• Illustré par Charles VessTerremer est un lieu magique et ensorcelé. Une mer immense recouverte d'un chapelet d'îles où les sorciers pratiquent la magie selon des règles très strictes. On y suit les aventures de Ged, un éleveur de chèvres qui, au terme d'une longue initiation, deviendra l'Archimage le plus puissant de Terremer, mais aussi celles de Tenar, haute prêtresse du temple des Innommables de l'île d'Atuan, de Tehanu, la fille-dragon, et de Aulne le sorcier qui refait chaque nuit le même rêve terrifiant. Autour de la grande histoire gravitent des contes qui enrichissent et explorent ce monde où enchanteurs et dragons se côtoient.Cette édition intégrale et illustrée de Terremer réunit les romans qui ont fait le succès de ce cycle mythique et emblématique de l'oeuvre d'Ursula K. Le Guin, ainsi que deux nouvelles inédites en France et une introduction de l'auteur écrite spécialement pour cette édition.Nul doute que, par son imaginaire, Ursula K. Le Guin a éveillé les plus nobles qualités de ses lecteurs. Xavier Mauméjean, Le Monde.Un monument de la fantasy. ActuSF.Ursula K. Le Guin est l'une des figures les plus importantes de l'imaginaire. LePointPop.Une icône de la littérature. Stephen King.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Isabelle Delord-Philippe, Pierre-Paul Durastanti, Patrick Dusoulier, Sébastien Guillot, Philippe R. Hupp, Françoise Maillet.

  • Sur Gethen, la planète glacée que les premiers envoyés ont baptisée Hiver, il n'y a ni hommes ni femmes, seulement des êtres humains.
    Des androgynes qui, dans certaines circonstances, adoptent les caractères de l'un ou l'autre sexe. Les sociétés nombreuses qui se partagent Gethen portent toutes la marque de cette indifférenciation sexuelle.
    LoeEnvoyé venu de la Terre, qui passe pour un monstre aux yeux des Géthéniens, parviendra-t-il à leur faire entendre le message de l'Ekumen ?
    Ce splendide roman a obtenu le prix Hugo et à consacré Ursula le Guin comme un des plus grands talents de la science-fiction.

  • deux mondes se font face : anarres, peuplé deux siècles plus tôt par des dissidents soucieux de créer enfin une société utopique vraiment libre, même si le prix à payer est la pauvreté.
    et urras qui a, pour les habitants d'anarres, conservé la réputation d'un enfer, en proie à la tyrannie, à la corruption et à la violence. shevek, physicien hors normes, a conscience que l'isolement d'anarres condamne son monde à la sclérose. et, fort de son invention, l'ansible, qui permettra une communication instantanée entre tous les peuples de l'ekumène, il choisit de s'exiler sur urras en espérant y trouver une solution.
    ce roman, qui a obtenu les prix hugo, nebula et locus, n'a rien perdu aujourd'hui de sa virulence politique ni de sa charge d'aventures. avec la main gauche de la nuit, précédemment paru dans la même collection, c'est un des chefs-d'oeuvre d'ursula le guin.


  • ici, il y a des dragons.
    il y a des enchanteurs, une mer immense et des îles. ged, simple gardien de chèvres sur l'île de gont, a le don. il va devenir au terme d'une longue initiation, en traversant nombre d'épreuves redoutables, le plus grand sorcier de terremer, l'archimage. ce volume réunit les trois premiers livres de terremer, le sorcier de terremer, les tombeaux d'atuan et l'ultime rivage, dans une traduction soigneusement révisée et complétée par patrick dusoulier.
    le cycle de terremer a inspiré le splendide film d'animation de goro miyazaki, les contes de terremer.

  • La fille feu follet (titre original The wild girls) est le titre d'une longue nouvelle publiée pour la première fois en 2002 dans Asimov Science Fiction Magazine. Cette novella a été révisée pour cette édition.
    Capturée par des hommes de la Couronne, deux fillettes devenues esclaves découvrent le monde et le système social de la Cité avec la Couronne, le peuple-poussière et les Racines. Un récit légendaire dans la belle tradition des contes de Terremer.
    Ce texte est suivi de deux essais : l'un de 2008 dont c'est la première publication en livre, « Restez éveillés pendant que vous lisez ». Et l'autre complètement inédit sur la « modestie ».
    4 poèmes de cette grande autrice sont aussi mis à la disposition des lectrices et lecteurs et la traditionnelle interview d'Ursula Le Guin menée par Terry Bisson.

