• « J'ai assisté à ton réveil ce matin, Anna. Je dis « assisté » car il ne me reste que trois matins à vivre et lorsque la fin est imminente, chaque réveil de l'être aimé est un événement. Nous avons échangé un baiser que j'ai écourté pour ne pas te tuer. Il est chaque jour plus difficile de résister... ».
    Ainsi se confesse Adrian van Gott, le collectionneur d'art sans âge dont nul ne connaît la fortune : dans sa maison, sa forteresse des beaux quartiers de Manhattan, il a amassé des livres, des tableaux, des souvenirs de siècles passés... Adrian est une énigme. Mystérieux, douloureux, épuisé par les siècles déjà vécus, torturé de ne pouvoir toucher la femme qu'il aime...
    Qui est-il, et quel drame a-t-il connu dans la Venise des années 1780 avant de découvrir son étrange et monstrueux pouvoir ?
    Pour Adrian, l'amour se vole et ne se gagne jamais. Et si aimer une femme à travers les siècles est une malédiction, c'est aussi le plus beau des destins. De Constantinople aux bas-quartiers de la Londres pré-victorienne, du Paris de la Révolution au New-York numérique, un grand roman noir et vampirique.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Tyrannie

    Richard Malka

    Aux portes de l'Occident, en Aztracie, un dictateur opprime son peupl au nom d'une humanité bientôt régénérée. Une idéologie mortifère qui menace le monde. Au Palais de justice de Paris, devant des journalistes du monde entier, un célèbre pédiatre se lève : Oscar Rimah, originaire de ce pays terrifiant, seul rescapé d'un massacre où sa femme et ses enfants ont péri, sera-t-il condamné pour s'être vengé en assassinant de sangfroid un diplomate de l'Aztracie ? L'innocenter, c'est condamner aux yeux du monde le pays de l'horreur... une cour d'assise peut-elle, au nom de la démocratie, libérer un meurtrier ? Oscar Rimah est défendu par un fauve du Palais : Raphaël Constant Cet avocat secret et ombrageux rencontre la veille du procès une jeune exilée aztride, Amalia. Qui manipule qui ? Sera-t-elle son amour ou sa perdition ?

  • "J'ai écrit ce livre en hommage à ma grand-mère maternelle, Idiss. Il ne prétend être ni une biographie, ni une étude de la condition des immigrés juifs de l'Empire russe venus à Paris avant 1914. Il est simplement le récit d'une destinée singulière à laquelle j'ai souvent rêvé. Puisse-t-il être aussi, au-delà du temps écoulé, un témoignage d'amour de son petit-fils".

    Robert Badinter. Richard Malka et Fred Bernard s'emparent de ce récit poignant et intime pour en livrer une interprétation lumineuse tout en pudeur et à l'émotion intacte.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Les déboires de Jessica Chaillette collaboratrice dans un cabinet d'avocats... une jeune avocate exploitée par son patron, mal payée, qui attend vainement la gratitude de ses clients et dont la vie personnelle part à vau-l'eau, mais qui a encore quelques idéaux !

    Pourquoi une robe d'avocat comporte-telle 33 boutons ? Pourquoi défendre le secret professionnel ou la présomption d'innocence ? Quels sont les plus grands cabinets d'avocat au monde ? Dans quelle situation peut-on se plaindre de harcèlement moral ou sexuel ?
    Après la lecture de « La vie de Palais », le monde judiciaire n'aura plus de secret pour vous...et votre avocat ne pourra plus vous mentir !

