• Quels sont les faits qui permettent d'affirmer que l'Etat Islamique cherche a` cre´er une guerre civile en France ; que l'invasion soviétique de l'Afghanistan a conduit à la création d'Al Qaïda ; que le Président syrien Bachar al-Assad est illégitime. Que Vladimir Poutine est obséde´ par les inge´rences dans nos de´mocraties. Que le terrorisme a frappé la France non pas pour ce qu'elle fait mais ce qu'elle est. Que le génocide au Darfour a fait 300 000 victimes... Litte´ralement aucun mais cela suffit a` asseoir la politique e´trange`re des pays occidentaux.

    La politique étrangère semble échapper à toute rationalité. On s'y engage dans des conflits sans objectifs précis, détruisant des sociétés durablement sans raisons claires. De l'Afghanistan au Mali, nos stratégies ne sont qu'une suite erratique d'actions tactiques, on cherche des solutions à nos perceptions, et non à la réalité du terrain. On manifeste pour des migrants, mais pas contre les frappes occidentales qui les poussent sur les chemins de l'exil. Des millions de personnes sont descendues dans les rues pour manifester leur colère face au terrorisme, mais combien ont manifesté avant que des frappes provoquent ces violences, alors que l'on en connaissait les conséquences ?
    La cause de ces dysfonctionnements est une information le plus souvent délibérément tronquée pour protéger des décisions mal réfléchies, guidées par l'ambition et des visions de court terme. Ce que nous tenons pour des certitudes ne sont souvent que des trompe-l'oeil grossiers.

  • Terrorisme, violence et "choc des civilisations" se sont substitués au spectre de la Troisième Guerre mondiale.
    Le 11 septembre 2001 en a été la manifestation spectaculaire, et le Proche-Orient démontre au quotidien combien la nature de ces conflits est complexe. A la froide planification de stratégies sophistiquées succèdent des conflits où l'émotion domine. Ce ne sont plus les rapports de force qui donnent l'avantage, mais la capacité de maîtriser les perceptions. Souvent galvaudée, l'expression de " guerre asymétrique " désigne une forme de conflit où le " faible " pousse le " fort " à une réaction qui transforme les succès tactiques en défaite stratégique.
    La guerre contre le terrorisme lancée par l'Occident, les Etats-Unis en tête, est efficace contre des terroristes, mais pas contre le terrorisme. La lutte contre le terrorisme passe donc par la compréhension des mécanismes asymétriques. De la non-violence au terrorisme, les stratégies asymétriques ont souvent été couronnées de succès, parce que mal comprises en Occident. Dans ce livre original et passionnant, l'auteur analyse les causes de ces nouveaux conflits et propose des schémas d'interprétation.

  • Le terrorisme doit être combattu, mais des réponses martiales, sans stratégie, souvent imposées au mépris du droit international, n'ont fait qu'amplifier le problème. La violence d'aujourd'hui a été provoquée par des gouvernements occidentaux en quête de succès extérieurs pour compenser leurs déboires en politique intérieure.
    Le terrorisme est né d'une résistance (Djihad) contre les interventions militaires occidentales, presque toujours illégitimes et souvent illégales, oubliées ou camouflées par des mensonges.
    Faiblesse analytique, manque d'anticipation, immobilisme stratégique et absence de réflexion ont créé « Al-Qaïda », puis généré l'État Islamique. Les attentats de janvier et novembre 2015 à Paris, puis de mars 2016 à Bruxelles, ont ainsi été la conséquence évitable d'un aventurisme meurtrier, qui a débuté en Libye et armé les Djihadistes pour renverser le gouvernement syrien. La lutte contre le terrorisme passe par un retour sur la face cachée des conflits, afin de comprendre la logique et la stratégie du terrorisme moderne.
    Un livre sans concessions, qui condamne une certaine hypocrisie occidentale, et décrypte les insuffisances du renseignement et de nos décisions pour nous pousser à porter un regard plus critique et mieux informé sur les conséquences de nos propres actions.

