• « S'il est question de bobines qui trouvent à s'accorder, de sons rencontrant l'image, c'est que ces notes furent d'abord écrites dans le secret des premiers films tournés en super 8. [...] Il faut ainsi les lire comme un chant d'amour. Intimement. » Jean-Claude Rousseau réalise des films depuis Jeune femme à sa fenêtre lisant une lettre en 1983 - d'abord en super 8, puis en numérique à partir de Lettre à Roberto (2002).  Proche de Danielle Huillet et Jean-Marie Straub, plusieurs fois primé dans les festivals les plus importants (Locarno, FidMarseille, Entrevues de Belfort...), il construit une oeuvre personnelle, contemplative, émouvante, montrée entre autres au Centre Pompidou, à la New York University, à la Cinémathèque royale de Belgique, au Fresnoy...
    Parmi ses films essentiels : Keep in touch (1987), Les Antiquités de Rome (1989), La Vallée close (1997), De son appartement  (2006)...
    Parallèlement, Jean-Claude Rousseau écrit sur le cinéma, nourrissant une pensée riche, exigeante, faisant le lien entre les pratiques.
    Les Draps pliés du grand lit, passionnante réflexion sur l'art, le temps, l'espace, est composé de ses « notes sur le cinématographe ».

  • Des architectes et urbanistes chinois oeuvrent depuis une vingtaine d'années à une re- mise en cause des processus de production de l'espace qui se sont imposés en Chine. Ils savent puiser dans leur histoire pour dessiner les lieux de vie, des urbains et des ruraux, du domestique au public, du collectif à l'individuel, du ludique au labeur, du culturel à l'artisanat, du social au commerce. Engagées, leurs réalisations sont nourries des vertus opératoires de la pensée traditionnelle qui exploite les capacités de l'architecture à convoquer l'art, l'usage, et la technique.
    Ainsi, au croisement de l'architecture et de la ville, ces principes réhabilitent parfois des éléments fondamentaux de l'architec- ture chinoise, ou s'en inspirent. Ils forcent ainsi à une relecture d'une culture souvent mal connue, volontairement ou par ignorance, et posent la question de l'héritage.

  • Le Temps de Dire est une anthologie de vies banalement extraordinaires croisées sur les chemins sinueux du Tarn.

    Depuis 2012, les artistes du collectif RaconTarn écoutent et racontent les récits d'hommes et de femmes du Tarn, tout en sillonnant à pied chemins, routes, avenues et ruelles.

    Conçu comme une promenade célébrant la richesse poétique de la vie de monsieur et madame tout le monde, cet ouvrage relie d'un fil ténu et sensible ces quarante histoires recueillies entre 2012 et 2017 par Claude Mamier, Dominique Rousseau et Céline Verdier, ponctuées des illustrations de Catarina Esters.

    Chacune d'entre elles recèle un trésor.

    Franchement drôles ou dérangeantes, instructives, croustillantes et émouvantes, parfois simplement belles... on peut les lire les unes à la suite des autres, ou bien laisser faire le hasard de la page qui s'ouvre.

    Il s'agira toujours d'une rencontre, d'une expérience vive qui se transmet.

  • La France possède l'une des plus importantes diversités domestiques d'Europe, à l'image de ses terroirs et de ses régions. Bien qu'un certain nombre ait déjà disparu, il reste une grande variété de races de chevaux, vaches, ânes, porcs, moutons, chèvres, chiens ainsi que toute la volaille qui constitue la " basse-cour ".
    À côté des races " industrielles ", subsistent des races à petits effectifs, souvent menacées, qui témoignent de cette richesse patrimoniale que l'homme a su façonner au fil des décennies. Chacune d'elle a son identité propre et ces races dites " patrimoniales " concourent aujourd'hui à l'intérêt croissant pour l'agriculture biologique et la production agricole en circuit court. De plus, souvent rustiques et très bien adaptés à leur environnement, ces animaux domestiques sont une chance pour les races industrielles, en ce sens qu'ils constituent un formidable réservoir génétique.
    Au même titre que le patrimoine culturel, le patrimoine domestique appartient pleinement à notre héritage commun et cette richesse doit être préservée. C'est aussi ce que souligne, tout au long de ces pages cet ouvrage innovant et abondamment illustré.

  • Révolutions et justice pénale, modèles français et traditions nationales forment donc les quatre axes de réflexion de cet ouvrage. A partir de l'économie générale des systèmes répressifs, les auteurs examinent successivement la formation de la législation, l'organisation de la justice, les filières pénales et l'administration des peines dans l'espace français comme dans les régions conquises.