  • Les 7 et 8 mars 2007 s'est tenu au palais de justice de Paris un procès suivi dans le monde entier : celui des "caricatures". Un an auparavant, Charlie Hebdo avait décidé de publier des caricatures du Prophète Mahomet, accompagnées d'un appel à la lutte contre l'islam radical - ce nouveau mal totalitaire. On voyait en Une le Prophète, débordé par les extrémistes, se tenant la tête entre les mains : « C'est dur d'être aimé par des cons.... » Deux jours d'audience agitées, sous haute protection, comme au théâtre de notre démocratie, combattante et menacée. Avec en première ligne, Philippe Val, Elisabeth Badinter, François Hollande, François Bayrou et tant d'autres, défendus par leurs avocats : Georges Kiejman et Richard Malka. Face à eux, des associations réclamant la censure du journal : la Mosquée de Paris et l'UOIF, entres autres.
    Ce qui se joua, pendant ces deux journées, devant la presse internationale ? Le droit de se moquer des idées, des religions. Le droit à la caricature. Le droit à l'irrévérence. Le droit au libelle, à l'excès, dans la tradition française du dessin de presse, du libelle révolutionnaire. Le droit à l'ironie salvatrice. Les débats furent âpres, décisifs ; juridiques aussi.
    Il était temps de rendre aux citoyens deux textes fondateurs - les plaidoiries de Malka et Kiejman - éloges superbes de la liberté de pensée, déconstruisant le totalitarisme en chemin ; moquant les censeurs ; défendant, comme une valeur supérieurement belle, le droit à rire non des êtres mais de leurs idées ; et confiant au lecteur les tendres armes démocratiques pour continuer de rire, d'éveiller, de croire ou de ne croire en rien.
    Plus tard, on le sait, Charlie Hebdo titrera "Charia Hebdo", sera incendié, puis connaîtra le drame de janvier 2015, avec son cortège de morts. Le procès de l'année 2007 est historique : comme un noeud, comme la répétition originelle d'un drame qui ne cessa de se répéter. 

  • Juin 2002, au siège du cabinet d'avocats Steiner - Mac Rae, en plein de coeur de Manhattan. Lors d'une réunion Nathan Steiner, jeune et ambitieux directeur de ce cabinet, l'un des plus puissants de la planète, annonce qu'il veut racheter un très grand confrère parisien : De Veyrac - Richemont. Au siège parisien, Benjamin de Veyrac est accablé. Il est hors de question de vendre aux américains le cabinet fondé par son arrière-grand-père ! C'est alors qu'il apprend l'origine de cet affrontement et de ce désir de rachat : Nathan est son cousin et le considère comme son pire ennemi. Tout cela remonte à 1938. Nicolas de Veyrac, grand-oncle de Benjamin, et son inséparable ami d'enfance Raphaël Steiner sont les plus brillants étudiants en droit dela Sorbonne. Ils vont être amener à plaider pour le même procès : un jeune noir du nom de Kassilé, accusé d'avoir tué ses employeurs. Durant cette période xénophobe, le procès déchaîne les passions ! Steiner défendra Kassilé, de Veyrac les enfants des victimes. Ce procès va se transformer en véritable affrontement entre les deux hommes qui se jalousent et entraînera des haines et des rancoeurs qui se poursuivent encore aujourd'hui... Paul Gillon est au sommet de son talent pour ce premier volume aussi prenant que remarquable ! « L'Ordre de Cicéron » s'annonce d'ores et déjà comme une grande et passionnante saga de bande dessinée !

  • Ce grand thriller juridico-financier se poursuit à un rythme rapide, multipliant les coups de théâtre les plus inattendus.
    Lors d'une conférence de presse, une Magistrate du " Pôle financier " annonce que le cabinet De Veyrac-Richemont est impliqué dans des opérations de blanchiment d'argent sale au profit d'un riche trafiquant d'armes russe. Incarcéré sous les yeux de sa compagne Anissa Taniss, Benjamin de Veyrac voit son cabinet discrédité. Nathan Steiner en devient le nouveau propriétaire, vengeant ainsi l'honneur de sa famille. L'ambitieuse Anissa, devenue sa maîtresse, est nommée à la tête du cabinet français. Le procès de Benjamin et Anissa tient à défendre, débute alors que Martin Richemont mène une contre-enquête qui s'avère palpitante, réservant au « prédateur d'outre Atlantique » une surprise de taille.

  • Caractère est la collection de prestige, celle de la grande bande dessinée en grand format. Laissez-vous envahir par la qualité et par la puissance évocatrice de ces albums...

  • Lorsqu'après plus de soixante ans, Émilie de Veyrac retrouve sa terre natale, il lui faut expliquer la mort de son fils, la fondation du cabinet MacRae sur les débris du maccarthisme et surtout refermer les portes de l'enfer. Mais lorsque de vieilles haines s'épuisent, d'autres naissent, plus frénétiques encore. Dans l'Amérique des années cinquante, dans la France des années soixante dix ou par la main d'Anissa Taniss, la peine de mort croisera souvent le chemin de deux familles d'avocat à l'histoire liée...
    Jean-Michel Ponzio reprend le flambeau de son illustre prédesseur Paul Gillon, pour conclure ce thriller juridico-financier de Richard Malka, devenu un classique.

