• Spécialiste reconnu de la question tsigane, Louis de Gouyon Matignon retrace ici l'histoire du jazz manouche depuis sa création dans les années 30 jusqu'à ses expressions les plus récentes. Le lecteur y côtoiera, au gré d'une discothèque de 100 albums, une galerie de personnages haut en couleur dont Django Reinhardt, les frères Ferré, le trio Rosenberg ou encore Biréli Lagrène et Christian Escoudé, et découvrira des talents méconnus ou aujourd'hui oubliés. Tous, à leur manière, ont contribué à écrire cette histoire.

  • Les Tsiganes établis en Europe de l'Ouest se donnent le nom de Sinté. Leur langue se trouve aujourd'hui menacée. Le but de cet ouvrage, témoignage historique mais aussi culturel, est de préserver, et dans un même temps présenter au plus grand nombre, la grande diversité et la richesse de la langue des Sinté.

  • Après le succès de ces ouvrages consacrés aux tsiganes, Dictionnaire de la langue tsigane chez L'Harmattan en 2012, puis Gens du voyage, je vous aime en 2013, chez Michalon, Louis de Gouyon Matignon propose dans cet ouvrage une méthode pour apprendre le tsigane. L'ouvrage comprend 10 leçons ainsi qu'une liste de 100 phrases pouvant être utilisées dans un contexte de la vie quotidienne.

  • Partagé entre la France et l'Espagne, le Pays basque n'a eu de cesse d'affirmer son identité face à ces deux grandes nations. Ce combat était promis à un cheminement long et difficile : les luttes armées des années 1960 et 1970 en sont la preuve. Mais les évolutions des politiques européennes font qu'en même temps que disparaissent les États-nations, l'identité "régionale" du Pays basque se réaffirme. Dans ce premier volume, l'auteur présente l'histoire du nationalisme basque et dresse un tableau complet de cette lutte acharnée.

  • Après un premier volume consacré à l'histoire du nationalisme basque, l'auteur présente ici le combat de jeunes militants basques aujourd'hui. Dans une série d'entretiens, il leur donne la parole. Le combat s'inscrit dans le contexte d'une Europe en voie d'intégration face à l'homogénéisation des modes de vie, de consommation et de pensée.

  • "Tout a été écrit sur la Corée du Nord. Sauf cette situation, unique au monde, d une langue parlée à l origine par une même population sur un même territoire, et qui se trouve depuis près de 70 ans comme séparée en deux. La langue parlée au Nord, à l écart du monde moderne, celle au Sud, résolument engagée dans la contemporanéité. Le même idiome, mais aujourd hui deux langues, qui se différencient dans le vocabulaire, l écriture, mais également la prononciation."

  • Qu'ont en commun les Aztèques, Dagobert Ier, Charles Pathé, Madame Soleil et Louis XIV ? Qu'est-ce qui rapproche les rayons X, le nougat, le catch et les dentistes ?
    La réponse : les fêtes foraines.

    Si elles sont populaires, chez les petits comme chez les grands, elles demeurent un univers à part. Un mystère difficile à percer, qui charrie ses légendes autant que ses préjugés. Si chacun connaît la grande roue, les montagnes russes ou la barbe à papa, que sait-on de l'histoire de ces attractions ? Que connaît-on de la vie des familles qui les manipulent au quotidien ?

    Tropical : L'histoire folle du monde forain raconte les petites histoires qui ont nourri, des siècles durant, la légende de la fête. Un voyage dans le temps à la découverte des premiers saltimbanques, des fêtes millénaires, des manèges les plus spectaculaires. Nous y découvrirons que le British Museum de Londres tire son origine des cabinets de curiosités des foires, nous apprendrons comment Dagobert Ier fut l'un des instigateurs des fêtes foraines en France, nous saurons comment le cinéma, mais aussi les rayons X ou la bicyclette, ont été popularisés auprès du grand public dans des attractions à succès. L'origine de la barbe à papa, les dessous des entre-sorts ou encore les « trucs » des bateleurs vous seront révélés dans cette balade historique inédite, au fil des mots de la foire. Une véritable plongée historique dans le monde merveilleux - et fou - des fêtes foraines, un décryptage étonnant d'une culture à part entière.

  • A 16 ans, passionné de guitare, il se rend au fameux festival Django Reinhardt, y découvre l'univers des gens du voyage, et s'éprend de ce peuple. Il passe tous ses week-end et ses vacances en leur compagnie, il apprend leur langue, leur mode de vie, leur culture...

    Dans cet essai, qui prend la forme d'un manifeste, Louis de Gouyon nous fait part de son expérience, de ses rencontres, tout en racontant de façon synthétique l'histoire du peuple tsigane, et en revenant sur les terribles amalgames (Roumains, Gitans, manouches... Roms) qui alimentent les craintes. Avocat de la cause tsigane, l'auteur lance un appel aux politiques : pourquoi ne pas utiliser les campings municipaux, créer un musée tsigane, chercher à renforcer leur représentation politique... « Je ne suis ni historien, ni ethnologue. Pourtant je suis là, je dis les choses, les écris, et quand il faut, je les crie, peu importe que ça dérange ou qu'on essaie de m'en décourager, j'existe pour être le témoin d'un peuple, je me sens leur gardien ».

  • Les auteurs nous plongent dans le monde des adolescents et des jeunes adultes de cette communauté. En creux, on y verra une communauté loin des poncifs que l'on veut bien nous présenter : une jeunesse connectée, en voie de sédentarisation, qui perd peu à peu ses repères culturels et dont l'espérance réside dans leur intégration.

  • La question n'est plus de savoir pourquoi, mais comment. Comment se déplacer dans l'Espace sur des distances qui ne se calculent plus en kilomètres, mais en années-lumière ? Comment résoudre l'un des trois grands défis (le transport, la nourriture, le maintien de la gravité) auxquels se trouve confrontée la conquête spatiale ?

    La voile solaire, dont les premières réalisations remontent aux années 2010 (projet IKAROS), ouvre sur cette question une perspective fascinante. Le présent ouvrage en reprend ici l'historique, en présente les principales réalisations et en dresse les perspectives d'avenir.

empty