• Un outil indispensable pour les parents afin de préserver leurs enfants.

    Ces enfants qui sont simplement anxieux, passifs, rebelles, déstabilisés, insécurisés, subissent bilans, prescriptions médicamenteuses et rééducations, qu'ils le veuillent ou non. L'utilisation abusive et fallacieuse du trouble neurodéveloppemental, sans PRISE en compte de la dimension psychosociale, et le recours facile à la MDPH font que de plus en plus d'élèves sont étiquetés handicapés. Au-delà du scandale qu'il dénonce, ce livre est aussi un outil pour se repérer par rapport à la diversité des difficultés que présentent les enfants, pour être capable de les identifier, de les comprendre sans les nier ni les dramatiser. Cet outil doit permettre aux parents de ne pas se laisser impressionner par un système scolaire rigide, de lutter contre toute stigmatisation de leur enfant, de ne pas se laisser embarquer aveuglément dans une procédure de handicap, de prescription médicamenteuse et de rééducations multiples.

  • Et si on écoutait les femmes ?
    La violence thérapeutique faite aux femmes naît en même temps que la médecine moderne. Auparavant jugées comme sorcières, elles ont été qualifiées d'hystériques, de dépressives et, maintenant, de bipolaires. Pratiquée longtemps essentiellement par des hommes, la science médicale a enfermé les femmes dans ces catégories. Qu'il s'agisse de psychiatrie, de gynécologie, de médecine générale ou de toute autre forme de prise en charge, la relation thérapeutique est encore trop souvent sourde aux symptômes et à la souffrance des femmes.

    S'appuyant sur des situations cliniques, tirées des archives médicales et de son expérience de psychiatre et psychanalyste, Thierry Delcourt retrace l'histoire de ces violences afin d'éclairer sur les conditions d'un soin respectueux. Il ne s'agit pas d'un procès de la médecine actuelle dont les progrès sont fascinants, ni des soignants qui tentent de soulager les patientes. Il s'agit de permettre que les femmes se libèrent des mauvais traitements qu'elles subissent encore quand la maladie les place en posture de faiblesse, quand des thérapeutes n'écoutent pas leur parole.

  • De l'intime à l'universel est un essai biographique et thématique de Thierry Delcourt sur la chorégraphe, danseuse, calligraphe, poète et pédagogue Carolyn Carlson. Après quatre ouvrages de l'artiste elle-même parus aux éditions Actes Sud, l'auteur explore l'univers créatif de la chorégraphe et pose un regard extérieur à la fois sur son oeuvre et sur son processus de création, tous deux liés à sa vie et à son environnement.
    Ce premier essai consacré à Carolyn Carlson, mondialement reconnue grâce à cinquante années de création ininterrompue, respecte une chronologie biographique s'appuyant sur les lignes de force qui se dégagent de ses productions ; la plus importante, et peut-être la plus singulière, est la notion de poésie visuelle. Les thèmes traités se rapportent non seulement à la créativité de l'artiste, mais aussi à son existence et à ses sources d'inspiration :
    Artistes favoris, peintres, poètes et philosophes.
    L'auteur nous livre également ses entretiens avec divers collaborateurs présents et passés de Carolyn Carlson, depuis ceux qui ont suivi et accompagné son enseignement jusqu'aux directeurs, producteurs, et administrateurs qui l'ont côtoyée. Le tout s'accompagne de photographies de famille et de documents personnels qui ont guidé la création de la chorégraphe, notamment ses archives déposées depuis peu à la bnf.

