Points

  • Les documents retrouvés dans les biens hérités de son grand-oncle, mort dans de mystérieuses circonstances, vont mettre l'anthropologue Francis W. Thurston sur la voie d'une terrible vérité : tapis au fond de l'océan, dans la cité de R'lyeh, l'infâme Cthulhu sommeille en attendant d'imposer son règne sur la terre, tandis que ses disciples, réunis autour d'un culte secret, préparent son retour. L'oeuvre fondatrice du mythe de Cthulhu, un univers de fiction prolongé par de nombreux auteurs de littérature fantastique.

  • Alors nous y voilà.

    Un monde où toutes les peurs peuvent surgir du contexte le plus ordinaire et qui nous livre en même temps le plus étrange quotidien de l'Amérique début de siècle.

    Des monstres dans les replis de la mer ou les fonds reculés de la terre, la possibilité de traversées du temps, l'étonnement de mondes précédant le nôtre.

    Mais tout cela au nom d'un mystère autrement plus haut, celui de la littérature elle-même, qui nous fait en appeler à l'histoire qu'on vous raconte, pour tenir dans le désarroi du monde.

    François Bon.

  • La singularité de cet homme-là n'est pas moindre : la littérature vient là et se renverse. De Lovecraft, nous savons les livres de sa bibliothèque, la Remington 1906, la date de ses brouillons. Mais nous commençons tout juste à prendre en compte, dans notre lecture, l'essor des villes, le rôle des magazines, la montée des idéologies dans l'après de la Grande Dépression, ou le bouleversement qu'induisent les sciences.

  • Et si ce magnifique texte était un condensé de tout l'art de Lovecraft au plus haut ? Les paysages austères et mystérieux du Vermont sauvage, où on s'enfonce. Les faits divers. Toute la gamme des inventions techniques. De compliqués voyages en train ou en voiture. Une maison assiégée par des entités inconnues. Un des textes les plus élaborés et obsédants du maître de l'horreur.

    François Bon.

  • Fin des années 1920, l'épopée des pôles, les premiers avions se posent sur l'Antarctique. Écho précis de ces expéditions, Lovecraft déchaîne tous ses monstres. L'horreur est sous la glace.

    Publié en 1938 dans une version abrégée, encore simplifiée dans sa traduction française sous le titre Dans les montagnes hallucinées, on dispose désormais d'un texte définitif - il était temps de lui rendre hommage.

  • Providence et Lovecraft, histoire commune. La géographie réelle d'une ville natale qui fait fiction. Ainsi de cette maison d'apparence ordinaire, toujours sise Benefit Street, au flanc de la vieille colline universitaire. La porte de cave donnant sur la rue. Et l'horreur gagne la pleine ville. Puis, au loin, ce clocher : enfoncez-vous dans la ville, tentez de le rejoindre, vous le perdrez et vous perdrez.

    François Bon.

  • Treize récits, certains de jeunesse, d'autres de la maturité. Certains parmi les plus célèbres, d'autres plus secrets.

    C'est son laboratoire. Là qu'il évoque Edgar Poe, Huysmans ou Baudelaire.

    Là qu'il est aussi, plus souvent, sensible au monde du dehors.

    Et, chaque fois, une figure du livre. Fou, maudit, perdu, dangereux, mais le livre.

    Et c'est notre bibliothèque qui prend feu avec nous.

    François Bon

  • Providence et Lovecraft, histoire commune. La géographie réelle d'une ville natale qui fait fiction. Ainsi de cette maison d'apparence ordinaire, toujours sise Benefit Street, au flanc de la vieille colline universitaire. La porte de cave donnant sur la rue. Et l'horreur gagne la pleine ville. Puis, au loin, ce clocher : enfoncez-vous dans la ville, tentez de le rejoindre, vous le perdrez et vous perdrez.

  • Collects the author's novel, four novellas, and fifty-three short stories.

empty