Littérature générale

  • Salons, s'est invité en première classe... Mais sous quelle identité se cache-t-il ? Les dames sont fébriles, les messieurs méfiants : chacun suspecte son voisin. L'émotion est à son comble lorsque des bijoux sont volés. L'inspecteur Ganimard, aux trousses d'Arsène Lupin, l'attend de pied ferme sur le port de New York.
    Problème: comment le démasquer parmi la foule des voyageurs ? A l'aube du XXe siècle, les aventures de l'insaisissable voleur commençaient par ces trois nouvelles: " L'arrestation d'Arsène Lupin ", " Arsène Lupin en prison " et " L'évasion d'Arsène Lupin

  • L'Aiguille creuse

    Maurice Leblanc

    L'ouvrage Avec L'Aiguille creuse, Maurice Leblanc offre enfin à Arsène Lupin un adversaire à sa mesure. Et pourtant, avec son visage rose de jeune fille et ses cheveux en brosse, Isidore Beautrelet n'est que lycéen, prêt à passer le baccalauréat. Saura-t-il expliquer l'étrange crime commis au château d'Ambrumésy ? Comprendre les liens qui unissent le gentleman cambrioleur à la belle Mlle de Saint-Véran ? Déchiffrer le secret de l'Aiguille creuse, dont seuls les rois de France possédaient la clé ? Publié en 1909, L'Aiguille creuse demeure la plus célèbre aventure d'Arsène Lupin.

  • Formé à l'école de Maupassant, l'inventeur d'Arsène Lupin s'entendait joliment à tenir la plume. On remet ici au jour l'un de ses romans « sportifs » (1898) : chant d'amour à la gloire de la fée Bicyclette.
    Deux couples dans le vent entreprennent un petit tour de Normandie et de Bretagne à vélo, pensent d'abord avoir présumé de leurs forces... mais décuplent celles-ci par le moyen d'un élixir imprévu : l'amour.
    Tous quatre s'aperçoivent vite que l'assortiment arrêté au départ n'était pas le bon ; l'on change donc de partenaire, non sans quelques hésitations ni cachotteries d'abord. Et l'on se met dès lors à brûler les étapes...
    Le lecteur découvrira surtout un romancier qui pour l'époque avait des idées plutôt culottées (ou déculottées, comme on voudra), qui prend parti pour la nudité des corps et des coeurs, prône l'amour libre et toutes sortes d'émancipations, et donne sans barguigner le beau rôle à ces dames.

  • Le meilleur des aventures du gentleman cambrioleur.

    Frac et monocle, haut-de-forme et canne à pommeau, fleur à la boutonnière et revolver en poche : depuis son apparition en juillet 1905, la silhouette d'Arsène Lupin a effrayé et diverti des générations de lecteurs.

    Dandy et bagarreur, scélérat et charmeur, ce gentleman est avant tout un artiste, qui ne peut commettre ses forfaits sans élégance. Car Lupin ne vole pas, il s'amuse à voler. Au besoin, il restitue. Chevaleresque et délicat, il est si séduisant que la morale elle-même a l'air de son côté. C'est bien simple : Lupin excelle en tout et sait même, au besoin, changer d'identité pour résoudre les énigmes les plus embrouillées.

    En trente ans d'existence, il sévit dans plus d'une vingtaine de romans et de recueils, tous nés de l'imagination d'un seul homme : Maurice Leblanc (1864-1941). C'est pour répondre à une commande du mensuel Je sais tout que cet écrivain touche-à-tout inventa un personnage sur le modèle de Raffles, créé par le beau-frère de Conan Doyle. Début d'une longue saga, dont Arsène Lupin contre Herlock Sholmès (1908), 813 (1910) et Le Bouchon de cristal (1912) seront trois des sommets.

    Lupin reviendra après-guerre dans L'Île aux trente cercueils (1919). On l'y découvre plus sombre, mais aussi plus patriote, confronté à des adversaires terrifiants. L'intrigue policière voisine alors avec l'horreur et l'épouvante... Il s'illustre une dernière fois, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, dans Les Milliards d'Arsène Lupin (1939). L'année suivante, l'invasion allemande contraint Leblanc à quitter sa maison d'Étretat, où il avait rédigé la plus grande partie de son oeuvre et situé son roman le plus célèbre : L'Aiguille creuse (1909). Le théâtre, le cinéma et la télévision s'empresseront de lui redonner vie.