  • Comment Francis Bacon réussit à maîtriser son histoire chaotique en la mettant en scène dans sa peinture violente et souffrante ? Comment Alberto Giacometti, tel un funambule au bord de la chute, cherche à représenter l'énigme d'une perception de l'être qui ne cesse de lui échapper ? Comment Vaslav Nijinski, fabuleux danseur et chorégraphe des Ballets Russes, sombre dans la folie après avoir subi des traumatismes dans son enfance ? Comment Antonin Artaud, confronté à des traumatismes infantiles, oscille toute sa vie entre une création débordante et des accès de folie? Comment Vincent Van Gogh, pour atteindre le sommet de son art, se met en danger dans sa recherche créative jusqu'à basculer dans le suicide ? Comment Camille Claudel s'épuise dans sa vie et sa création passionnées pour finir internée sans plus jamais créer ? Comment Niki de Saint-Phalle, grâce à l'expression artistique, parvient à se soigner d'une dépression profonde liée au traumatisme de l'inceste ?
    Pourquoi certains artistes basculent dans la folie tandis que d'autres traversent l'existence sans encombre ? Pourquoi certains malades trouvent un mieux-être, et parfois la guérison, en créant ? Pourquoi la nécessité obsédante de nombreux artistes à créer sans relâche ? À ces interrogations qui fascinent, La folie de l'artiste apporte des réponses quant aux liens qui existent entre certaines formes de création artistique et certains troubles neuropsychiques.
    Les sources de cette recherche, ce sont les histoires réelles et documentées d'artistes : ce qu'ils ont vécu, ce qu'ils en ont dit, ce qui les a poussés à créer, ce qu'ils engagent de leur être intime dans leur acte de création, jusqu'où leur passion de créer les conduit, ce qui leur a permis de devenir des artistes épanouis ou au contraire, d'éprouver une souffrance psychique, voire de sombrer dans la folie, parfois jusqu'à se donner la mort.

  • L'art d'aller à la rencontre de soi.
    Après une séparation, un deuil, face à la maladie ou lorsqu'une transition de vie que nous n'avions pas envisagée s'impose, le bouleversement de nos repères lamine nos ressources psychiques et nous donne l'impression d'être face à un mur. Nous avons perdu tout désir d'agir et foi en nos capacités.

    Or, chacun détient en soi un potentiel créatif face aux crises de la vie, même lorsque l'épreuve semble insurmontable.

    Créer de nouveaux liens, s'engager dans une association, rejoindre une chorale, tenter une pratique artistique que l'on ne s'autorisait pas ou renouer avec une vieille passion dont on s'était écarté car les modèles familiaux ne l'encourageaient pas, sont autant de façons d'identifier nos désirs enfouis. En puisant en nous-mêmes et dans l'ouverture aux autres ce qui peut donner à notre existence tout son sens, nous retrouverons le goût et la capacité de transformer notre vie.

  • Les professionnels de santé comme les médias nous alertent sur l?augmentation permanente et inquiétante de la dépression au travail, le trop fameux burn out. Mais y a-t-il des solutions ? Et si oui lesquelles ?

    La cause principale de ce problème tient avant tout à des managers au comportement et aux compétences inadaptés, incapables d?apporter à leurs collaborateurs ce dont ils ont besoin.
    Faisant ce constat préoccupant, l?auteur a fait de ce livre, non pas un énième traité de management, mais un guide d?actions destiné au chef et au futur chef afin qu?ils prennent conscience de l?importance et de la noblesse de leur rôle auprès des hommes dont ils sont responsables.

    Dans un style vivant et s?appuyant toujours sur des exemples concrets issus notamment de sa propre expérience de manager et d?enseignant, Thierry Delcourt invite le lecteur à redécouvrir qu?il peut être heureux au travail par une confiance renouvelée.

  • Comprendre et résoudre la crise d'adolescence. Voilà l'enjeu.
    Un chapitrage clair et dynamique permet d'envisager toutes les problématiques auxquelles les parents peuvent être confrontés : comment rendre les crises constructives, comment dénouer les relations mère/fille - père/fils, les limites à poser pour franchir ce cap, l'intimité de l'adolescent, l'apparition de la sexualité, les phobies scolaires, le risque d'égarement, l'anorexie, l'attractivité du monde virtuel, etc.
    Un guide indispensable et rassurant !

  • "Tom Lorey, médecin et chercheur, dirige une clinique et une unité de recherche spécialisée en thérapie génique du cancer. Lors d'une intervention, il perd pied, quitte tout et part à la recherche d'un signe du destin... Jusqu'où ira-t-il et pourquoi ? Les intrigues s'entrecroisent au fil des rencontres et des collisions hasardeuses, lumineuses et parfois dramatiques. Dans une tension soutenue, le roman dévoile les univers intérieurs de personnages en proie à un monde violent et à une humanité chaotique. Tom découvre ce à quoi il n'aurait pu s'attendre dans un tel périple, une réponse en forme de révélation et de plongée insondable au coeur de l'émeraude."