  • Le livre que nous nous proposons de publier rassemble 34 essais ou conférences d'Ursula Le Guin qui accompagnent ou explicitent son oeuvre de (science-)fiction. La forme de ces écrits est plurielle, comme son écriture, et à côté de simples conférences, retravaillées et commentées pour la publication, on trouve des récits de voyage sous une forme poétique, de courtes paraboles sur la question du féminisme, et d'autres textes sur ses propres écrits, qui nous permettent d'en mieux comprendre le fonctionnement ou les implications et nous informe sur sa conception de l'écriture et du rôle de l'écrivain. On retrouve dans ces textes l'audace singulière d'Ursula Le Guin qui n'hésite pas à mélanger les genres, provoquer des collusions de concepts et à traiter tout à la fois de ménopause et de responsabilité sociale dans l'Empire nord-américain de la fin du XXe siècle. Disparue quelques semaines après avoir donné son accord pour cette publication en français, Ursula Le Guin, comme son ami Philip K. Dick, fait partie des visionnaires de la littérature, qui sortent du cadre strict de la science-fiction pour figurer de plein droit au panthéon des grand écrivains du siècle.

  • Auteure majeure de science-fiction et de fantasy, Ursula K. Le Guin était aussi une théoricienne hors pair et une oratrice remarquable. Elle a parcouru universités, congrès, bibliothèques et librairies pour parler des sujets qui la passionnaient : le féminisme, l'anarchisme, le rôle humaniste de la littérature, et, surtout, la mission des littératures de l'imaginaire. Les textes rassemblés dans Le Langage de la nuit éclairent l'oeuvre de la grande romancière et donnent un aperçu de son travail critique, mais aussi, et surtout, ils composent un manifeste pour l'imaginaire et un véritable plaidoyer pour l'imagination.
    Une somme de réflexions à mettre entre toutes les mains. Un vrai bonheur.
    ActuSF.
    Des textes actuels, d'une rare intelligence.
    NooSFere.
      Considérée comme une icône par nombre de ses contemporains (Stephen King notamment), Ursula K. Le Guin laisse derrière elle un patrimoine d'oeuvres incontournables, auréolées de nombreux prix.  Le Point.

    Préface de Martin Winckler.

    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Francis Guévremont.

  • collection dirigée par gérard klein
    Sutty, l'Indienne, est envoyée par la confédération galactique sur une planète récemment contactée, Aka.
    Aka connaît un équilibre fragile. La découverte de l'existence d'une civilisation galactique, l'Ekumen, a tiré Aka de sa culture demeurée statique depuis des millénaires.
    Une société furieusement scientiste a entrepris de rattraper ce qu'elle tient pour son retard, et est allée jusqu'à éradiquer les anciens contes et livres, vecteurs de superstition selon ses dirigeants.
    Sutty elle-même vient de la Terre, un monde qui a connu une violente réaction fondamentaliste et antiscientifique dont il s'extrait à peine. Peut-être, pour cette raison, est-elle la mieux placée pour retrouver et sauver ce qui peut l'être de la vieille culture contenue dans le Dit d'Aka.
    Et réconcilier le passé et l'avenir.
    Ce roman d'Ursula Le Guin, l'un des principaux auteurs américains de science-fiction et de fantasy, est suivi dans ce volume de Le nom du monde est forêt (Prix Hugo 1973) et d'un dossier critique dû à Gérard Klein.
    Ces deux romans s'inscrivent dans le cycle de l'Ekumen qui comprend aussi La Cité des illusions, Le Monde de Rocannon et Planète d'exil, publiés dans la même collection, ainsi que La Main gauche de la nuit et Les Dépossédés qui ont également obtenu le Prix Hugo.

  • L'effet Churten

    Ursula K. Le Guin

    Par ses idées, son humanisme et ses combats, Ursula Le Guin a conquis des millions de lecteurs dans le monde notamment grâce à son cycle de l'Ekumen (La Main gauche de la nuit, Le Nom du monde est Forêt, Les Dépossédés et Le Dit d'Aka), véritable monument de la science fiction, prenant place dans un immense Empire Galactique.
    L'effet Churten s'inscrit dans ce cycle à un moment clef, celui de la découverte d'un transport instantané, abolissant les distances entre les planètes.
    L'auteur nous y raconte l'histoire de cette découverte, les premières expérimentations et son utilisation pour découvrir des peuples éloignés ensuite. C'est également l'occasion pour nous de découvrir des sociétés étonnantes, fondées sur des bases impossibles à imaginer aujourd'hui sur Terre.
    Un livre brillant.