  • Le recueil rassemble trente-trois contes et nouvelles que Maurice Leblanc donne au journal L?Auto entre 1902 et 1904. Tous sont réunis par une unité thématique fortement liée aux exigences de la spécialisation du quotidien. Ce dernier a été lancé en 1901 par Henri Desgranges et répond au goût nouveau d?une société bourgeoise pour les sports en général et les courses automobiles en particulier. Tous les récits du recueil sans aucune exception intègrent par conséquent l?allusion sportive. Les bienfaits du sport, le souffle de liberté qu?il procure vantent les mérites de l?activité pratiquée. L?auteur vante ainsi successivement l?élégance du patinage artistique (« La grâce), la philosophie du sportif accompli (« Le globe-trotter »), le défilé de merveilleux paysages sous les yeux du cycliste (« La prisonnière ») mais surtout la mode de l?automobile (« Quelqu?un »).
    Presque tous sont surtitrés dans le journal qui les fait paraître Contes du soleil et de la pluie. L?allusion est à peine masquée ici au titre du recueil de Guy de Maupassant Contes du jour et de la nuit. L?ombre du maître s?étend jusque dans le choix des lieux.
    Du soleil du Midi à la pluie normande, Maurice Leblanc emprunte et suit l?itinéraire tracé par son modèle.

  • Publié en 1895, l'oeuvre de mort est une des oeuvres les moins connues de Maurice Leblanc. Elle est dans la veine des ouvrages comme Une Femme ou de son recueil de nouvelles Des Couples. L'inspiration de Maupassant est présente, sa noirceur et son humour acide en témoigne.

  • Quarante ans ont passé depuis la défaite de la France et l'annexion de l'Alsace- Lorraine par l'Allemagne. Pourtant le père Morestal rêve toujours de revanche et surveille la frontière, prêt à en découdre. La visite de son fils Philippe, pacifiste convaincu, vient bouleverser l'équilibre familial, d'autant que Philippe est très attiré par la jolie Suzanne, la meilleure amie de sa femme. Lorsqu'une nuit Morestal disparaît en patrouillant à la frontière, l'incident prend rapidement un tour dramatique et imprévu...

  • Fin juillet 1914. Paul Delroze et sa femme Elisabeth, jeunes mariés, arrivent en Lorraine, au château d'Ornequin, propriété du père d'Elisabeth, tout prêt de la frontière allemande. La guerre s'annonce. Paul devra partir, sa femme s'inquiète. Ce n'est pourtant pas sa mobilisation prochaine qui émeut Paul. C'est que des années auparavant, alors qu'il avait onze ans, un terrible drame l'a marqué. Et voilà qu'aujourd'hui le moment est venu de le raconter à son épouse alors qu'ils vont s'installer dans la vie commune. Pour échapper à la répétition du traumatisme...
    Publié d'abord en feuilleton dans Le Journal en 1915, puis repris en volume en 1916, ce roman faussement patriotique, récit d'un secret et d'une étrange haine, offre des pages toutes de violence et de furie qui tranchent, bien que Lupin y fasse une apparition fugitive, avec les aventures du gentleman cambrioleur. C'est pourtant un livre important dans l'oeuvre de Leblanc, à mi-chemin de 813 et des Dents du tigre.

  • Si Arsène Lupin est un grand séducteur, force est de reconnaître que dans ses aventures, les scènes d'amour sont loin d'être torrides. Pourtant, Maurice Leblanc, père du célèbre gentleman cambrioleur, n'a pas échappé à la "_tentation érotique_". Au cours des années 1890, l'écrivain a en e_ et rédigé de nombreux textes à la fois provocateurs et polissons pour Gil Blas ou Le Journal. Ces cinquante petits chefs-d'oeuvre d'amours troubles et d'humour cruel, jamais réédités pour la plupart depuis la Belle Époque, sont en_ n réunis. Dans ces histoires aux titres parfois évocateurs (Le Cueilleur de bouches, Possession, La Chair triomphante, Le Vieillard et la Vierge, etc.), Maurice Leblanc s'autorise à mettre en scène le sexe dans des situations cocasses, tragiques ou romanesques, et dans tous les décors, du salon parisien à l'île déserte, de la chambre de bonne à la ferme normande. Maurice Leblanc (1864-1941) est l'un des écrivains les plus populaires de France. Le Dernier Amour d'Arsène Lupin, aventure inédite du célèbre gentleman cambrioleur, a été publié aux mêmes éditions en 2012.

  • Tout commence pour le mieux : " Arsène Lupin à l'honneur de vous faire part de son mariage avec Mlle Angélique de Sarzeau-Vendôme, princesse de Bourbon-Condé ". Mais c'est Plutôt étonnant puisque la jeune princesse n'a jamais vu Arsène Lupin, et son père s'étrangle de rage à la pensée d'une telle union. Quelle est donc la clé de ce mystère ?

  • Une frontière source de nombreux conflits....des tensions entre un père et son fils....et un évènement tragique qui survient sur la frontière... La frontière entre la France et l'Allemagne est ici le théâtre d'un roman historique chargé de suspens et de rebondissements, comme seul le créateur d'Arsène Lupin savait les écrire.

    Nous sommes en 1910. Quarante ans ont passé depuis la défaite de la France à Sedan et l'annexion de l'Alsace-Lorraine par l'Allemagne. Pourtant, Morestal, maire et conseiller de Saint-Elophe dans les Vosges, rêve toujours de revanche et examine chaque jour de chez lui la frontière avec l'Allemagne, prêt à en découdre. Lorsqu'une nuit le père Morestal disparaît en patrouillant à la frontière, l'incident prend rapidement un tour aussi dramatique qu'imprévu...