  • La création a-t-elle un sexe ? Existe-t-il une différence entre femmes et hommes quant à leurs pratiques créatives ? Entre distinction et spécificité, que met en jeu le processus de création au féminin au-delà de la singularité de chaque artiste et de chaque oeuvre ? Il n'y a pas si longtemps que la création artistique des femmes a droit de cité et ce n'est pas sans combat ! S'extrayant des parti-pris de tous bords, quatorze artistes - chorégraphe, poète, peintres, plasticiennes, styliste, sculpteures et compositeurs - ont accepté de parler longuement et intimement de leur pratique, de la place qu'elle occupe dans leur vie et des incidences de leur création sur leur être-femme.
    Thierry Delcourt est allé à leur rencontre en se dégageant autant que faire se peut des a priori. il les a écoutées attentivement parler de leur acte. de leur oeuvre et du processus de création qui les anime. Ainsi, il est possible de mieux comprendre, au-delà des évidences, le formidable mouvement impulsé par les femmes dans la création artistique contemporaine. Il ne s'agit par pour autant de catégoriser ces artistes dans une spécificité discriminante, même positive. Cette étude permet de tracer, à partir des singularités de chaque artiste, une distinction qui traverse le champ féminin où il est possible de croiser des hommes, de ceux qui ont fait le choix éclairé de quitter des prérogatives aussi aliénantes qu'illusoires en s'exposant au risque de créer Forme, expression, concept, sensibilité, énergie ... se conjuguent ici avec recherche, déconstruction, subversion, hétérogène, identité questionnée, appropriation ... Cette mise en chantier de l'art ouvre un espace de vie et de création passionnant et semble préserver un archipel d'humanité dans un monde ou l'homme est sa propre crise.

  • Pourquoi aurait-on besoin de créer pour vivre ? Serait-ce pour ressentir le vivant en soi, pour donner sens et valeur à l'existence, pour naître, enfanter ou transmettre son humanité ? Créer est probablement l'action la plus utile que l'être humain réalise, alors qu'elle parait si vaine aux yeux de certains. Créer est même une condition pour exister, parfois vitale quand il faut lutter pour sa survie.
    Mais créer ne veut pas dire être artiste. C'est inventer, s'inventer, se représenter le monde, et chercher à donner forme à son imaginaire, ce nuage flottant du rêve. Créer, on y prend goût au point que ça peut devenir une condition d'existence, avec ce besoin impérieux de créer sans relâche, avec ce désir intense qui s'y engouffre et y trouve sa réponse en forme de question infinie pour un objet toujours à inventer.
    C'est pour tenter d'y comprendre quelque chose que l'auteur est allé à la rencontre de ceux qui en font leur vie, les artistes, avec lesquels il a réalisé des entretiens approfondis. Cette recherche lui a permis de repérer les grandes lignes d'un processus de création polymorphe. Reste une question qui s'est invitée dans ces entretiens, celle de la création et des femmes. Une évolution rend enfin visible la production créative des femmes au prix de leurs combats.
    Le monde de l'art est devenu la caisse de résonance de leur créativité dans tous les domaines. Si on voulait distinguer une spécificité de l'art des femmes, elle se situerait dans la dynamique révolutionnaire de leur création en mouvement permanent et radical. Mais les artistes femmes, au-delà du genre, revendiquent légitimement d'être Artiste, un point, c'est tout.

  • La légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde s'est constituée et développée durant des siècles, et le mystère suprême du Saint Graal n'a jamais cessé d'inspirer les plus grands créateurs.
    Si le nom d'Arthur apparaît dès le vile siècle, il faut attendre le XIIe pour que fleurisse le mythe littéraire de ce " roi des Bretons " - dont rien n'atteste aujourd'hui l'existence réelle - capable de vaincre l'empereur de Rome et d'imposer la foi chrétienne à l'Angleterre. Page après page, l'un des plus beaux manuscrits de la Bibliothèque nationale de France illustre les exploits du meilleur des chevaliers, Lancelot du Lac, depuis son combat victorieux contre les automates de la Douloureuse Garde, puis la délivrance de Guenièvre enlevée dans le sinistre royaume de Gorre, jusqu'à la libération des chevaliers emprisonnés par Morgane au Val sans retour.
    Après la Quête du Graal, le récit raconte la chute du royaume d'Arthur. Mortellement blessé durant la bataille de Salisbury, le roi fait jeter son épée Excalibur dans un lac avant d'être emporté par Morgane vers l'île des fées, Avalon.

  • L'ouvrage considère la littérature arthurienne comme un ensemble de textes à la fois autonomes (expressions de la personnalité d'un auteur : chrétien de troyes, robert de boron.
    ) et rendus solidaires par une pratique constante de l'intertextualité et du recours à un répertoire de motifs (graal et de personnages (gauvain, tristan, lancelot. ).
    Il présente aussi l'état actuel de la recherche sur les origines celtiques des thèmes littéraires arthuriens et expose les rapports entre la chevalerie imaginaire de cette littérature et la société réelle du xiie au xve siècle.