  • Les Shing ont assuré sur la Terre, depuis des siècles, leur dictature bienveillante. Ils tolèrent tout, sauf le meurtre. Maîtres des illusions, ils ont comme anes- thésié loehumanité. Pour son bien, prétendent-ils.

    Sont-ils eux-mêmes, comme ils le laissent croire, des humains, ou bien des envahisseurs extraterrestres ?

    Loehumanité recouvrera-t-elle le contrôle de son destin oe La réponse et la solution viendront de loeespace.

    Ce roman flamboyant constitue le troisième volet du célèbre cycle de loeEkumen, après Le Monde de Rocannon et Planète doeexil, avant La Main gauche de la nuit et Les Dépossédés qui valurent à Ursula Le Guin les prix Hugo et Nebula.

  • Collection dirigée par gérard klein tehanu est la suite de terremer, le célèbre cycle d'ursula le guin, qui comporte également les contes de terremer (publiés dans la même collection) et le vent d'ailleurs (à paraître dans la même collection).

    Tenar, devenue guérisseuse et sorcière, accepte la responsabilité de tehanu, la petite fille qui a été atrocement mutilée. mais tehanu est aussi une fille-dragon.

    Un épisode essentiel du grand cycle de terremer, un classique de la fantasy, porté à l'écran par goshiro myazaki.

  • Nouvelle édition, augmentée de textes inédits.
    Dans un futur indéterminé, après de multiples désastres, la Californie est devenue une île. À l'abri dans une vallée, le peuple Kesh cultive la vigne et la sagesse, danse l'harmonie du monde, fait la guerre au Peuple du Cochon et rit des mauvaises blagues du Coyote.

    Avec ce chef-d'oeuvre subtil et profond, Ursula Le Guin nous donne la vision d'une société humaine à la fois étrangère et mystérieusement proche. Elle invente une archéologie du futur pour nous convier dans la vallée de l'éternel retour. Tendez l'oreille : le monde bruisse du récit de Roche qui Raconte, des pièces de théâtre, des poèmes, des chants, des contes, des histoires, des dictons ou des articles d'encyclopédie kesh. Et, peu à peu, grâce à la magie de la littérature, les coutumes Kesh vous deviendront étrangement familières. Heya !

  • Terremer est un nom magique, mais terremer est d'abord un lieu magique, ensorcelé, un chapelet d'îles.
    La plus étrange et la plus puissante est l'île de roke, qui abrite l'école des sorciers. car, dans le monde de terremer, la sorcellerie est une science qui se pratique selon des règles strictes. ursula le guin est revenue explorer sa création dans ces contes qui se situent avant, entre ou après les événements décrits dans terremer, publié dans la même collection. terremer a été porté à l'écran par goro miyazaki.

  • Lorsque George Orr dort, il rêve, comme tout un chacun. Mais lorsqu'il se réveille, au contraire de ce qui se passe habituellement, il découvre que ses rêves ont changé le monde.
    Et parce qu'il lui arrive aussi de faire des cauchemars, le monde réel se retrouve ravagé par des guerres nucléaires et envahi par des extraterrestres.
    George Orr doit-il se débarrasser d'un aussi terrifiant pouvoir oe Ou bien doit-il l'utiliser dans l'intention redoutable d'améliorer le sort des humains oe Un des romans majeurs d'Ursula Le Guin, la grande dame de la science-fiction américaine, qui a obtenu plusieurs fois les prix Hugo et Nebula.

  • Il y a bien des années, la planète Nain a essaimé l'humanité sur des dizaines de planètes, dont la Terre, et y a multiplié les expériences biologiques hasardeuses. Chargés de culpabilité, les Hainiens ont créé l'Ekumen dans l'espoir de réparer. Sept des nouvelles de ce recueil appartiennent au cycle de l'Ekumen, comme la plupart des grands romans d'Ursula K Le Guin, La Main gauche de la nuit, Les Dépossédés, Le Dit d'Aka, parus dans la même collection. Ursula Le Guin y a aussi publié Terremer, un célèbre cycle de fantasy en quatre volumes.

