• Je m'appelle Zacharie mais tout le monde me surnomme Zac. Entre une enfance en cité, l'absence de mon père, l'accident de ma mère et puis la violence, la prostitution et le racisme, j'aurais pu très mal tourner. Heureusement, j'ai toujours pu compter sur mes amis, mes frères, Mohammad, parti trop tôt, et Steven, fidèle confident. Avec leur soutien, j'ai affronté la maladie, le handicap, la prison ainsi que toutes mes incertitudes... et je m'en suis sorti. Je m'appelle Zacharie, j'ai maintenant 21 ans, et voici mon histoire... Dans ce roman positif et plein d'espoir, Éric Adrien Staub explore en profondeur le thème de l'insertion sociale et apporte, à travers le personnage de Zacharie, un peu de compréhension et de tolérance face au handicap, au racisme et tout simplement à la différence, problèmes de société très actuels.

  • Samuel, 18 ans, est à la rue. Sans travail, sans ressources et sans petite-amie Susanne l'a quitté quand il a arrêté sa formation d'apprenti il doit souvent mendier ou dormir sur des bancs publics. Cette vie de bohème ne peut pas durer éternellement, alors quand on lui propose un poste d'éducateur dans un centre pour jeunes défavorisés, le jeune homme saute sur l'occasion. Au côté de ces garçons de 14 à 16 ans pour qui il se démène, Samuel commence lui aussi à reprendre goût à la vie et démarre sa métamorphose...
    En mettant en avant l'importance des échanges et de la discussion, Éric Adrien Staub compose un texte juste et actuel sur le thème de la réinsertion. Sous sa plume, la compassion et l'optimisme viennent à bout des pires difficultés de la vie.

empty