    La Frontière est un véritable roman prémonitoire car publié en 1911, il anticipe certains événements qui vont précipiter l'Europe dans la guerre de 1914/1918. Evidemment la déclaration de guerre n'est pas sujette à cet épisode, mais c'est la confrontation entre les esprits belliqueux et les pacifistes qui est ici analysée avec justesse par Maurice Leblanc.

  • Conteur, collaborateur littéraire de journaux quotidiens, Maurice Leblanc était un admirateur du naturalisme de Maupassant. Mais sa carrière prit un brusque tournant en 1905, lorsqu'il créa le personnage d'Arsène Lupin. Ce troisième volume de l'intégrale des contes et nouvelles non lupiniens offre le plus grand écart possible : des premiers textes publiés en 1890 à ses derniers contes du Journal en 1927-29, il propose, avec ses 110 textes, quarante années d'écriture de contes et nouvelles, permettant de juger de la variété d'inspiration, de l'évolution d'une écriture et d'apprécier une progression dans la maîtrise et les registres littéraires. Une introduction à la lecture de ces contes et nouvelles est proposée par Cédric Hannedouche, spécialiste de Maurice Leblanc, ainsi qu'une bibliographie établie par Jean-Luc Buard, co-fondateur et rédacteur en chef du Rocambole, bulletin des amis du roman populaire.

  • Les yeux purs

    Maurice Leblanc

    • Lulu
    • 1 Décembre 2019

    Conteur, collaborateur littéraire de journaux quotidiens, Maurice Leblanc était un admirateur du naturalisme de Maupassant. Mais sa carrière prit un brusque tournant en 1905, lorsqu'il créa le personnage d'Arsène Lupin. Une jeune fille de dix-sept ans, Gilberte, s'est trouvée tout à coup seule dans l'existence après avoir vu mourir l'unique personne qui lui était proche et qu'elle appelait sa mère. Dans la petite ville de Domfront, où elle s'est réfugiée sous le nom de Mme Armand, elle devient vite la proie de tous les étonnements, de toutes les curiosités et même de certaines suspicions, et la pauvre enfant qui ignore tout de la vie s'étonne bien naïvement de ce mouvement créé autour d'elle. Jean-Luc Buard (co-fondateur et rédacteur en chef du Rocambole, bulletin des amis du roman populaire) complète ce volume illustré par Georges Jeanniot avec une postface, une bibliographie et présente le dossier de presse de The Eyes of Innocence (1920-1921), traduction anglaise de ce court roman.

  • Victor, de la brigade mondaine - de maurice leblanc Nouv.

  • Coffret arsene lupin 7 titres Nouv.

  • Arsene lupin, gentleman cambrioleur  de maurice leblanc Nouv.

  • Les trois crimes d'Arsène Lupin / Maurice Leblanc Date de l'édition originale : 1917 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Pourquoi toujours limiter l'offre bilingue franco-anglaise à la traduction française d'oeuvres de langue anglaise ? Après tout, la difficulté essentielle pour un francophone réside essentiellement dans le fait d'exprimer en anglais une idée que son cerveau lui suggère en français, et non pas (s'il possède un minimum de vocabulaire !) dans la compréhension d'un texte anglais.
    La lecture d'une aventure d'Arsène Lupin et de sa traduction en anglais peuvent donc être tout aussi enrichissantes que celle d'une enquête de Sherlock Holmes traduite en français. C'est pourquoi ce livre vous propose trois récits extraits de l'oeuvre de Maurice Leblanc. Les trois récits choisis sont les trois premiers du recueil " Les aventures extraordinaires d'Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur ".
    Il s'agit de : L'arrestation d'Arsène Lupin ; Arsène Lupin en prison ; L'évasion d'Arsène Lupin. Les enregistrements sonores anglais de ces trois récits sont disponibles gratuitement sur Internet, ce qui permettra au lecteur intéressé d'améliorer sa prononciation en même temps que sa connaissance de la langue anglaise.

  • Trente écueils menaçants cernent l'île de Sarek, au large de l'archipel des Glénans, en Bretagne. Les habitants superstitieux l'appellent l'île aux trente cercueils. Une légende les hante : trente victimes doivent mourir dont quatre femmes en croix. Véronique d'Hergemont, venue chercher son fils après quatorze ans d'absence, a la désagréable surprise de voir ses initiales sur les bornes, sur les portes des chapelles et son visage sur un dessin de femme crucifiée ! Véronique doit affronter des messages énigmatiques, une prophétie effrayante, la terreur superstitieuse des habitants de l'île, des morts brutales.

    L'étrange atmosphère des légendes celtes, cette «Pierre-Dieu qui donne mort ou vie», la prédiction sanglante, le monstrueux comte Vorski, voilà de quoi frissonner d'angoisse et de terreur. Mais Arsène Lupin est là pour affronter la malédiction.

    Un roman fantastique de Maurice Leblanc dont le sens du suspense et de la mise en scène, dans cette île déchiquetée et sauvage, font ressortir l'humour du dénouement.

empty