• Juin 1944, France. Le retrait des troupes allemandes laisse présager la fin de l'occupation. Pourtant, un détachement de la division SS "Das Reich" encercle le village d'Oradour, et massacre tous ses habitants. Tous sauf Victor Granger, un jeune garçon d'à peine six ans, sauvé par l'intervention miraculeuse d'un mystérieux inconnu insensible aux balles des S..S.
    Cinquante ans ont passé. Victor, devenu théologien, s'intéresse à l'un des mythes fondateurs de la civilisation chrétienne. Et si l'homme dont il a croisé le chemin à Oradour, et qui traverse les âges sans altération, n'était autre que Caïn, frère et meurtrier d'Abel, condamné à l'éternité par Dieu ?...

  • 50 ans ont passé. Victor Granger devenu théologien est toujours hanté par cet homme qui l'a sauvé en 1994 à Oradour. Il recherche cet homme insensible aux balles allemandes qui traverse les âges sans aucune altération. Il est persuadé qu'il est Caïn, frère et meurtrier d'Abel, condamné par Dieu à l'errance éternelle pour son crime. Sa quête en croise alors une autre, celle de la fusion froide, procédé permettant d'obtenir une source d'énergie inépuisable, propre et peu coûteuse. L'homme mystérieux s'intéresse à ce projet ruiné par l'explosion de L'Institut de recherche en Sciences Nucléaires détruisant ainsi toutes les données probantes. Victor et ses compagnons toujours sur ses pas se retrouvent à New York où le professeur Mac Gowen, atrocement assassiné, conserve ses notes sur le réacteur du Projet Cold Fusion ainsi qu'une bourse contenant une étrange poudre... Pendant ce temps, Tina Smith, l'agent de la CIA, suit la trace du groupuscule terroriste qui a attaqué nos héros. Une piste qui l'amène également à New York où elle interroge Maxwell Baron, le PDG de la secte « Divine Light » qui semble être si proche des tueurs. Quel est ce groupe de terroristes religieux qui sème la mort autour du Projet Cold Fusion ? Ont-ils un lien avec Andrea Balgani, l'homme d'Oradour ?

empty