  • L'enseignement de la médecine tant humaine que vétérinaire repose, depuis de nombreuses années, essentiellement sur l'accumulation d'informations descriptives et symptomatiques sur les pathologies. Cette médecine ne guérit pas ; elle soigne jalousement sous la férule habile d'un monde mercantile et d'une véritable inflation technologique.
    Or, l'absence de maladie n'est pas la santé ! La maladie fait partie du déroulement et de l'évolution de la vie sur Terre. Le vétérinaire, en tant que praticien, se doit de réfléchir au fait que la guérison, le maintien et la prévention de la vie l'interpellent au niveau de sa conscience morale. L'animal malade, « souffrant », invite le praticien à penser aux causes réelles du processus morbide en cours. Un dilemme entre connaissance et conscience s'engage alors.
    Ce livre, composé de plusieurs textes et témoignages d'éleveurs, rend hommage aux travaux du docteur Leo Selinger, lui-même inspiré par l'oeuvre scientifique de Rudolf Steiner, docteur en sciences et philosophe, qui pratiqua et enseigna une approche élargie de l'art médical vétérinaire faisant largement appel à l'étude rigoureuse de l'anatomie et de la physiologie animales.
    Rarement le mot de « médecine holistique » eut autant de sens quant à cette approche à la fois scientifique et spirituelle du vivant.

  • L'animal autrement : une autre manière de considérer et de guérir les animaux Nouv.

    L'enseignement de la médecine tant humaine que vétérinaire repose, depuis de nombreuses années, essentiellement sur l'accumulation d'informations descriptives et symptomatiques sur les pathologies.
    Cette médecine ne guérit pas ; elle soigne jalousement sous la férule habile d'un monde mercantile et d'une véritable inflation technologique.
    Or l'absence de maladie n'est pas la santé ! La maladie fait partie du déroulement et de l'évolution de la vie sur Terre. Le vétérinaire, en tant que praticien, se doit de réfléchir au fait que la guérison, le maintien et la prévention de la vie interpellent sa conscience morale. L'animal malade, « souffrant », invite le praticien à penser aux causes réelles du processus morbide en cours. Un dilemme entre connaissance et conscience s'engage alors.
    /> Ce livre, composé de plusieurs textes et témoignages d'éleveurs, rend hommage aux travaux du docteur Leo Selinger, lui-même inspiré par l'oeuvre scientifique de Rudolf Steiner, docteur en sciences et philosophe, qui pratiqua et enseigna une approche élargie de l'art médical vétérinaire faisant largement appel à l'étude rigoureuse de l'anatomie et de la physiologie animales. Rarement le mot de « médecine holistique » eut autant de sens quant à cette approche à la fois scientifique et spirituelle du vivant.
    Le sens du bien-être chez nos animaux domestiques ne serait-il pas le sentier initiatique de l'homme vers ce qu'est réellement sa place dans la Nature ?

  • Écrit par des médecins enseignants-chercheurs, cet ouvrage présente de manière pédagogique le fonctionnement du système nerveux et les conséquences cliniques de ses dysfonctionnements.
    Orienté vers les applications cliniques, l'ouvrage expose les méthodes de réalisation des explorations fonctionnelles neurologiques (EFN), leurs objectifs et l'interprétation des résultats.
    Une riche iconographie en couleurs complète ce manuel synthétique.
    Dans cette nouvelle édition :
    - deux chapitres entièrement réécrits (neurone, système nerveux autonome), - cinq chapitres ont été étoffés sur des thèmes comme le codage neuronal, le traitement de l'information dans les réseaux de neurones, le contrôle volontaire des mouvements automatiques, la physiologie du regard, - une dizaine de nouvelles images et la refonte de nombreuses légendes, - un simulateur neuronal, à télécharger librement sur le site de Paris V (Saint Antoine), permettra au lecteur de réaliser les différentes expériences discutées dans les chapitres sur le neurone et les réseaux de neurones, - un code à gratter permettra au lecteur de trouver sur le mini-site dédié à l'ouvrage d'une part les toutes illustrations de l'ouvrage et d'autre part, des exercices supplémentaires pour réaliser des simulations neuronales complémentaires.

  • Avec plus de 200 photographies et cartes postales, Claude Obert et Gabrielle Rousseau vous proposent de faire un voyage dans le passé du village frontalier de la Pévèle française.
    Mouchin d'autrefois est le résultat d'un patient travail qui nous permet de flâner avec plaisir de Bercu à Planard, en passant par le « Village ».
    Vous y rencontrerez les habitants, les lieux typiques, les écoles, les événements marquants dans la localité.

  • Les chercheurs du CIRHiLL et leurs collègues invités par Marie-Claude Rousseau qui a coordonné ce volume, se sont tous donné pour objectif de déchiffrer les traces qui encombrent ou agrémentent notre environnement littéraire, linguistique ou sociologique. Traces de l'Histoire relevées par un sociologue et un photographe, mais aussi traces du quotidien dénichées par des linguistes.

empty