• 42 000 décès prématurés par an en France : telle est la conclusion d'un rapport de la Commission européenne sur la pollution aux particules fines. Et ce n'est pas fini... Pourtant, la pollution de l'air est un thème de l'écologie qui ne semble pas suffisament pris en compte par les pouvoirs publics.
    Certes, le problème du dérèglement climatique, provoqué essentiellement par l'excès de CO2 dans l'atmosphère, mobilise la communauté internationale. Mais la pollution atmosphérique ne se limite pas à ce seul rejet. On commence seulement à mesurer dans l'air les concentrations en polluants divers (pesticides, composés benzéniques, particules fines...) et à en observer les effets catastrophiques sur la santé humaine.
    En s'appuyant sur des rapports issus d'organismes officiels et de centres de recherche scientifique reconnus, Gérard Borvon montre dans son livre que si la connaissance de l'extrême gravité de la pollution de l'air est déjà bien établie, elle ne donne pas lieu aux réponses politiques.
    Il y a pourtant péril dans la biosphère : Gérard Borvon démonte les tours de passe-passe des experts et des lobbies en tous genres pour escamoter le sujet, nous secoue avec les pollutions silencieuses des pesticides et des particules fines, souligne l'exposition des enfants et recommande des solutions énergiques. Comment avec l'auteur, ne pas être étonné, puis révolté, face au peu de mesures envisagées ?

  • Au fil d'un récit imagé ? celui d'une succession de phénomènes générale-ment discrets qui, sous le regard d'observateurs avertis, débouchèrent sur des applications spectaculaires ? nous croiserons des dizaines de savants, d'inventeurs et de chercheurs dont les noms nous sont déjà familiers : d'Ampère à Watt et de Thalès de Milet à Pierre et Marie Curie, ce sont aussi Volta et Hertz, Ohm et Joule, Franklin et Bell, Galvani et Siemens ou Edison et Marconi qui, entre autres, viennent peupler cette aventure.
    On y verra l'ambre conduire au paratonnerre, les contractions d'une cuisse de grenouille déboucher sur la pile électrique, l'action d'un courant sur une boussole annoncer : le téléphone, les ondes hertziennes et les moteurs électriques, ou encore la lumière emplissant un tube à vide produire le rayonnement cathodique. Bien entendu, les rayons X et la radioactivité sont aussi de la partie. De découvertes heureuses en expériences dramatiques, l'électricité reste une force naturelle qui n'a pas fini de susciter des recherches et de soulever des passions.

  • Dérèglement climatique, fonte des glaces, cyclones, sécheresses., coupable : le dioxyde de carbone. Pourtant sans ce gaz il n'y aurait aucune trace de vie sur Terre.

    L'auteur nous fait suivre la longue quête qui, depuis les philosophes de la Grèce antique jusqu'aux chimistes et biologistes du XVIIIe siècle, nous a appris l'importance du carbone et celle du CO2. L'ouvrage décrit ensuite la naissance d'une chimie des essences végétales qui était déjà bien élaborée avant qu'elle ne s'applique au charbon et au pétrole. Vient le temps de la « révolution industrielle ». La chimie en partage les succès mais aussi les excès.

    Entre pénurie et pollutions, le « carbone fossile » se retrouve aujourd'hui au centre de nos préoccupations. De nombreux scientifiques tentent maintenant d'alerter l'opinion publique. Seront-ils entendus ?

  • Suivre le parcours de l'oxygène depuis les grimoires des alchimistes jusqu'aux laboratoires des chimistes, avant qu'il ne s'échappe dans notre environnement quotidien.
    Aujourd'hui, les formules chimiques O2, H2O, CO2,... se sont échappées des laboratoires et des livres scolaires pour investir notre vocabulaire quotidien. Parmi eux, l'oxygène, élément indispensable à la vie, apparaît comme un nouvel élixir de jouvence et échappe aux chimistes pour devenir source d'inspiration poétique, picturale, musicale et objet de nouveaux mythes.
    À travers cette histoire de l'oxygène, foisonnante de récits qui se côtoient, s'opposent et se mêlent, l'auteur présente une chimie avant les formules et les équations mais aussi montre qu'elle n'est pas seulement affaire de laboratoires et d'industrie, mais élément à part entière de la culture humaine.

  • Plogoff a gagné ! En moins d'une seconde la joie explose, dans le local de "Radio Plogoff", en ce 10 mai 1981. François Mitterand l'avait promis : si je suis élu, la centrale nucléaire de Plogoff ne se fera pas. Une lutte de 5 ans, marquée par les affrontements des six semaines de l'enquête publique; se termine par une victoire ! Pour la première fois, le colosse EDF et le lobby du nucléaire doivent reculer.
    Ce livre retrace les étapes essentielles de la lutte contre l'installation d'une centrale nucléaire en Bretagne. Il nous mène à la pointe du Raz mais aussi à Ploumoguer, à Erdeven, au Pellerin, à Malville, à Portsall, au Larzac. Tous lieux intimement liés à la lutte de Plogoff. Cet ouvrage parle aussi de l'actualité de la lutte de Plogoff à un moment où personne ne peut plus ignorer les morts de Tchernobyl et où se pose, à nouveau, le problème de la relance du programme électronucléaire français.
    Gérard Bovon a été l'un des participants actifs à toutes les étapes de cette lutte, il en a conservé une abondante documentation. Professeur de physique, il a été particulièrement attiré par la volonté d'informer qui était la première raison d'être des Clin.

empty