  • Au risque de l'art

    Thierry Delcourt

    Que signifie " créer " et pourquoi certains êtres s'y engagent leur vie durant, ne posant parfois crayon ou pinceau que le jour de leur mort ? la création artistique est entourée d'un halo de mystère, tout comme l'artiste qui est investi de la lourde charge de nos passions.
    L'autre du créateur, récepteur de son couvre, regarde, lit, touche, écoute et cherche à comprendre. il le peut grâce à son corps, son monde sensible et sa pensée. et c'est ainsi que tant est dit et écrit autour de l'art et du créateur. l'acte de recevoir une couvre et d'en parler est aussi création, et explique les si fréquentes déclarations lyriques ou définitives, exaltant ou condamnant violemment l'artiste et son oeuvre.
    Il est nécessaire d'écouter ce que disent ces artistes autour de leurs réalisations et de leur acte. certains aiment se livrer et même théoriser leur travail, mais la plupart ont besoin de l'abri de leur atelier et évitent, autant que faire se peut, de s'engager dans cette voie qui pourrait mettre en danger leur devenir créateur. douze artistes ont accepté de parler de leur acte de création en peinture, sculpture, dessin, poésie, photographie, composition musicale et bande dessinée.
    Loin des projecteurs, dans l'intimité de leur atelier ou de leur bureau, ils ont tenté de dévoiler ce qui ne cesse de les pousser à créer, le plus souvent dès leur enfance. ils ont cherché à répondre à ces questions essentielles autour de leur acte: pourquoi et surtout comment ils créentoe ils ont évoqué leur parcours: des racines profondes à la naissance de l'esquisse, de l'esquisse à l'objet créé, de celui-ci à l'oeuvre, jusqu'à la perspective d'un crépuscule de leur capacité à créer.
    Restait à réfléchir sur ces propos, à les mettre en résonance, à déceler leurs divergences et convergences pour mieux cerner et comprendre le processus de création artistique. "thierry delcourt les a longuement écoutés pour mener cette recherche. il travaille, par ailleurs, cette question dans sa pratique de psychiatre et psychanalyste et dans une réflexion menée autour de la créativité, des productions de patients et des histoires singulières de créateurs.
    Les artistes rencontrés ont apporté, par leur contribution, une manne qui ne prétend pas être exhaustivement exploitée dans ce livre, mais, comme pour l'oeuvre d'art, il reste au lecteur à puiser dans leurs riches propos pour comprendre, y compris sa propre créativité.

  • Cet ouvrage fait revivre l'aventure des croisades et la donne à comprendre dans toute sa diversité (religieuse, politique, militaire, économique, culturelle), de l'interdiction faite par les turcs aux chrétiens d'entrer à jérusalem, à l'appel du pape urbain ii, en 1096, puis à la fin du rêve avec la mort de saint louis, en 1270, sans ignorer les " croisades tardives ".
    Utilisant les recherches les plus récentes et une nouvelle lecture du passé, l'auteur accorde la part nécessaire à la grandeur du camp des " infidèles " et décrit les terribles massacres engendrés de part et d'autre. il explique aussi les résonances de l'esprit des croisades dans les consciences occidentale et orientale contemporaines et dans la résurgence de l'idée de djihad. le texte de ce livre est émaillé de témoignages historiques, littéraires et religieux.
    Des cartes, précises et bien documentées, représentent les itinéraires des diverses croisades, en indiquant les intervenants et les grandes batailles.

