• Louise a une trentaine d'années. Après la mort accidentelle de ses parents, elle a dérivé dans la drogue et l'alcool. Aujourd'hui elle vit seule avec son fils Sam, âgé de 8 ans, sa seule lumière. Elle est harcelée par son ancien compagnon qui, un jour, la brutalise au point de la laisser pour morte. L'enquête est confiée au groupe dirigé par le commandant Jourdan, qui ne reste pas insensible à Louise. Parallèlement un tueur de femmes sévit, pulsionnel et imprévisible, profondément perturbé. Au coeur de ces ténèbres et de ces deux histoires, Jourdan, un flic, un homme triste et taiseux, qui tente de retrouver goût à la vie...

  • La "semaine sanglante" de la Commune de Paris voit culminer la sauvagerie des affrontements entre Communards et Versaillais. Au millieu des obus et du chaos, alors que tout l'Ouest parisien est un champ de ruines, un photographe fasciné par la souffrance des jeunes femmes prend des photos "suggestives" afin de les vendre à une clientèle particulière. La fille d"un couple disparait un jour de marché. Une course contre la montre s'engage pour la retrouver.  Dans l'esprit de «L'Homme aux lèvres de saphir» (dont on retrouve l'un des personnages), Hervé Le Corre narre l'odyssée tragique des Communards en y mêlant une enquête criminelle haletante. 

  • Franck, environ 25 ans, sort de prison après un braquage commis en compagnie de son frère aîné. Il est accueilli par une famille toxique : le père, fourbe, retape des voitures volées pour des collectionneurs, la mère, hostile et pleine d'amertume, la fille Jessica, violente, névrosée, animée de pulsions sexuelles dévorantes et sa fille, la petite Rachel, mutique, solitaire et mystérieuse, qui se livre à ses jeux d'enfant. Nous sommes dans le sud de la Gironde, dans un pays de forêts sombres et denses, avec des milliers de pins qui s'étendent à perte de vue, seulement ponctués par des palombières. Dans la moiteur, la méfiance et le silence, un drame va se jouer entre ces êtres désaxés. Dans le prolongement stylistique des «Coeurs déchiquetés», ce nouveau roman d'Hervé Le Corre saisit par son atmosphère et la force de ses personnages, ancrés dans un paysage angoissant, propice à l'épanouissement de passions vénéneuses. Entre le « country noir » des Américains et le roman noir du terroir à la française, Le Corre fait entendre sa voix inimitable.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Paris, 1870. Une série de meurtres sauvages semble obéir à une logique implacable et mystérieuse qui stupéfié la police, fort dépourvue face à ces crimes d'un genre nouveau. Le meurtrier, lui, se veut «artiste» : il fait de la poésie concrète, il rend hommage a celui qu'il considère comme le plus grand écrivain du XIXe siècle, Isidore Ducasse, comte de Lautréamont, dont il prétend promouvoir le génie méconnu. Dans le labyrinthe d'une ville grouillante de vie et de misère, entre l'espoir de lendemains meilleurs et la violence d'un régime à bout de souffle, un ouvrier révolutionnaire, un inspecteur de la sûreté, et deux femmes que la vie n'a pas épargnées vont croiser la trajectoire démente de l'assassin. Nul ne sortira indemne de cette redoutable rencontre. Auteur confirmé, Hervé Le Corre signe avec ce cinquième roman un livre très original, tant par son intrigue que par son style. Ce livre a obtenu le Prix Mystère de la Critique 2005.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Bordeaux dans les années 50. La Seconde Guerre mondiale est encore dans toutes les mémoires et pourtant, un nouveau conflit qui ne dit pas son nom a déjà commencé : de jeunes appelés partent pour l'Algérie. C'est dans ce contexte qu'une série d'événements violents se produisent. Le commissaire Darlac, qui s'est compromis pendant l'Occupation, est lui-même bientôt happé par cette spirale de violence... Prix du Polar européen du Point, Prix Landernau (Espaces culturels Leclerc), Prix Michel Lebrun, Meilleur Polar de l'année du Palmarès Lire 2014

    Ajouter au panier
    En stock
  • Des jeunes désoeuvrés, un trio de petites frappes qui commettent l'irréparable au cours d'un braquage, un commanditaire sans scrupule, une inspectrice de police tentant de démêler tout cet écheveau...Tels sont les personnages de ce roman, enfin réédité, qui nous plonge dans les eaux troubles d'un quartier à l'abandon de Bordeaux où règne la loi du plus fort.

