humeur du temps.

    Dans ce très bel ouvrage à la finition soigné, chacune des pages est ici comme une oeuvre d'art. Elles témoignent de nos faiblesses, de nos paradoxes, de nos futilités, mais aussi de notre complexité. En bref de notre humanité.

empty