• Nous sommes en deux mille dix. Au mois d'octobre vient de se tenir, à Montreux, le XIIIe Sommet de la Francophonie. Le grand gala d'ouverture a été organisé par notre télévision suisse romande, en collaboration avec d'autres chaînes soeurs. Le titre de la soirée : Quarante ans, quarante tubes. On a donc pu voir, sur la scène prestigieuse de l'Auditorium Stravinski, de nombreux chanteurs (et chanteuses) français, des Québécois, des Belges, deux Africains, chacun interprétant une de ses propres compositions, ou à tout le moins une chanson de chez lui.
    La Suisse romande, la Suisse francophone, pays organisateur, a été représentée par un seul jeune artiste, Jérémie Kisling, à qui on a imposé de chanter une oeuvre immortalisée par Claude François (paroles du vaudois Patrick Juvet, d'accord...) : Le Lundi au soleil.
    On n'a pas entendu une chanson de chez nous.
    Ce mépris affiché, à l'égard de notre culture, par ceux qui devraient au contraire la promouvoir, cette ignorance abyssale de certains responsables, cette bêtise fièrement revendiquée, qui fait qu'on laisse dans l'ombre un vaste patrimoine, pour ne mettre en lumière que de clinquantes chansonnettes, dont le principal mérite est d'avoir été adoubées par le « showbiz » parisien, tout cela m'a légèrement irrité le poil des jambes.
    De là est né ce que vous tenez dans les mains.
    {.} Que l'on soit averti : je ne suis sûr de pas grand chose... je cherche, je doute. Je vais donc réfléchir à haute voix, lancer des suppositions... J'aimerais que vous me suiviez.

  • Ce livre a nécessité un énorme travail de relevé musical, à partir des disques, des presque deux cents chansons écrites et enregistrées par Michel Bühler. Ce travail minutieux a été effectué par l'arrangeur et chef d'orchestre Michel Devy (collaborations, entre autres, avec les maisons de disques RCA et l'Escargot, arrangements pour Alain Souchon, Jean Vasca, Gilles Servat, Marcel Amont, etc.).

    Le résultat, ce sont des partitions manuscrites d'une grande beauté graphique, et d'une précision que l'on pourrait qualifier d'horlogère

  • Jura

    Michel Bühler

    Ce texte a été publié, en 2005, dans un « beau livre » avec des dessins de Pierre Bichet.
    Ce qui nous unit ? Un rêve d'humanisme, des convictions politiques proches, une soif de parcourir la planète, tant que nous sommes vivants. Et puis - on pourrait dire d'abord - de profondes racines jurassiennes.
    C'est dire que j'ai été heureux lorsque l'on m'a proposé de faire un bout de chemin avec Pierre Bichet, tout au long de ce livre. Inquiet aussi : serai-je à la hauteur, vais-je savoir dire les paysages et les humains aussi bien qu'il les peint ?
    Dans ce qui va suivre, il ne s'agira pas forcément de commenter les oeuvres de Bichet, de les prolonger par le texte. La plupart du temps, comme le peintre fait des croquis - il m'en a montré de pleins carnets, aux pages attachées, se dépliant en accordéon - j'ai simplement tenté de jeter sur le papier des images, des souvenirs de notre haut pays. Avec, comme modeste ambition, d'accompagner Pierre Bichet le mieux possible.
    De faire découvrir et aimer notre Jura, et ses gens.

  • Que nous est-il arrivé ?

    Je compare l'aujourd'hui avec ce que nous espérions - les gens de ma génération, ou une partie d'entre eux. Si l'on nous avait dit, quand nous avions votre âge: «Voilà ce que sera le monde, dans quarante ans», en décrivant ce début de millénaire tel qu'il est sous nos yeux, nous aurions éclaté de rire, nous aurions crié au fou! Avec les promesses que nous avions dans les mains, avec notre énergie, notre ardeur, nous allions évidemment bâtir une Terre fraternelle, débarrassée de la pauvreté et de la faim, une Terre d'hommes et de femmes égaux! Et nous ne courions pas après une lointaine utopie, non: le meilleur était en marche, il naissait sans heurts, sous nos pas. Il n'y avait qu'à continuer dans la direction indiquée par les mouvements sociaux d'avant et d'après guerre, il n'y avait qu'à approfondir le sillon que d'autres avaient ébauché avant nous!

    Au lieu de cela, le spectacle de maintenant.

    Une révolution a eu lieu. Pas celle que nous espérions.

    Nous avons échoué, nous nous sommes fait baiser, profond.
    Par qui? Comment?

  • Ce livre de l'élève est divisé en douze chapitres correspondant à douze projets complets de lecture-écriture. Chaque projet peut être travaillé sur deux ou trois semaines.
    Voici quelques exemples des projets proposés :
    - découvrir des récits/ écrire la suite d'un récit ;
    - lire des textes poétiques/écrire un poème ;
    - lire des affiches/ créer des affiches ;
    - lire une bande dessinée/ écrire une bande dessinée ; un dossier sur sa région/écrire un dossier sur sa région ;
    Découvrir une oeuvre d'art/ écrire sur une oeuvre d'art.
    L'acquisition de compétences linguistiques est associée aux projets de lecture-écriture et une place priviligiée est accordée à l'expression orale et à la production d'écrits.
    Chaque chapitre est structuré en trois grandes parties :
    - " Lire " (quatre à six pages de lecture) ;
    - " Ecrire " (deux pages d'écriture) ;
    - " S'exercer " (huit pages d'entraînement en grammaire, orthographe, vocabulaire, conjugaison).
    Chaque partie assure la complémentarité des apprentissages.
    Ce manuel s'enrichit d'un chapitre " Tests, textes, exercices " qui permet à l'élève de s'entraîner tout au long de l'année : " Les tests de vitesse/compréhension et les tests de closure " pour tester les compétences des élèves en lecture, " Les textes à transformer " pour réviser les conjugaisons mais aussi la grammaire et l'orthographe.
    En fin d'ouvrage, l'enfant dispose de tableaux de conjugaison.

    Le choix des textes est varié et équilibré : textes du patrimoine, de littérature enfantine, documentaires, écrits de la vie courante (affiches, catalogues, recettes...), bandes dessinées.
    Une place particulière est faite à la poésie : un chapitre entier lui est consacré, et chaque rubrique " Lire " propose deux poèmes.

  • Le certificat de travail, spécialité helvétique dans sa version longue, est un document incontournable et important dans la mesure où il jalonne la carrière professionnelle de tout un chacun. Son élaboration n'est pas toujours chose aisée, en ce sens qu'il se doit de refléter la réalité d'un parcours professionnel, parfois sinueux avec des prestations inégales, tout en restant bienveillant.

    Le présent ouvrage vise à permettre aux responsables des ressources humaines de trouver des solutions concrètes et un appui pragmatique face aux différentes difficultés que peut soulever l'établissement du certificat de travail, y compris lorsqu'il doit être fait mention de réserve(s) à l'égard d'un collaborateur. Il se veut également un outil de lecture et d'analyse du certificat de travail par le travailleur lui-même.

    Les auteurs rappellent les principales bases légales, la doctrine et la jurisprudence actuelles et mettent à disposition de nombreux exemples de formulations et d'expressions pour les différents cas de figure rencontrés au sein des entreprises.

empty