    1 autre édition :

  • Lavinia

    Ursula K. Le Guin

    « Je ne mourrai pas. De cela je suis assez certaine. Ma vie est trop contingente pour conduire à l'absolu de la mort. Pourtant, s'il me faut continuer à exister au cours des siècles, qu'une fois au moins je me libère et que je parle.
    Ma mère était folle mais je ne l'étais pas. Mon père était vieux mais j'étais jeune. Comme Hélène de Sparte j'ai causé une guerre. La sienne, ce fut en se laissant prendre par les hommes qui la voulaient ; la mienne, en refusant d'être donnée, d'être prise, en choisissant mon homme et mon destin. L'homme était illustre, le destin obscur : un bon équilibre. » Comme les autres « Classiques de l'imaginaire » en Fiscagomma, il s'agit d'un livre qui puise à la source de textes fondateurs de notre civilisation.
    L'Énéide, oeuvre poétique colossale et inachevée écrite par le poète latin Virgile entre 29 et 19 av J.-C., déroule les aventures du Troyen Énée, de sa fuite de Troie jusqu'à son arrivée dans le Latium, et son union avec Lavinia, fille du roi Latinus.
    C'est à cette dernière que s'intéresse Ursula Le Guin : alors que ce personnage est à peine évoqué dans l'Énéide, elle devient la narratrice du roman. Le récit démarre à la dernière partie du poème de Virgile et se poursuit après la mort d'Énée. Les guerres et les batailles passent au second plan, supplantées par les intrigues familiales, la diplomatie et la soumission aux oracles et prophéties.

    Le roman est écrit à la première personne, Le Guin donnant vraiment la parole à Lavinia. Laquelle va transformer sa condition en destin et faire une vie de son choix. Et cela dans la douceur amère et la passion maîtrisée que suscite son improbable position : elle se veut libre mais tout est écrit - Lavinia est visitée en rêve par le poète qui lui conte (depuis le futur) son écriture de l'Énéide.
    Là se situe la réussite du roman : cette femme humble, soumise aux coutumes de son époque et pacifiste, va accepter d'être à l'origine d'une guerre en acceptant d'épouser Énée, l'étranger, persuaduée par une suite de rêves prémonitoires que ce destin-là est meilleur pour l'avenir de son peuple.

    Le Guin est ethnologue. Elle ne traite pas de la guerre de Troie ni de la fondation de Rome qui ne coïncident pas « historiquement » d'ailleurs, mais se sert du contexte de la société pré-romaine décrite de manière très détaillée pour éclairer les rôles des hommes et des femmes qui, quoique très différenciés, étaient associés et faisaient de la condition de chacun un élément à part entière d'une société parfaitement codifiée.
    Au travers de la vie de tous les jours des femmes entourant Lavinia et de Lavinia elle-même, nous en apprenons beaucoup sur les liens qui se tissent entre les différentes classes de la société, mais aussi sur les croyances et la façon de vivre de cette époque. Une vie près de la nature, le sacré imprégnant, par ses rites, chaque geste du quotidien.
    Les couleurs, les odeurs, les sons, rien ne manque.
    Ursula Le Guin nous invite à un voyage dans le passé, quelque part entre mythe et réalité. Une pause enchanteresse et bucolique, une parenthèse empreinte de poésie et de lyrisme - avant la guerre.

    1 autre édition :

  • Dans cette édition revue et augmentée de son fameux Conduire sa barque, l'auteur de Terremer invite ses pairs écrivains et storytellers à partager sa double expérience d'auteur unanimement célébré et de meneuse pédagogue et engagée d'ateliers d'écriture.
    Les dix chapitres abordent l'ensemble des grands piliers de la technique de l'écriture : sonorité du langage, ponctuation, longueur et structure des phrases, adjectifs et adverbes, temps des verbes, points de vue narratifs, dire et suggérer, et bien d'autres encore.

  • Deux retours dans les îles enchanteresses de l'archipel de Terremer, où connaître le nom véritable de chaque chose octroie un pouvoir crucial. Des voyages temporels dans une chambre de bonne du IV e arron- dissement de Paris. Un premier contact avec une intelligence extraterrestre fondamentalement autre. Dans une contrée rongée par l'obscurantisme, un astronome trouve la vérité dans les ténèbres d'une mine. Dix clones identiques vivant en symbiose : quand neuf d'entre eux meurent brutalement, que se passe-t-il pour le survivant ? Une ville radieuse dont le bonheur éclatant dépend du malheur d'un seul.
    Science-fiction, fantasy, fantastique : les dix-sept nouvelles formant Aux douze vents du monde sont autant de preuves des multiples facettes du talent d'Ursula K. Le Guin.
    /> Au sommaire de ce recueil figurent notamment « Ceux qui partent d'Omelas », nouvelle culte constamment rééditée et récompensée par un prix Hugo, et « à la veille de la révolution », couronnée par un doublé Hugo et Locus Un recueil d'une qualité exceptionnelle. Les dix-sept nouvelles composant ce véritable livre d'or d'Ursula K. Le Guin sont enrichies d'introductions de l'auteure.
    « Les joyaux de ce recueil remarquable ont le même pouvoir de surprise que ses meilleurs romans. » Martin Amis

  • Lasse de sa petite vie tranquille auprès de ses frères et soeurs, chats volants comme elle, Petite Jane quitte sa famille et s'envole, insouciante, vers l'aventure. A quoi bon avoir des ailes si on ne peut pas en profiter en toute liberté ? Désormais seule, elle ne devra compter que sur elle-même pour affronter les dangers. Après un voyage mouvementé, elle arrive enfin à la ville et se glisse aussitôt par une fenêtre ouvertre pour s'abandonner à la chaleur d'un foyer retrouvé. Mais les humains lui réservent de drôles de surprises...

