• Le but de cet essai est de montrer à ceux qui doutent de la présence de l'âme, de sa véracité et même de sa création, que celle-ci fait vivre la personne humaine puisqu'elle est son esprit de vie. Un plaidoyer pour retrouver le chemin de son âme.

  • Après vingt-trois ans de bons et loyaux services comme aumônier militaire, le père Jean-Yves Ducourneau dresse dans ces pages le bilan de cette expérience de vie originale et passionnante. Il confie avoir beaucoup reçu - et aussi avoir beaucoup bu de tasses de café ! Car le padre, comme on l'appelait à la caserne, ne lésinait pas sur la cafetière en écoutant ceux qui fréquentaient l'aumônerie.
    En filigrane des souvenirs et des prédications réunis dans cet ouvrage, se dessine un autoportrait attachant de l'auteur : celui d'un missionnaire aux armées voué en toutes circonstances à l'accueil et à la proximité. Simplicité, humour et don de soi sont les marques de ce très beau livre écrit par un prêtre comblé d'avoir servi, sous les drapeaux, le Christ et l'humanité.

  • Avec l'aide de saint Vincent - dont nous commémorons en 2017 le 400e anniversaire de la « conversion » au service de la charité affective et effective de l'homme -, l'auteur cherche à poser de nouveaux actes de charité qui ne soient basés, ni sur la peur,

  • La question de la relation entre Dieu et la guerre traverse l'histoire de l'humanité et s'impose à nous jusqu'à travers l'actualité. C'est cette question qu'aborde l'auteur de ce livre à partir de l'exemple du terrible conflit de 14-18.

  • Le témoignage d'une enfance difficile d'un enfant et les chemins de providences.

  • Le témoignage d´un aumonier militaire.
    C'est un témoignage que nous livre ici le Père J.-Y. Ducourneau et même un triple témoignage dont l'impact et la densité s'accroissent d'étape en étape : témoignage sur sa vocation au sacerdoce, et son aboutissement après quelques détours, témoignage sur son ministère aux Armées, témoignage enfin plus élargi et plus précis sur sa double expérience auprès des forces françaises en Afghanistan à l'occasion des deux missions de 6 mois qu'il y a accomplies.

    Landais né en 1960 et élevé pour une grande part en famille d'accueil, le père Jean-Yves Ducourneau, prêtre de la Mission de saint Vincent de Paul, est actuellement aumônier militaire. Il a notamment servi en Côte d'Ivoire, Tchad, Centrafrique, Liban, Kosovo, Macédoine et dernièrement en Afghanistan. Auparavant, il a été aumônier de prison et bénévole au sein de l'Association d'aide aux Gens de la Rue « Aux Captifs, la Libération », sise à Paris, à laquelle ce livre doit beaucoup.
    Auteur d'ouvrages sur la spiritualité de saint Vincent de Paul, il assure aussi des conférences et des prédications de retraites auprès des Filles de la Charité.

  • Comment se reconstruire après des épreuves, se remettre debout quelles que soient nos difficultés. Témoignages et moyens de reconstruction possibles expérimentées sur le terrain.« Un aumônier militaire évoque l'après de la blessure de la chair ou du coeur, que chacun peut connaître un jour et surmonter grâce à la fraternité. » La CroixPersonne n'est à l'abri de connaître un jour une désolation profonde. Telle est la leçon que le père Ducourneau tire de son expérience de vie auprès de ceux qu'il appelle nos frères de la rue, nos frères des prisons ou nos frères militaires, blessés dans leur corps et leur coeur. Il montre dans ce livre que, quand ces personnes croisent nos routes quotidiennes, nous n'avons pas d'autre choix que de vivre en fraternité solidaire avec elles, si nous voulons agir en êtres humains. Il ne s'agit pas d'être « spécialiste » de quoi que ce soit, mais d'être simplement « porteur d'amour » car le combat que ces personnes blessées sont amenées à vivre n'est pas un combat ordinaire.Il est le combat pour se remettre debout, conscient de la dignité qu'ils n'ont jamais perdue mais dont nous sommes capables de nier la noblesse lorsque nous osons juger de la valeur de leur vie. Il est justement le combat du sens de leur vie, il est le combat de la fraternité d'âmes que nous sommes appelés à gagner contre toutes les forces déstructurantes qui invitent à la mort.Enfin, il est le combat qui montre que l'homme, cet être complexe, est à la fois physique, psychique et spirituel, et donc qu'il est appelé à être bien plus grand que ce qu'il est, et quel que soit ce qu'il paraît aux yeux du monde.Voilà L'autre combat...« Puisse le lecteur ouvrir ce livre d'une main tremblante,le coeur en peine, et le refermer d'une main ferme,le coeur en paix. »Mgr Luc Ravel, Évêque aux Armées françaises

  • L'année sacerdotale 2010 proposée par le Pape Benoît XVI coïncide avec le 350e anniversaire de la mort de saint Vincent de Paul. Modèle sacerdotal, il illustre parfaitement le thème retenu pour cette année : « Fidélité du Christ, fidélité du prêtre. » Une présentation très vivante et non conventionnelle de ce passionné du Christ à qui l'on doit l'origine d'un immense courant de charité qui s'étend au-delà de l'Eglise catholique. L'auteur laisse ici le soins de présenter sa vie, notamment à travers de nombreux passages de ses multiples écrits. Ceux-ci laissent apparaître un véritable itinéraire de conversion, à travers « le service corporel et spirituel des pauvres ». Le cheminement d'un précurseur à bien des égards.

  • Qui nous fera voir le bonheur ? Le bonheur authentique ?

    Le chemin que Jésus nous trace, au moyen des Béatitudes évangéliques, est celui de la quête d'un bonheur. Or ce désir universel de l'homme est aussi un appel pour tout chrétien. Mais comment y parvenir ?

    Deux pistes nous sont proposées dans cet ouvrage : accueillir le don de la joie qui vient de Dieu et acquérir un art de vivre dans la miséricorde, qui est compassion, pardon, charité et espérance.

    La joie, qui trouve sa source en Dieu, n'est pas seulement une émotion positive. Elle est un don de l'Esprit qui s'accueille et se redonne. Elle est une arme de lumière qui aide le croyant à ne pas céder à la tristesse ou au découragement.

    La miséricorde quant à elle ne peut être réduite à l'acte du pardon, même si elle l'inclut nécessairement. Elle est une façon d'être et de se comporter, une manière d'aimer comme le Père miséricordieux.

    Ce livre est une invitation à découvrir ces trois dimensions de l'amour de Dieu : bonheur, joie et miséricorde qui sont intimement liées et rendent visible la communion entre l'homme et Dieu.

    "Vous qui craignez le Seigneur, espérez le bonheur, la joie et la miséricorde." Siracide 2,9.

empty