Pygmalion

  • Depuis plusieurs mois, la brigade de répression du banditisme traque les auteurs d'une série de hold-up dirigés de main de maître dans paris par une femme mystérieuse.
    Les exploits des malfaiteurs qui ne font pas verser de sang partagent l'opinion publique. chargé de l'enquête, le capitaine sage gardella se prend d'admiration pour l'ingénieux chef de la bande. mais un jour, la bavure se produit : deux convoyeurs sont froidement tués pendant l'attaque d'un fourgon blindé. la " casseuse du siècle " acquiert une réputation de monstre. profitant de ce revirement, le commissaire en chef met en jeu les grands moyens pour l'appréhender.
    Cependant, gardella pense avoir découvert la véritable identité de la voleuse, dont il est tombé amoureux. voulant la démasquer avant les autres, il décide de mener seul son enquête. l'amour et le devoir resteront-ils inconciliables ?.

  • Un restaurateur japonais et sa famille sont retrouvés morts à paris, leurs corps atrocement mutilés.
    Suicides rituels, comme le conclut vite une criminologue spécialiste de l'extrême-orient ? ou meurtres déguisés, comme en est persuadé le lieutenant sagane chargé de l'enquête ? se fiant à son flair, le policier, assisté par deux de ses collègues, franchit alors le seuil d'un monde dont il n'imaginait pas l'existence. pour lui, une évidence s'impose rapidement : la mafia japonaise, par le biais d'une puissante organisation aux ramifications internationales, installée au coeur de l'industrie pharmaceutique, mène la danse.
    Mieux, elle a réussi à corrompre dans la capitale de hauts personnages de l'administration. courses poursuites effrénées, crimes à répétition commis par des assassins prêts à toutes les monstruosités s'enchaînent alors. car, dans l'ombre, un grand ordonnateur s'acharne : sans nom et sans visage, il programme implacablement la terrifiante orchestration de ces meurtres. d'heure en heure, le mystère s'épaissit.
    Bientôt, la vie du lieutenant ne tient plus qu'à un fil.

  • L'ombre de janus

    Laurent Scalese

    Le corps mutilé d'une jeune femme est retrouvé dans son appartement. L'assassin lui a coupé la langue et a signé en lettres de sang sur sa peau : Janus. Versailles est sous le choc. Un deuxième crime, tout aussi odieux, est commis peu de temps après.
    Mais l'enquête, conduite par deux hommes qui se détestent, le commissaire Legac et le commandant Jacques Favreau, piétine. Tous les moyens qu'ils déploient ne peuvent empêcher qu'un troisième crime ne survienne. L'atmosphère s'alourdit d'autant plus que le fou se met à narguer le commissaire en lui adressant des charades aussi perverses que démoniaques.
    Cet étrange comportement déroute les spécialistes des tueurs en série : le meurtrier paraît manipuler les enquêteurs comme des pions sur un échiquier. Comment parvient-il à piéger ses victimes dans une zone géographique aussi réduite ?
    A petites doses, Laurent Scalese fait monter la tension du lecteur en distillant le suspense avec un art consommé, parvenant à masquer jusqu'à la fin l'insaisissable visage du tueur.

empty