• La demande de consommation halal en Occident et la visibilité croissante du fait halal soulèvent une autre dimension du questionnement portant sur la capacité des démocraties laïques à accommoder des pratiques et des signes nouveaux issus du pluralisme religieux et enrichissent en même temps la réflexion sur l'installation de l'islam et des populations musulmanes dans des pays d'accueil où les religions ne donnent plus le ton dans la structuration de la société globale. Partant de ce constat, la Chaire d'enseignement et de recherche interethniques et interculturels (CERII) et le Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT) ont organisé les 24 et 25 octobre 2012, à l'Université du Québec à Montréal, sous le titre « Le halal dans tous ses états », le premier colloque international et interdisciplinaire à se tenir au Canada sur la problématique du halal. Le colloque a réuni des chercheurs de différents horizons géographiques et disciplinaires ainsi que des acteurs des milieux économiques, religieux, associatifs et gouvernementaux. Cet ouvrage est le fruit de leur rencontre.

  • Cet ouvrage constitue les actes du colloque international et interdisciplinaire tenu à Chicoutimi sur la problématique de la mort musulmane en contexte d'immigration et d'islam minoritaire par la Chaire d'enseignement et de recherche interethniques et interculturels (CERII), en collaboration avec le Célat, les 7 et 8 octobre 2010.
    L'objectif de ce colloque, le premier à se tenir au Canada sur ce thème, était de faire un état des lieux des questionnements scientifiques, sociaux, religieux, culturels et identitaires que soulève la mort dans les communautés musulmanes en contexte d'immigration ainsi que des tensions, négociations, adaptations et "accommodements" qu'elle suscite en contexte d'islam minoritaire au Québec et ailleurs en Occident.
    Les textes de cet ouvrage illustrent l'importance d'un nouveau chantier de recherche dans les études sur la présence de la religion musulmane au Québec ainsi que les défis de l'interculturalité et du vivre-ensemble qu'il porte. En plus d'une participation significative des intervenants sociaux et des représentants des cultes, le colloque a réuni d'éminents chercheurs de différents pays (France, Suisse, Maroc et Québec) et de disciplines scientifiques variées (sociologie, anthropologie, sciences du langage, sciences religieuses, sciences de la communication, sciences politiques, etc.).

  • QUE PEUVENT NOUS APPRENDRE les discours quotidiens et les représentations spontanées des locuteurs ordinaires sur le concept d'intégration des immigrants ou des communautés culturelles au Québec ? Au-delà des définitions données par les discours politiques ou administratifs, les discours scientifiques ou les discours de presse, le présent travail s'intéresse à l'actualisation du domaine notionnel d'intégration dans le discours ordinaire. Une méthode d'analyse ancrée dans la linguistique notionnelle et discursive est ici proposée et elle peut permettre aux études portant sur les situations interculturelles de mieux tenir compte des stratégies cognitives et discursives parfois subtiles du discours ordinaire dans le processus de construction des connaissances et des représentations.

  • Les accommodements raisonnables sont devenus une préoccupation quotidienne au Québec depuis l'automne 2007. Le questionnement sur l'Islam étant apparu comme un « lieu conflictuel » lors des forums de discussion, l'ouvrage propose un certain nombre de réflexions originales sur la place de cette
    religion dans l'espace public et sur les relations entre religion, laïcité et espace démocratique. Comment
    assurer le destin culturel, identitaire et démocratique du Québec en ne rejetant pas l'Islam hors de la culture nationale à laquelle s'identifient déjà la forte majorité des musulmans et leurs enfants, lesquels participent au présent et à l'avenir du pays oe

    « La notion d'accommodement est au coeur de l'Islam. L'Islam en use lorsqu'il accueille d'autres religions dans un contexte où il est majoritaire. L'Islam accepte également d'en subir l'épreuve lorsqu'il est minoritaire. Il accepte d'en subir l'épreuve, même dans ses obligations fondamentales qui font consensus dans toute la umma islamique. »
    K. F.

    « Toute identité par ailleurs, sauf dans des mondes clos qui ne sont pas les nôtres, prend généralement l'allure de « métamorphoses » : nous sommes toujours en situation d'ajustements à des situations, de négociations à la frontière entre soi et les autres. »
    G. V.

empty