Robert Laffont

  • Issu d'une famille aisée à New York, Holden Caulfield intègre le pensionnat Pencey Prep en Pennsylvanie. Mais, quand il est viré à la fin du semestre car il a « foiré en quatre matières », il s'en va plus tôt que prévu pour quelques jours d'aventure. C'est ainsi qu'on devient son partenaire et confident dans une aventure de délinquance innocente. Même s'il n'a pas envie de raconter « toutes ces conneries », c'est exactement ce qu'il va faire - heureusement pour nous, puisqu'on découvre une histoire captivante, un portrait incontournable de l'Amérique de l'après-guerre et l'un des personnages les plus aimés de la littérature.
    Holden passe son temps entre taxis, boîtes de jazz et les étrangers d'un New York transi de froid de l'époque McCarthy. C'est une ville parfois éblouissante, parfois ahurissante, mais toujours frappante, dans laquelle Holden essaie de fuir les « ploucs » et trouver sa place à lui. Quand il décide de partir, seul Phoebe, sa petite soeur et peut-être sa seule amie depuis la mort de son petit frère, Allie, veut l'accompagner. Avec un humour féroce pince-sans-rire et une innocence désarmante, Holden a ému des millions de lecteurs à travers le monde.
    Après soixante ans, L'Attrape-coeurs, premier et unique roman de J. D. Salinger, tient toujours la forme. Pourquoi un tel succès? Objet de réflexions sur la souffrance de l'adolescence, la transition de l'enfance à l'âge adulte et toutes les questions existentielles qui nous traversent durant cette période, le livre reste un rite de passage pour les jeunes de tous âges.

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'Attrape-coeurs / The catcher in the Rye - Édition bilingue.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Il y avait à l'hôtel quatre-vingt-dix-sept publicistes de New York. Comme ils monopolisaient les lignes interurbaines, la jeune femme du 507 dut patienter de midi à deux heures et demie pour avoir sa communication.
    Elle ne resta pas pour autant à ne rien faire. Elle lut, dans une revue féminine au format de poche, un article intitulé «Le Sexe, c'est le paradis ou l'enfer». Elle lava son peigne et sa brosse. Elle retira une tache sur la jupe de son tailleur beige. Elle déplaça le bouton de sa blouse de chez Saks. Elle fit disparaître deux poils qui venaient de repousser sur son grain de beauté. Lorsqu'enfin le standard l'appela, elle était assise sur le rebord de la fenêtre et finissait de vernir les ongles de sa main gauche ».
    Extrait de « Un jour rêvé pour le poisson-banane ».

    Ce recueil contient :
    « Un jour rêvé pour le poisson-banane », « Oncle déglingué au Connecticut », « Juste avant la guerre avec les Esquimaux », « L'Homme hilare », « En bas, sur le canot », « Pour Esmé, avec amour et abjection », « Jolie ma bouche et verts mes yeux », « L'époque bleue de Daumier-Smith », « Teddy ».

  • Initialement publié dans le New Yorker en deux livraisons distinctes, « Franny » en 1955 et « Zooey » en 1957, puis réunis en volume en 1961, Franny et Zooey s'attache aux deux plus jeunes des enfants Glass, tous connus pour leur précocité intellectuelle.
    Dans la première courte nouvelle, Franny la benjamine passe le week-end avec son petit ami, Lane Coutell. Alors qu'ils sont en train de déjeuner et que Lane tente d'impressionner Franny avec son travail universitaire, celle-ci est victime d'un malaise, qui se révèle de nature spirituelle : comme antidote à la superficialité et à l'égocentrisme ambiants, la jeune femme s'était mis en tête de suivre les enseignements d'un petit livre mystique prônant la prière perpétuelle. Affaiblie par cette pratique, elle avait peu à peu sombré dans une dépression profonde.
    Le second texte suit Franny à son retour dans l'appartement familial de l'Upper East Side à Manhattan, deux jours après son malaise. Zooey, le plus jeune garçon de la famille, et Bessie, leur mère, s'inquiètent de l'état dans lequel ils trouvent Franny. Inspiré par quelques citations philosophiques de Seymour et par une lettre de Buddy - les deux imposants frères aînés, véritables monstres sacrés de la famille Glass -, Zooey va tenter d'aider Franny à dépasser sa dépression et à trouver sa voie vers l'illumination.

    Ajouter au panier
    En stock
  • En 1942, Seymour Glass s'apprête à épouser Muriel. Buddy, son frère, narrateur, vient y assister. Mais le marié ne se présente pas...

  • Oeuvres

    Jerome David Salinger

    Oeuvres de J. D. Salinger.

  • Initialement publié dans le New Yorker en deux livraisons distinctes, " Franny " en 1955 et " Zooey " en 1957, puis réunis en volume en 1961, Franny et Zooey s'attache aux deux plus jeunes des enfants Glass, tous connus pour leur précocité intellectuelle.
    Dans la première courte nouvelle, Franny la benjamine passe le week-end avec son petit ami, Lane Coutell. Alors qu'ils sont en train de déjeuner et que Lane tente d'impressionner Franny avec son travail universitaire, celle-ci est victime d'un malaise, qui se révèle de nature spirituelle : comme antidote à la superficialité et à l'égocentrisme ambiants, la jeune femme s'était mis en tête de suivre les enseignements d'un petit livre mystique prônant la prière perpétuelle. Affaiblie par cette pratique, elle avait peu à peu sombré dans une dépression profonde.
    Le second texte suit Franny à son retour dans l'appartement familial de l'Upper East Side à Manhattan, deux jours après son malaise. Zooey, le plus jeune garçon de la famille, et Bessie, leur mère, s'inquiètent de l'état dans lequel ils trouvent Franny. Inspiré par quelques citations philosophiques de Seymour et par une lettre de Buddy - les deux imposants frères aînés, véritables monstres sacrés de la famille Glass -, Zooey va tenter d'aider Franny à dépasser sa dépression et à trouver sa voie vers l'illumination.

  • L'auteur du célèbre 'Attrape-coeur'', idole de toute une génération de lecteurs, fait son entrée dans la collection Pavillons poche avec deux nouvelles rééditées. Le premier raconte un jour d'été à New York, en 1942 : Seymour, aîné de la famille Glass, s'apprête à épouser Muriel. Buddy, narrateur et double de l'auteur, a obtenu une permission de l'armée pour assister au mariage de son frère, auquel il voue une admiration sans borne. Mais la cérémonie tourne au fiasco, le frère vénéré ne se présente pas... Le second texte dresse le portrait de ce grand frère vu par Buddy. Sous la plume de ce dernier, Seymour devient un ange, un dieu, un mythe.

empty