Littérature générale

  • « J'ai assisté à ton réveil ce matin, Anna. Je dis « assisté » car il ne me reste que trois matins à vivre et lorsque la fin est imminente, chaque réveil de l'être aimé est un événement. Nous avons échangé un baiser que j'ai écourté pour ne pas te tuer. Il est chaque jour plus difficile de résister... ».
    Ainsi se confesse Adrian van Gott, le collectionneur d'art sans âge dont nul ne connaît la fortune : dans sa maison, sa forteresse des beaux quartiers de Manhattan, il a amassé des livres, des tableaux, des souvenirs de siècles passés... Adrian est une énigme. Mystérieux, douloureux, épuisé par les siècles déjà vécus, torturé de ne pouvoir toucher la femme qu'il aime...
    Qui est-il, et quel drame a-t-il connu dans la Venise des années 1780 avant de découvrir son étrange et monstrueux pouvoir ?
    Pour Adrian, l'amour se vole et ne se gagne jamais. Et si aimer une femme à travers les siècles est une malédiction, c'est aussi le plus beau des destins. De Constantinople aux bas-quartiers de la Londres pré-victorienne, du Paris de la Révolution au New-York numérique, un grand roman noir et vampirique.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Tyrannie

    Richard Malka

    Aux portes de l'Occident, en Aztracie, un dictateur opprime son peupl au nom d'une humanité bientôt régénérée. Une idéologie mortifère qui menace le monde. Au Palais de justice de Paris, devant des journalistes du monde entier, un célèbre pédiatre se lève : Oscar Rimah, originaire de ce pays terrifiant, seul rescapé d'un massacre où sa femme et ses enfants ont péri, sera-t-il condamné pour s'être vengé en assassinant de sangfroid un diplomate de l'Aztracie ? L'innocenter, c'est condamner aux yeux du monde le pays de l'horreur... une cour d'assise peut-elle, au nom de la démocratie, libérer un meurtrier ? Oscar Rimah est défendu par un fauve du Palais : Raphaël Constant Cet avocat secret et ombrageux rencontre la veille du procès une jeune exilée aztride, Amalia. Qui manipule qui ? Sera-t-elle son amour ou sa perdition ?

  • Le droit d'emmerder Dieu Nouv.

    « C'est à nous, et à nous seuls, qu'il revient de réfléchir, d'analyser et de prendre des risques pour rester libres. Libres de nous engager et d'être ce que nous voulons. C'est à nous, et à personne d'autre, qu'il revient de trouver les mots, de les prononcer, de les écrire avec force, pour couvrir le son des couteaux sous nos gorges.À nous de rire, de dessiner, d'aimer, de jouir de nos libertés, de vivre la tête haute, face à des fanatiques qui voudraient nous imposer leur monde de névroses et de frustration - en coproduction avec des universitaires gavés de communautarisme anglo-saxon et des intellectuels qui sont les héritiers de ceux qui ont soutenu parmi les pires dictateurs du XXe siècle, de Staline à Pol Pot. »Ainsi plaide Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo, lors du procès des attentats de janvier 2015. Procès intellectuel, procès historique, au cours duquel l'auteur retrace, avec puissance, le cheminement souterrain et idéologique du Mal. Chaque mot pèse. Chaque mot frappe. Ou apporte la douceur, évoquant les noms des disparus, des amis, leurs plumes, leurs pinceaux, leur distance ironique et tendre.Bien plus qu'une plaidoirie, un éloge de la vie libre, joyeuse et éclairée.

empty