  • Pierre Vilar est commandant de police à Bordeaux. Sa vie et son couple ont volé en éclats depuis que son fils Pablo a été enlevé à la sortie de l'école. À quelques kilomètres de distance, un jeune collégien nommé Victor rentre chez lui après la classe pour découvrir une scène d'horreur : sa mère, Nadia, gît sans vie sur le sol. Du foyer à la famille d'accueil, commence pour cet adolescent désormais seul au monde un parcours douloureux, marqué par la disparition de l'être le plus cher.
    Deux pertes irrémédiables, deux tragédies. Les coeurs déchiquetés qui parlent aux fantômes, comme le chante Léo Ferré, sont mis à nu dans ce roman hanté par l'absence et la mort. La perte des êtres aimés, la violence faite à l'enfance, l'injustice sociale et la solitude, c'est tout cela qu'Hervé Le Corre nous fait éprouver, de manière intime et bouleversante. Par la beauté rédemptrice et la justesse de son style, il oeuvre dans la lignée de Robin Cook.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un commando de séparatistes basques est traqué par un tueur aux ordres des services secrets espagnols, tandis que la police française prépare un traquenard. Emilia, membre du commando, appelle à l'aide son ancien amant. Mais cela tourne à la tragédie. Des personnages marquants, une intrigue solide et une écriture épurée pour un excellent polar des années 1990.

  • Des femmes incomprises, des adolescents en révolte, des couples qui se déchirent et d'autres qui vivent leurs derniers jours, des parents au bout du rouleau, des ouvriers licenciés.
    Tous ont été poussés dans leurs derniers retranchements par la vie et "lorsqu'on ne peut plus rêver, quelque chose dans l'esprit des hommes se bloque ou s'éteint, et ne subsiste plus alors qu'une rage aveugle et mélancolique". Ces tranches de vie pourraient n'être que des faits divers. Transcendées par le style de Le Corre, elles sont intenses, belles et poignantes. Profondément humaines.

  • Les capitaines Schmidt et Cousin le savent : Vallès, leur ancien collègue, a pété les plombs. Tragédie personnelle et fragilité psychologique. Pourtant qui mieux que lui pourrait résoudre le meurtre de cette jeune Bordelaise ? Infiltré pour la cause au coeur d'une secte, Vallès marche sur des oeufs et des cadavres. Manipulation, paranoïa, la danse promet d'être corsée.

  • Tout pour réussir l'agrégation.
    Repères : le contexte historique et littéraire.
    Problématiques : comprendre les enjeux du programme.
    Outils : pour retrouver rapidement une définition, une idée ou une référence.

  • Trois de chutes

    Hervé Le Corre

    Trois de chutes reprend les trois premiers romans d'Hervé Le Corre publiés à la Série Noire entre 1990 et 1996.
    Ses débuts furent remarqués : l'auteur faisait entrer le polar à Bordeaux, avec un style sec, concis et efficace, dans la droite lignée de Jean-Patrick Manchette. Loin d'une ambiance touristique, il plonge ses personnages au coeur de la ville loin du conformisme consensuel dans lequel on voulait la laisser. Ces trois livres forment ce qu'on pourrait appeler "trilogie bordelaise" : unité de temps, unité de lieu, unité de style, mais la portée est bien plus grande que la simple anecdote de polar bordelais.
    Il était temps de les rééditer, alors, pour ceux qui auraient manqué le début, plongez-vous dans cette oeuvre d'une des grandes plumes du roman noir français.

  • Copyright

    Hervé Le Corre

    Il se passe des choses bizarres et sanglantes dans ces années 50-là.
    Un meurtre est commis sur la Lune par un curieux secrétaire d'État américain. Des êtres désemparés ou pleins de fureur errent un peu partout sur terre à la recherche de modèles. Ils sont traqués par des tueurs des services spéciaux pour lesquels il ne s'agit que de déchirer quelques photocopies. Des savants, pas si fous, ignorent les droits de reproduction mais respectent les lois du marché. Mais qui jette des grains de sable dans ces rouages plus vulnérables qu'on le croit ? Les années 50 ? On est déjà à mi-chemin.

  • Ils se sont rencontrés sur une plage d'Arcachon, au détour de la dune du Pyla. Ils se sont tout de suite plu, allez savoir pourquoi, ils étaient si différents et à la fois si semblables, quelque chose dans les yeux et surtout derrière la tête. Ils ont décidé qu'ils avaient peut-être quelque chose à faire ensemble, et ce quelque chose s'est appelé les Bijoux D'Hiver. Un drôle de nom pour un mariage de déraison des plus réussis entre l'Hôtel de la Ville d'Hiver et les Editions Bijoux de Famille, et du même coup le sous-titre d'un ouvrage collectif qui verra le jour en juillet 2014. Quatre histoires courtes de quatre auteurs réunis pour le meilleur et pour le pire, quatre auteurs à contre-emploi qui, chacun à leur tour, propose leur vision très personnelle de leur passage en Ville d'Hiver. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? C'est quoi, leur problème ?

empty