  • Apparus immédiatement après la Révolution d'Octobre, troupe d'élite mythique, commandos du service de renseignement militaire de l'URSS puis de la Russie, les SPETSNAZ étaient un élément central de la stratégie nucléaire soviétique. Redoutés en Europe, c'est pourtant en Afghanistan qu'ils deviendront célèbres, dans une guerre dure et cruelle. L'auteur dresse un remarquable tableau de leur équipement et armement contemporains. Il est allé aux sources et a étudié l'histoire et les mécanismes de ces forces bien particulières.

  • Navalny, l'oeil de Washington Nouv.

    Navalny a-t-il réellement été empoisonné ? Par qui ? Avons-nous les éléments pour accuser - et sanctionner - la Russie ? L'enregistrement avec l'agent du KGB a-t-il été bidonné ? Navalny, est-il réellement le « principal opposant » à Vladimir Poutine ? Représente-t-il quelqu'un en Russie ? A-t-il vraiment les valeurs que nous prétendons défendre ? A-t-il été manipulé pour réaliser son film sur le « Palais de Poutine »? Ce livre est la première enquête sur le phénomène Navalny, allant à contre-courant des affirmations des médias occidentaux, et en particulier français. Il se base sur les documents officiels des renseignements américains, britannique, russes, français et allemands. Cette enquête, écrite par un ex-agent des services secrets suisse qui a combattu pendant dix ans l'Union soviétique, révèle ainsi que Navalny est un personnage « fabriqué » par l'Occident pour lutter contre Vladimir Poutine.

  • Ces deux livres offrent au lecteur un maximum d'informations pour une bonne compréhension des processus ITIL et leur mise en oeuvre en entreprise : 698 pages pour devenir Expert.
    Des éléments complémentaires sont en téléchargement sur le site www.editions-eni.fr.

    Un livre de la collection DataPro Comprendre ITIL 2011 - Normes et meilleures pratiques pour évoluer vers ISO 20000 Préface de Martin CROSS - General Manager MCS Associates Extrait du résumé : L'objectif de ce livre sur ITIL est de fournir toutes les clefs aux lecteurs pour une bonne compréhension des processus ITIL 2011 et de leur organisation.
    Le livre est structuré sur la notion de « Cycle de vie des services ». Il servira de fil rouge à ceux qui ont déjà suivi une formation ITIL Foundation (Version 3 ou 2011) et permettra à ceux qui n'ont encore aucune connaissance sur le sujet de découvrir et comprendre les apports d'ITIL dans la gestion des services, ainsi que la méthodologie pour réussir l'implantation d'ITIL dans l'entreprise quelle que soit sa taille [.].

    Les chapitres du livre :
    Préface - Avant-propos - ITIL et les normes - Le cycle de vie de la gestion des services - Les processus de la Stratégie de Services - Les processus de la Conception de Services - Les processus de la Transition de Services - Les processus de l'Exploitation de Services - Amélioration Continue des Services (CSI) - Mise en oeuvre d'un projet ITIL - Annexes Un livre de la collection Epsilon ITIL - Mise en oeuvre de la démarche ITIL en entreprise Extrait du résumé : Ce livre s'adresse à des lecteurs ayant déjà une connaissance de la démarche ITIL V3 (par exemple, certifiés « Niveau 1 - Les fondamentaux ») et qui doivent s'impliquer dans la mise en oeuvre de processus dans leur entreprise, et également à des gestionnaires de processus en leur fournissant des conseils pratiques [...].

    Les chapitres du livre :
    Introduction - Les généralités d'ITIL V3 - Le centre de services - Le support et l'analyse opérationnelle - L'offre et les accords de services - La mise en production, le contrôle et la validation - La planification, la protection et l'optimisation - La mise en oeuvre de la démarche ITIL V3 - La version ITIL V3-2011 - Conclusion - Glossaire

empty