• Colorless T.1

    Kent

    Suite à une éruption solaire d´une ampleur sans précédent, la Terre a perdu ses couleurs. L´humanité, victime de mutations génétiques, est sur le déclin. Malgré tout, il subsiste encore des fragments infimes de couleurs dans le monde, et ils pourraient bien être la clé qui rendra à la Terre sa splendeur d´antan, tout comme une mystérieuse jeune fille Avidya, qui étudie la prodigieuse énergie contenue dans les couleurs, va devoir mettre sa vie en jeu pour protéger la jeune Tchié de l´Église, un culte qui cherche à s´emparer de ce pouvoir pour étendre son influence.

  • Peine perdue

    Kent

    Musicien entre deux âges, Vincent Delporte est sur le point de partir en tournée lorsqu'il apprend le décès soudain de sa femme, Karen. Il s'étonne de n'en éprouver aucun chagrin. Tandis qu'il prend la route, il cherche à comprendre la raison de son indifférence en se remémorant les années passées. Mais les souvenirs ne sont qu'une part de la vérité et l'amour n'est pas toujours ce que l'on croit.
    C'est un puzzle, chaque pièce compte. Surtout la dernière.

    1 autre édition :

  • 18 mai 2015 : parution d'un coffret de 14 CD regroupant l'intégrale des albums studio solo, mais aussi beaucoup de titres rares et des inédits (Universal).

    Début juin 2015 : concert à Paris au 104.

    En août 2013, France Inter propose à Kent d'animer une émission quotidienne sur la musique intitulée « Vibrato ». À cette occasion, Kent raconte à la fois son histoire, mais aussi celle des autres. Une savoureuse promenade musicale et littéraire. On y croise entre autres Charles Trenet, Bob Dylan, David Bowie, Serge Gainsbourg, Alain Souchon, Charles Aznavour, Léo Ferré, Ennio Morricone, les Doors, les Beatles, Tom Jones, Barbara et Quincy Jones.

    « À la manière de En avant la zizique de Boris Vian, j'ai tenté de synthétiser une vision générale du procédé de création en chanson. La Chanson vue de l'intérieur, de la soute aux atours. » (texte avec illustrations de l'auteur) Avec une vingtaine d'albums studio à son actif, Kent est devenu un des piliers de la chanson et du rock français. Il débute en 1977 une aventure de cinq ans comme chanteur du groupe Starshooter. Il entame ensuite une carrière en solo qu'il poursuit toujours. Il a notamment écrit pour Zazie, Johnny Hallyday, Nolwenn Leroy et Calogero. Ainsi que pour Enzo Enzo avec qui il remporte la Victoire de la Musique pour la meilleure chanson de l'année avec « Juste quelqu'un de bien ».
    Artiste pluridisciplinaire, il est aussi auteur de bandes dessinées et romancier : Les Nouilles froides et Un été pourri (Séguier), Des gens imparfaits et Quelque chose de beau (Ramsay), ainsi que Vibrato (JC Lattès).

  • Starshooter

    Kent

    Ce recueil regroupe les cinquante textes des chansons interprétées par le désormais mythique, Starshooter, plus deux textes inédits à ce jour, et représente donc les premiers pas d'un artiste exigeant et insatiable dont le parcours parfois difficile mais toujours assumé le met aujourd'hui à l'abri de toute dépendance exogène.

  • Vibrato

    Kent

    • Lattes
    • 10 Janvier 2007

    « On ne soupçonne pas le pouvoir d'une chanson parce qu'on ne lui en prête aucun. On se gargarise de grands classiques littéraires, picturaux, cinématographiques, pas de chansons. Pourtant, c'est le seul véhicule à sentiments qui nous désarme. Quand on ne se remémore un livre, une peinture, un film, on se rappelle de l'oeuvre de quelqu'un. Quand on se souvient d'une chanson, on se rappelle de soi : telle chanson, le premier flirt, telle autre des vacances, une saison heureuse, un coup dur ou, plus largement, la mélancolie, le courage, l'insouciance.Même Groszman qui aligne les chansons dans des colonnes à chiffres, fredonne des refrains qui le chamboulent. Même ma femme, en ce moment, doit faire un effort pour lutter contre des mélodies qui lui rappellent qu'elle m'a aimé ».

    Depuis la fusion de Pandora et BMI, depuis que sa maison de disques est devenue une Major tentaculaire au service du profit, Jacky Bonaventure, directeur du catalogue, s'attend chaque matin à être licencié. Grande est sa surprise lorsqu'il se voit confier par son patron une mission des plus singulières : retrouver Alex Elzen, ex-rockstar égaré, en vue de reformer un duo à succès. Jackpot garanti. Seulement Alex est aux abonnés absents et la tâche s'avère plus compliquée que prévu. A mesure que son enquête progresse, la fréquentation du passé du mythique musicien va donner à Jacky un élan de vie insoupçonné...

  • Colorless T.2 Nouv.

    Colorless T.2

    Kent

    Suite à une éruption solaire d'une ampleur sans précédent, la Terre a perdu ses couleurs. L'humanité, victime de mutations génétiques, est sur le déclin. Malgré tout, il subsiste encore des fragments infimes de couleurs dans le monde, et ils pourraient bien être la clé qui rendra à la Terre sa splendeur d'antan, tout comme une mystérieuse jeune fille Avidya, qui étudie la prodigieuse énergie contenue dans les couleurs, va devoir mettre sa vie en jeu pour protéger la jeune Tchié de l'Eglise, un culte qui cherche à s'emparer de ce pouvoir pour étendre son influence.

  • Les nouilles froides (poche)

    Kent/

    • Ramsay
    • 17 Mai 2006

    C'était le temps des derniers terrains vagues que les enfants des gens vagues transformaient en aires de jeux.
    En 1983, la france rangeait encore sa main d'oeuvre dans des cages à poules à la périphérie des grandes villes. les deux uniques pôles de rassemblement devenaient le supermarché local et la télévision dans les foyers. ça ressemblait encore à du confort moderne. la fatigue du labeur ne laissait que peu de place au questionnement métaphysique et à l'ennui. les trente glorieuses étaient mortes depuis dix ans, provoquant d'énormes fissures dans l'avenir, mais l'édifice donnait l'illusion de tenir encore.
    Marco belloni, la trentaine, magasinier, n'avait aucunement conscience de tout cela. il travaillait pour gagner sa vie dans une usine de moules de plastique. pas d'amour, pas d'idéal politique, pas de grand projet, juste de l'attente. l'attente de la sonnerie de fin de journée pour voir passer la seule fille potable de l'usine, aller voir bruce lee au cinéma, se prendre pour un autre parce qu'être lui-même n'a rien de reluisant.
    C'est au croisement de cette illusion et d'une scène de rue nocturne que marco va devenir assassin, qu'il va prendre dans ses bras une fille comme il en rêve. elle va lui entrouvrir la porte sur un autre monde, cruel, saignant, à risques, imprévisible et haletant. libre à lui de la suivre. on dira ça, mais c'est un brin lourdingue. . quand on trisse avec des proxos au cul, c'est exactement le genre de discours qui vous plombe.
    Or faut être hyper mobile, sinon les perdreaux vous repêchent au fond du rhône avec un chargeur de bastos dans le buffet.

empty