  • Alexandre est un chat qui n'a peur de rien. Décidé à prouver son courage, il s'aventure seul, par un matin d'hiver, dans le vaste monde. Terrifié par deux chiens féroces, il trouve bientôt refuge en haut d'un arbre. Alexandre se demande comment redescendre quand une petite chatte noire dotée d'une paire d'ailes vient lui porter secours. Elle le présente à ses frères et soeurs, les chats volants.

  • Ursula Kroeber Le Guin, la grande dame de la science-fiction américaine, est aussi connue pour son cycle de Terremer que pour celui de l'Ékumen. Ses livres - dont beaucoup ont remporté des prix Hugo, Nebula ou Locus - sont l'occasion de réflexions sociologiques et politiques. Qu'elle explore des thèmes humanistes, féministes ou éthiques, ses histoires sont riches, profondes et subtiles.

    Avec Quatre chemins de pardon, Ursula Le Guin nous offre quatre longues nouvelles étroitement liées qui ont pour cadre l'Ékumen, cette "ligue de tous les mondes" rendue célèbre par La Main gauche de la nuit et Les Dépossédés. Sur Werel comme sur Yeowe, les planètes soeurs ravagées par l'esclavage et l'injustice, des hommes et des femmes se battent pour vivre : les uns contre les autres, mais surtout contre eux-mêmes. En chemin ils vont grandir, apprendre, et peut-être atteindre enfin la liberté et le pardon. Quatre contes généreux et poignants qui construisent une science-fiction profondément humaine. Le premier texte de Quatre chemins de pardon, a fait l'objet d'une prépublication dans l'anthologie Utopiæ 2006 (novembre 2006), sous le titre Trahisons.

  • En 1979, Ursula K. Le Guin est au sommet de sa gloire : ses romans de science fiction et de fantasy se sont imposés comme des chefs d'oeuvres et elle est une des romancières américaines les plus primées. Toutefois, parallèlement à ces succès publics, elle a la réputation d'être une théoricienne hors pair, et une oratrice remarquable. Elle parcourt alors universités, congrès, bibliothèques et librairies pour parler des sujets qui la passionnent : le féminisme, l'anarchisme, le rôle humaniste de la littérature, et, surtout, la fonction des littératures de l'imaginaire. Le Langage de la nuit est le recueil d'essais littéraires qui résument sa pensée et composent un manifeste pour l'imaginaire, car si nous pensons et parlons le jour, la moitié de notre vie se passe la nuit, où se réfugient la poésie et l'imaginaire. Pourquoi les littératures de l'imaginaire ont cessé, au vingtième siècle, d'être le coeur de la littérature ? Que permet la science-fiction ? Quelle est la place de la littérature jeunesse dans la littérature ? Autant de questions qui occupent les lecteurs depuis cinquante ans et qui trouvent des réponses dans ce volume, préfacé par le romancier Martin Winckler, fin connaisseur de la science-fiction, et grand admirateur de l'humanisme merveilleux de Le Guin.

     

  • «C'est une mystérieuse expérience que de se priver de la vue, mais je m'y astreignis. Plus je maudissais mon bandeau et plus je redoutais de le soulever. Il me sauvait de l'horreur de toute destruction involontaire. Tant que je le portais, je ne tuerais pas ceux que j'aimais. S'il m'était impossible d'apprendre à user de mon don, je pouvais au moins apprendre à ne pas m'en servir.» Dans les collines des Entre-Terres vit un peuple de sorciers capables de miracles. D'un mot, d'un geste, ils allument un foyer, convoquent un animal, guérissent une blessure. Mais ils savent aussi mutiler, corrompre, asservir et tuer. Isolées dans leurs domaines, les familles de ces contrées vivent dans la crainte les unes des autres.
    Dons est l'histoire d'Orrec; son héritage est le pouvoir de détruire. Quelle place trouvera-t-il dans ce monde cruel sans laisser sa naissance en décider pour lui?"

empty