  • Un magistral space opera philosophique.

    XXVIIIe siècle de l'ère galactique. Afin d'éradiquer des conflits, les humains ont été regroupés par types de personnalités sur des planètes monocolores vouées à des fonctions uniques : la spiritualité, l'échange, la jouissance, la guerre, le travail, l'ordre et la créativité. Mais dans cet univers si parfait, une incompréhensible épidémie de stérilité se propage, condamnant inexorablement l'humanité dans un futur proche. Dans une salle d'audience, l'indolent Loth Lungren et la sensuelle Jezréel se croisent pour être jugés. L'une pour avoir refusé de s'adonner au sexe débridé et à la drogue, bien qu'affectée au monde de la jouissance, l'autre pour ne pas avoir rejoint sa garnison. Lourdement condamnés à l'issue d'un procès kafkaïen, ils tenteront d'échapper à cette galaxie névrotique...

    Retrouvez, pour la première fois en intégrale, l'oeuvre la plus personnelle de Richard Malka. Un conte spatial et philosophique illustré par le maître en la matière : Gimenez, le dessinateur mythique de La Caste des Méta-Barons.

  • En 2006, sous l'impulsion de Philippe Cohen, nous nous sommes lancés dans une aventure un peu folle. Raconter Nicolas Sarkozy, dans une enquête minutieuse et véritable, en bande dessinée et en essayant de faire rire. La face karchée de Sarkozy était un pari audacieux qui  a réussit, grâce au public et aux libraires, bien au-delà de nos espérances. Ce genre a fait de nombreux petits depuis.
    En 2013, Philippe Cohen nous a quittés et nous pensions que cette page était tournée.
    Avec nos amis de Grasset, nous avons décidé de reprendre le flambeau :
      « Marine le Pen sera peut-être au second tour et au fond, on ne sait pas qui elle est, c'est un sujet pour vous. »   C'était vrai. En tout cas, nous, nous ne savions pas et nous avons eu envie de la révéler dans sa vie quotidienne, son histoire familiale, sa pensée politique, ses amitiés disparates, ses rapports avec Marion Maréchal-Le Pen, l'omniprésence de Philippot, son parricide, sa dédiabolisation.
    Saïd Mahrane nous a rejoints, après 12 ans passés à couvrir le Front National pour Le Point, afin d'analyser au plus près ce personnage honni par certains, adulés par d'autres. Nous nous sommes intéressés à cette femme politique au coeur du « système » qu'elle déclare combattre comme à notre ancien président de la République... avec un soupçon de perfidie, une légère malice, une pincée d'irrévérence, un constant souci de vérité.
      L'histoire commence le 7 mai 2017, à 6h30...

  • "Il y avait ce foutu film dont je n'avais pas vu la fin...
    Et puis tout s'est enchaîné. Le test de personnalité truqué, mon affectation sur Néo-Sparte plutôt que sur le Segment de la jouissance, ma condamnation à quarante années de vieillissement artificiel, le sublime Jezréel et cette galaxie agonisante que nous seuls pouvions sauver de la folie des immortels. Nous avons retrouvé la planète la planète perdue où tout à commencé. Nous allions découvrir comment les sept guides de l'Univers étaient devenus éternels.
    Il ne tenait qu'à nous de préserver l'humanité tout entière. Et puis..." - Loth Lungren, 2814 E G.

  • XXVIIIe siècle de l'ère galactique. À l'issue d'un test psychologique, les humains sont regroupés par type de personnalité sur des planètes qu'ils ne peuvent plus quitter. Une organisation sociale qui a permis l'éradication des conflits humains. Mais dans cet univers si parfait, dirigé par sept guides immortels, une incompréhensible épidémie de stérilité progresse et condamne l'humanité à la disparition... Cherchant à anéantir le Segmentisme pour sauver l'espèce humaine, Loth et Jezreel parviennent sur Voluptide, la planète de la jouissance où réside l'unique habitant de la galaxie connaissant l'origine des immortels. Pour l'un des deux héros, cette quête ne pourra qu'être sans retour...