  • Prodiges de Merlin, Arthur retirant l'épée fichée dans la pierre, main merveilleuse sortant d'un lac en brandissant Excalibur, château de la Dame du Lac, amour inconditionnel de Lancelot et de Guenièvre, jeune fille portant un graal, fées dans l'île d'Avalon..., la légende du roi Arthur constitue l'un des mythes littéraires les plus féconds que nous ait légués le Moyen Age.
    Ce monarque conquérant, capable de vaincre l'empereur de Rome et d'imposer la foi chrétienne à l'Angleterre, est aussi un souverain cultivé et généreux dont la cour attire l'élite de la chevalerie en quête d'aventures. Traduits et adaptés dans la plupart des langues européennes, réunis dans de grandes sommes romanesques en prose, les hauts faits des chevaliers de la Table ronde inspirent les artistes à travers les siècles et deviennent l'un des symboles de la civilisation courtoise.
    Si la " matière de Bretagne " connaît une certaine éclipse durant l'époque classique, sa redécouverte par les romantiques, au XIXe siècle, permet un profond renouvellement du mythe arthurien. Grâce aux travaux des nombreux universitaires et chercheurs qui ont remis en lumière les textes arthuriens en les éditant et en les traduisant à l'intention d'un vaste public, l'occasion était fournie de raconter à nouveau cette histoire merveilleuse à travers un cycle d'expositions qui pour la première fois au monde (à Rennes en 2008, à Paris en 2009 et à Troyes en 2010) en aborde toutes les facettes et tous les thèmes, de l'amour courtois à la quête mystique du Graal.
    Ce volume, publié sous la direction de Thierry Delcourt, directeur du département des Manuscrits de la BNF, rassemble les textes d'éminents spécialistes et constitue, par la force de l'analyse autant que par la richesse de son iconographie, un ouvrage de référence indispensable à tous ceux qu'intéresse la légende arthurienne.


  • des jouets ordinaires aux modèles réduits de trains les plus sophistiqués, depuis 1944, le nom de jouef est indissociablement lié aux souvenirs de tous les garçons - et parfois toutes les filles - de france.
    son histoire, véritable symbole de l'évolution économique et sociale de notre pays depuis la seconde guerre mondiale, va des jouets de bazar des années 1940 aux circuits routiers et aux magnifiques trains électriques dont tous les enfants rêvaient pour noël, des balbutiements de l'après-guerre à l'essor triomphant des années 1960 et 1970, jusqu'aux difficultés et aux faillites successives, toujours suivies de renaissances éclatantes.
    le rachat par la firme anglaise hornby, en 2005, ouvre à présent de nouvelles perspectives pour l'avenir de la seule grande marque française de trains miniatures. c'est cette histoire riche et symbolique que trois collectionneurs passionnés et un journaliste de la revue la vie du jouet ont choisi de raconter. ils évoquent ici, en texte et en images, non seulement les trains mécaniques et électriques mais aussi toutes les autres productions de jouef : les jouets de bazar, les bateaux, les voitures, les circuits routiers, les modèles rares, les variantes méconnues, les cellulos, les agraires, les hors catalogues, les publicitaires, l'international.
    bref, tout ce qui fait le charme d'une collection touchante et joyeuse à la fois !.

  • Pourquoi s'intéresser précisément à la manière dont les psys reçoivent et considèrent leurs patientes ? Pour des raisons historiques tout d'abord : la psychiatrie puis la psychanalyse se sont en effet largement développées par l'intérêt, souvent sadique, qu'elles portèrent aux troubles féminins. Pour des raisons très actuelles aussi : les catégories, prétendument féminines, d'hystérique, de dépressive ou de bipolaire ont la vie dure, dans le discours commun comme dans les cabinets des psychanalystes.
    Et c'est d'ailleurs en s'attaquant à ces trois adjectifs si souvent associés aux femmes que Thierry Delcourt entend démonter les ressorts de la relation entre les femmes et leurs psys, les spécificités et les limites de ces catégories, aujourd'hui prises dans la classification internationale des pathologies qu'utilisent une majorité de psychiatres.
    De ces analyses, souvent polémiques, parfois drôles, aux récits des parcours de ses patientes, c'est autant la position de la femme dans notre société qu'une certaine manière de pratiquer la psychanalyse que l'auteur nous peint.

  • Achevé vers 1474, le manuscrit de Sébastien Mamerot, aux somptueuses illustrations, est le seul document contemporain décrivant plusieurs siècles de croisades françaises, pendant lesquels les rois successifs ont tenté de s'emparer de la Terre Sainte. Jean Colombe, l'enlumineur médiéval célèbre pour son travail sur les Très Riches Heures du Duc de Berry, a réalisé la plupart des 66 merveilleuses miniatures.

    Les Passages d'Outremer, conservé à la Bibliothèque Nationale de France, se compose de 277 folios de parchemin, illustrés par Colombe et les meilleurs calligraphes médiévaux. Cette nouvelle édition cartonnée dans notre populaire format Klotz comprend une traduction intégrale du manuscrit, accompagnée de 66 miniatures colorées de Jean Colombe reproduites en respectant la moindre nuance des rehauts d'or médiévaux, accompagnées de leurs explications. Les illustrations de batailles, funérailles et processions s'animent sous nos yeux dans un tableau percutant, qui accompagne le récit prenant de cette campagne de ferveur religieuse et ce périple épique qui a duré des siècles.

