Gallimard

  • Écrit dans le feu de l'Histoire, Suite française dépeint presque en direct l'exode de juin 1940, qui brassa dans un désordre tragique des familles françaises de toute sorte, des plus huppées aux plus modestes. Avec bonheur, Irène Némirovsky traque les innombrables petites lâchetés et les fragiles élans de solidarité d'une population en déroute. Cocottes larguées par leur amant, grands bourgeois dégoûtés par la populace, blessés abandonnés dans des fermes engorgent les routes de France bombardées au hasard... Peu à peu l'ennemi prend possession d'un pays inerte et apeuré. Comme tant d'autres, le village de Bussy est alors contraint d'accueillir des troupes allemandes. Exacerbées par la présence de l'occupant, les tensions sociales et les frustrations des habitants se réveillent...
    Roman bouleversant, intimiste, implacable, dévoilant avec une extraordinaire lucidité l'âme de chaque Français pendant l'Occupation, enrichi de notes et de la correspondance d'Irène Némirovsky, Suite française ressuscite d'une plume brillante et intuitive un pan à vif de notre mémoire.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Anne, une jeune fille de dix-sept ans, quitte sa province et sa tante tyrannique pour rejoindre sa mère, Éliane, qui vit à Paris. Ce que l'innocente Anne ignore, lorsqu'elle met pour la première fois les pieds au Willy's Bar, c'est qu'Éliane est une courtisane, un oiseau de nuit fascinant et insaisissable. Blessée par l'absence de sa mère, perdue dans ce monde nocturne effervescent dans lequel elle ne parvient pas à trouver sa place, Anne va trouver l'amour en la personne de Luc, un habitué du Willy's Bar. Mais le chemin vers le bonheur est semé d'embûches, et malgré son désir d'émancipation, Anne aura besoin de sa mère une dernière fois pour y accéder...

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'ennemie Nouv.

  • Les paillettes, les plumes et les strass, les bouquets de fleurs, les hommes fous d'amour, l'ivresse des applaudissements... tel est le quotidien de la belle Ida Sconin, célèbre meneuse de revue parisienne. Mais le temps passe impitoyablement et il devient de plus en plus difficile de faire illusion. L'auteur de l'inoubliable Suite française nous offre deux nouvelles d'une douloureuse lucidité, deux destins de femmes cruels et intimistes.

  • Dans un hameau du centre de la fiance, au début des années 1930, un vieil homme, silvio, se souvient, observant la comédie humaine des campagnes, le cours tranquille des vies paysannes brusquement secoué par la mort et les passions amoureuses.
    Devant lui, françois et hélène erard racontent leur première et fugitive rencontre, le mariage d'hélène avec un vieux et riche propriétaire, son veuvage, leurs retrouvailles. lorsque leur fille colette épouse jean dorin, la voie d'un bonheur tranquille semble tracée. mais quelques mois plus tard, la noyade de jean vient détruire la fausse quiétude de ce milieu provincial. l'un après l'aune, les lourds secrets qui unissent malgré eux les protagonistes de cette intrigue vont resurgir dans le récit de silvio, jusqu'à une ultime et troublante révélation...
    Ce drame familial, entrepris dès 1937, conduit comme une enquête policière, raconte la tempête des pulsions dans le vase clos d'une société trop lisse. ce roman d'irène nemirovsky refait surface près de soixante-dix ans après sa composition.

  • Le malentendu

    Irène Némirovsky

    Yves Harteloup est un rejeton déclassé de la grande bourgeoisie, meurtri par la guerre.
    En vacances sur la côte basque, il retrouve les matins radieux de son enfance et s'éprend de Denise, une femme mariée qui appartient à son milieu d'autrefois. Très vite, Denise l'aime et ne vit que pour lui. Dans ce premier roman publié en 1926 alors qu'elle avait à peine vingt-trois ans, Irène Némirovsky nous décrit la passion et les dangers qui guettent les amants. Et le goût que pouvait prendre le bonheur, au milieu des années folles.

  • Rarement l'ironie d'Irène Némirovsky aura fait autant de ravages ! Fils et filles hantés par leur hérédité côtoient des hommes brusquement dépouillés de leurs atouts, des femmes abîmées dans le regret, des maris jaloux ou amers.
    Et pourtant, si fragile que soit le sort de ces personnages, un fil les relie à la vie. Il court d'un bout à l'autre de ces douze nouvelles, où Irène Némirovsky emprunte des chemins nouveaux, du scénario aux histoires de fantômes. Jusqu'à ce dernier et éblouissant récit, " Les vierges ", publié en 1942 avant qu'elle ne soit déportée à Auschwitz, et ce cri poussé par Camille : " Je suis seule comme vous à présent, mais non pas d'une solitude choisie, recherchée, mais de la pire solitude, humiliée, amère, celle de l'abandon, de la trahison.

  • Nice, 1920. Un jeune médecin affamé, Dario, accepte de pratiquer un avortement clandestin sur une flamboyante aventurière new-yorkaise afin de sauver de la déchéance Clara, sa femme et leur nourrisson. Une solution qui permet à ce fils de marchand vagabond et métèque de sang grec et italien, de survivre malgré l'indifférence de la clientèle chic de la ville. Multipliant les expédients durant quelques années passées à Nice, Dario a brusquement l'idée de génie qui l'aidera à forcer son destin : dévoyant avec une intuition machiavélique la toute nouvelle théorie psychanalytique, il devient un charlatan à la mode, étrange maître des âmes se grisant d'une ascension sociale dangereuse... Avec Le Maître des âmes, roman inédit publié en 1939 sous forme d'épisodes dans Gringoire, Irène Némirovsky brosse le portrait d'un de ces « immigrés » de l'entre-deux-guerres débarqués d'Europe orientale avec un brûlant rêve de réussite. Démontant d'une plume cruelle et légère la vaine valse des ambitions, elle ressuscite avec précision le tourbillon mondain et intellectuel de l'époque.

  • Dans la taverne d'un port de la mer Noire, Ismaël, un petit garçon juif doté d'une voix et d'un sens de la poésie hors du commun, chante les joies et les douleurs des truands, des prostituées, de tous les misérables qui se retrouvent dans le bouge.
    Un soir, un poète déchu et ivrogne, qui fait couler à flot l'or et la vodka, écoute le gamin et en est subjugué. Il l'offre à sa maîtresse, riche veuve désoeuvrée, qui s'entiche de l'enfant...

  • Nous sommes en France, en juin 1940. Les destinées se heurtent sur les routes de l'Exode.
    En s'emparant du classique d'Irène Némirovsky, Emmanuel Moynot donne une toute nouvelle lecture du Prix Renaudot 2004. Cette adaptation majestueuse et sombre, unanimement saluée par la critique, offre un pendant visuel à ce texte fortement marqué par son aspect cinématographique et par une succession de scènes capturées « sur le vif ». Plus qu'un hommage à cette écriture avant-gardiste, Suite française, tempête en juin est un roman graphique indispensable.

empty