  • Si l'on s'en tient à la prophétie, l'Univers n'a plus que six semaines pour échapper à la stérilité.
    Afin d'empêcher ce tragique destin et mettre un terme au Segmentisme, Loth et Jezréel doivent trouver une statue sur Muse, la planète des Arts, sur laquelle sont inscrites les coordonnées de la planète des origines, celle dont proviennent les Guides. Mais leur vaisseau tombe en panne et doit faire halte sur Néo-Sparte dans le secteur de la Guerre. Ici, on ne jure que par le sang.
    Aussi le seul moyen pour eux de réunir les crédits nécessaires aux réparations est de participer à un tournoi, dans lequel les plus redoutables combattants de la galaxie s'affrontent.

  • La Sorbonne, 6 juin 2098 : Elzéar KESSEL, étudiant en Sciences Politiques, présente sa thèse de doctorat à 'un jury composé, conformément aux lois sur la discrimination positive, d'un afro-européen à forte corpulence, d'une musulmane tendance opposante au voile et d'un juif homosexuel souscatégorie ashkénaze'. Son sujet : un des phénomènes politiques les plus fascinants du début du siècle le SARKOZYSME
    Sur 128 pages, de la réalité de ses origines familiales à la prise de l'UMP, de son enfance 'difficile' à ses rapports avec Jacques CHIRAC, de ses premiers pas en politique à ses amitiés médiatiques, de l'élimination féroce de ses rivaux à l'exploitation de sa vie privée, de ses traverséesdu désert à ses ascensions fulgurantes, de BALLADUR à VILLEPIN, du Kärcher aux 'affaires', ce sont 50 ans de la vie du candidat Président qui sont retracés avec minutie et humour.
    Loin des clichés et des visions simplistes, mais avec un sens de la satire et de la parodie vertigineux, cet ovni journalistique captive de la première à la dernière bulle.

  • Les complots fomentés par l'Opus Scientilique touchent à leur but : le dangereux Jifqua peut disséminer son poison n'importe où, n'importe quand... L'organisation occulte a systématiquement un coup d'avance sur le gouvernement et l'armée, qui commencent à soupçonner des complicités à haut niveau au sein d'un gouvernement allié. L'enquête s'oriente vers le Baïren, monarchie arabe et paradis fiscal où l'argent sale peut transiter sans être inquiété. Eval se rend alors sur place, pour parler au roi des intérêts louches que partage son fils, le Prince Al Farset, avec l'Opus Scientilique. Des intérêts pas uniquement financiers...
    Terrorisme, finance occulte, enquête internationale... Richard Malka signe le grand final de cette série on ne peut plus moderne, avec ce dernier volet paroxystique et angoissant.

  • En 2011, la sarkozysation est générale. Dans une étrange clinique quelques anciens proches du président Sarkozy tentent de se désintoxiquer...

  • Au terme d'une investigation minutieuse, nos trois auteurs nous dévoilent de façon décalée et savoureuse certains aspects inconnus et passionnants de cette course à la présidence.
    Vous saurez tout sur :
    Les luttes intestines au sein de chaque clan et les show médiatiques des candidats, les gaffes de Royale et les calculs de Sarkozy, Chirac et Villepin, les cuisines des sondeurs, les secrets du phénomène Bayrou, les manoeuvres des candidats pour les 500 signatures, le mystère de Cécilia......
    Un sujet passionnant traité avec humour et dérision, une analyse originale de la campagne électorale, un scénario foisonnant, et un dessin virtuose.

  • Les déboires de Jessica Chaillette collaboratrice dans un cabinet d'avocats... une jeune avocate exploitée par son patron, mal payée, qui attend vainement la gratitude de ses clients et dont la vie personnelle part à vau-l'eau. mais qui a encore quelques idéaux !

  • Juin 2002, au siège du cabinet d'avocats Steiner - McRae, en plein coeur de Manhattan.
    Nathan Steiner, jeune et ambitieux directeur du cabinet, annonce qu'il veut racheter un confrère parisien : De Veyrac - Richemont. Au siège parisien, Benjamin de Veyrac est accablé. Il est hors de question de vendre aux Américains le cabinet fondé par son arrière-grand-père ! Il apprend alors l'origine de cet affrontement et de ce désir de rachat : Nathan est son cousin et le considère comme son pire ennemi. Commence ainsi le récit du long conflit qui fit rage entre ces deux familles d'avocats, qui trouva ses origines à l'orée de la Seconde Guerre mondiale, et mêla politique, confession religieuse et passions amoureuses.