    Edition complète, adaptée et commentée.

  • Miniatures flamandes, 1404-1482
    Sous la direction de Bernard Bousmanne
    et Thierry Delcourt
    Codition KBR/BNF

    Mars03
    Mise en vente immdiate pour l'expo de Bruxelles
    Rayon : Beaux-Arts
    23,4 x 30 cm, 472 pages, reli sous jaquette
    350ill
    Prix : 49
    ISBN : 978-2-7177-2499-8
    Tirage : 1 500 ex.

    Exposition
    Bibliothque Royale de Belgique : du 30 septembre au 31 dcembre 2011
    Bibliothque nationale de France : du 27 mars au 1 juillet 2012




    Pour la premire fois de leur histoire, la Bibliothque royale de Belgique et la Bibliothque nationale de France runissent leur collection pour offrir au public le plus large, un panorama de la miniature flamande en une exposition de porte internationale. Le premier volet se tient Bruxelles, le second Paris. La richesse des fonds respectifs et l'change mutuel de pices permet de prsenter dans les deux capitales des manuscrits diffrents, tous exceptionnels. Un catalogue scientifique commun et une exposition virtuelle partage accompagnent l'vnement. L'ensemble du projet s'appuie sur des recherches entreprises depuis plusieurs annes dans les deux institutions l'occasion de la publication de catalogues raisonns.
    Plus de 140 manuscrits enlumins parmi les plus prestigieux - dont certains n'ont plus t montrs depuis plus de 50 ans - seront prsents au public dans une mise en scne originale, qui mettra en valeur ces pices exceptionnelles tout en respectant le contexte qui les a vues natre. Au fil des pages, le visiteur plongera ainsi au cur d'un imaginaire mdival peupl de hros et de lgendes, o Alexandre le Grand, Charlemagne, Lancelot et la fe Mlusine ctoient Renard le goupil, des dragons ails et des licornes bienveillantes.

    La miniature flamande. L'apoge du livre manuscrit.

    ge d'or de la miniature flamande, le XVme sicle marque un tournant dans l'histoire du livre manuscrit. Le Sicle de Bourgogne s'inscrit dans les glises gothiques, les retables brabanons, la tapisserie, les splendeurs de la musique polyphonique ou la peinture des Primitifs flamands. Mais cette efflorescence artistique voit surtout l'essor sans prcdent dans les anciens Pays-Bas mridionaux de l'art de l'enluminure, la peinture des livres. De l'avnement de Jean sans Peur (1404) la mort de Marie de Bourgogne (1482), des villes opulentes comme Bruges, Gand, Bruxelles, Valenciennes, Lille ou Tournai s'imposent comme de vritables ppinires d'artisans, de copistes, de relieurs et de miniaturistes au centre d'une production crite d'une qualit exceptionnelle. Mcne engag et bibliophile averti, le Grand duc d'Occident, Philippe le Bon, troisime hritier de Bourgogne de la maison de Valois, donnera une impulsion incroyable aux arts du livre sous toutes ses formes. Pour satisfaire son got du faste et justifier ses aspirations politiques, il se tournera vers les meilleurs miniaturistes. Sous son rgne, la " lettre " va acqurir ses titres de noblesse.

    Son fils Charles le Tmraire, fin lettr, fru de textes antiques, poursuivra cette qute du Beau. Dans leur sillage, la famille ducale et les membres de l'Ordre de la Toison d'or mais galement la noblesse d'pe, les ecclsiastiques et la bourgeoisie urbaine passeront commande auprs d'enlumineurs de talent, comme Livin Van Lathem, Simon Marmion, Willem Vrelant, Jehan le Tavernier ou le Matre de Wavrin. Des noms aussi familiers l'poque que Roger Van der Weyden, Memling ou le Matre de Flmalle. Autant d'artistes renomms qui s'attleront sans relche l'illustration de chroniques, de chansons de geste, d'popes chevaleresques, de traits de chasse ou de dvotion, donnant naissance de vritables chefs-d'uvre de notre hritage culturel dont la qualit artistique n'a d'gale que la raret. Jamais auparavant, l'enluminure n'avait atteint de tels sommets.


    ??

    ??

    ??

    ??

empty