• Ailleurs

    Gérard Depardieu

    Je suis parfois un innocent, parfois un monstre.
    Tout ce qui est entre les deux ne m'inte´resse pas.
    Tout ce qui est entre les deux est corrompu.
    Seuls l'innocent et le monstre sont libres.
    Ils sont ailleurs.

  • « Je ne dépends de rien ni de personne. Je préfère vivre à mon gré et selon ce qui se présente que dans la peur de perdre une place. Il n'y a pas de place à prendre, de toute façon, il n'y a que des chemins à suivre. Des voyages que l'on fait grâce à des regards différents. Je ne vais pas aller chercher le client. Je n'ai pas à plaire. À personne. C'est ma liberté. Je ne fais rien pour paraître gentil et sympathique. Je vis, tout simplement. Les gens peuvent être déçus par moi, me perdre, me retrouver, accepter ou non ma diversité, je refuse de me mutiler. Chacun de nous est un monde et je ne veux pas laisser dans l'ombre une moitié de mon monde. Je préfère vivre ma lumière et mon obscurité. C'est ça mon équilibre. »

  • « Ma grand-mère habitait en bout de piste à Orly, elle était dame pipi à Orly où je passais mes vacances quand j'étais gamin. Dans les chiottes d'Orly - j'adorais ça : " Départ à destination de Rio de Janeiro. " Putain, ils s'en vont à Rio ! Et je courais voir. Je voyais toutes les villes du monde défiler : Saigon, Addis-Abeba, Buenos Aires. Moi, j'étais dans les chiottes. Elle, elle nettoyait les chiottes, elle travaillait pour une boîte qui s'appelait L'Alsacienne. Ma grand-mère se rasait, j'étais toujours fasciné. Elle avait un Gillette double lame et elle se rasait. Quand je l'embrassais, je lui disais : "Tu piques encore, Mémé ! - Je me raserai demain, t'en fais pas." » « Une vie de funambule courant au-dessus de ses précipices intimes. Le portrait d'un joueur qui ne triche pas. » Christophe Ono-Dit-Biot, Le Point.

    « Un livre de souvenirs si crus qu'il en est bouleversant. » Catherine Schwaab, Paris Match.

  • Je revendique complètement ma connerie et mes dérapages. Parce qu'il y a là quelque chose de vrai. Et si on ne dérape jamais, c'est souvent qu'on est un peu con.
    Je ne maîtrise rien, je ne fais que suivre, et parfois supporter mon amour de la vie et des autres. Un amour qui, comme disait François Truffaut, est à la fois une joie et une souffrance.
    Je ne cherche pas à être un saint. Je ne suis pas contre, mais être un saint, c'est dur. La vie d'un saint est chiante. Je préfère être ce que je suis. Continuer à être ce que je suis. Un innocent.
    G. D.
      Les confessions d'un acteur du siècle. Le Figaro.

    Sa curiosité reste intacte, comme son exquise humanité. France Dimanche.

    Libre. C'est probablement le terme qui définit le mieux l'homme et l'acteur, entier, singulier, sincère. Madame Figaro.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Vivant !

    Gérard Depardieu

    • J'ai lu
    • 31 Août 2005


    Dans ces entretiens avec le rédacteur en chef de l'hebdomadaire«Marianne», Gérard Depardieu parle de son enfance, sa famille, ses débuts au cinéma et au théâtre, raconte les dessous des films les plus marquants de sa carrière, son travail avec de grands réalisateurs, actrices et acteurs. Il révèle aussi ses vérités sur l'alcool, l'argent, la politique, la religion ou encore sa passion du vin.


  • Anglais My Cookbook

    Gérard Depardieu

    In My Cookbook, Depardieu, along with his personal chef, Laurent Audiot, rediscovers French domestic cooking. The six chapters cover Salads, Soups and Starters through to Fish, Meat and Poultry right up to Desserts and include Depardieu's personal comments on buying, choosing and preparing foods.

  • A` un an de la pre´sidentielle, Le´gende s'empare de la figure de Coluche pour questionner, a` travers l'agitateur, notre actualite´, qu'elle soit politique ou sociale.
    Symbole d'un art populaire par excellence, Coluche est peu a` peu passe´ du personnage burlesque et emble´matique (le nez, la salopette) a` un statut d'ico^ne politique, parfois subversive, avec ses 16% d'intention de vote lors de la campagne pre´sidentielle de 1981.
    Mais re´duire Coluche a` son image de trublion serait une erreur. Fondateur des Restos du Coeur qui ont distribue´ plusieurs milliards de repas depuis leur cre´ation, il fut aussi une ico^ne de cine´ma, comme l'atteste son César du meilleur acteur pour le film Ciao Pantin. Un personnage romanesque dont la pre´sence sce´nique, a` l'honneur ici gra^ce a` des photos saisissantes, ne saurait cacher totalement les fe^lures du clown triste, fantasque et bouleversant, que fut Michel Colucci.

  • Accompagné de Laurent Audiot, son chef cuisinier du restaurant La Fontaine Gaillon à Paris, Gérard Depardieu nous invite à la découverte de produits culinaires des terroirs. Un périple gastronomique qui mène notre duo à travers l'Europe et qui est l'occasion de rencontres, de repas savoureux, de discussions sur les plaisirs de la vie, la nourriture, le cinéma et la culture...
    Le homard ou les pommes de terre de Bretagne, le saumon ou le whisky d'Écosse, le piment d'Espelette ou l'irouléguy du Pays basque, le miel ou le cresson d'Île-de-France, le cochon de lait ou les pasteis du Portugal, l'huile d'olive ou la truffe blanche d'Italie... Gérard Depardieu sent, goûte, aime ces produits, il prend plaisir, au fil de ses voyages, à les partager autour d'une table et à échanger avec les agriculteurs, viticulteurs, producteurs et artisans de chaque région. Animé de cette même passion, Laurent Audiot cuisine la mozzarella, les anchois italiens, le chou de Pontoise, les haricots catalans, les Knödels de Bavière et propose dans cet ouvrage plus de 30 recettes inédites, aussi originales qu'ancrées dans leur terroir.
    Un voyage épicurien inoubliable !
     

empty