  • Concours de malhonnêteté entre les Pieds Nickelés et les politiques : l'issue reste floue !

    Dans une chambre d'hôtel miteuse, Croquignol, Ribouldingue et Filochard sont comme d'habitude à la recherche d'un moyen, forcément malhonnête, de gagner un peu d'argent. L'annonce d'un prochain voyage présidentiel visant à diffuser les Droits de l'Homme sur les cinq continents donne une idée de génie à Croquignol ! Grâce à Wikipédia© et à Facebook™, Ribouldingue se retrouve ainsi dans la peau d'un expert en communication de notoriété internationale et justement spécialisé dans la "vente" des Droits de l'Homme aux opinions publiques ! Parvenus à se faire embarquer dans la tournée présidentielle, nos trois compères vont eux aussi se mettre aux "affaires", requins parmi les requins.

    Quand trois observateurs intransigeants de notre époque s'emparent, le temps d'une histoire, des escrocs anar les plus connus de la BD, le résultat est explosif ! Dans ce premier volume des Pieds Nickelés vu par Ptiluc, Malka et Luz, les trois complices nous offrent un défouloir jubilatoire !

  • Les Z, comme Zagur, sont quatre frères juifs d'Algérie qui dans les années 1950 rejoignent Paris. Ils vont devenir l'une des familles les plus influentes du grand banditisme français. D'Algérie, à Miami en passant par Paris, voici une incroyable saga familiale dans l'esprit du Parrain. Une saga familiale dans la grande tradition des polars français à la Melville !

  • Et peuplée d'animaux surprenants : des hyènes féministes qui se disputent tout le temps, des ânes gauchistes qui apprennent à ne pas courir plus vite les uns que les autres, des pitbulls dirigés par celui-qui-joue-sur-les-peurs et sa fille qui-prospère-sur-la-haine en prônant la préférence nationale pour les chiens de race, des paresseux écolos qui font des bad trips, des oiseaux journalistes à la recherche de scoops invraisemblables, des ours qui pratiquent la chirurgie esthétique au fond de la caverne de jouvence, des nobody qui ont choisi la vie virtuelle sur Another Life en se faisant mousser sur My Face, des bonobos qui brandissent leur charte des droits sexuels au cours d'une Monkey Pride, et aussi des femelles qui se recouvrent d'un voile de feuilles pour qu'on ne discerne rien de leur pelage. Sur cette île, il y a encore une fabrique de la rumeur où des savants fous produisent, à la demande, du notable pervers sexuel, du président qui se tape une présentatrice blonde et des vaccins qui, en réalité, n'en seraient pas. Il y a aussi le Vent des Postures qui souffle rive gauche près du Festival des Vieilles Bourriques et des bons sentiments, sans oublier le Salon des Parvenus avec des otaries qui jouent au ballon pour 750 000 euros par mois, alors que la femelle la plus riche de l'île dépense un milliard pour avoir un ami et qu'un doberman se produisant au théâtre de la Patte d'Or voit des lémuriens partout. Et puis surtout il y a Badin, sage bonobo dont la fille est subitement atteinte par le virus Zarako qui fait dire n'importe quoi à ceux qui le contractent. Seul remède à cette maladie mortelle : l'écorce du vénéré Bonzaï qui se trouve à l'autre bout de l'île, au-delà de Fric City et de la Radicale Toundra, protégé par la Rivière de Fiel et d'innombrables obstacles. La course contre la mort intellectuelle commence. Enfin, il y a le lien si étrange qui unit cette île à la fameuse Arche de Noé. Une aventure acide et palpitante, en coédition avec Grasset et fruit de la collaboration inattendue entre un inclassable scénariste-avocat, un dessinateur-motard philosophico-animalier et une journaliste grand reporter. Une oeuvre originale et drôle, une satire sociale lumineuse à différents niveaux de lecture. Une odyssée fantastique, audacieuse et incisive sur notre époque qui s'inscrit dans la grande tradition des fables animalières et politiques.La BD événement de la fin d'année !

empty