• Il n'a jamais été raconté tout ce que le général de Gaulle a apporté à la cause des femmes. Et pourtant, aucun président de la Vème République n'a fait autant pour elles :
    - droit de vote, y compris, dans un second temps, pour les femmes musulmanes d'Algérie.
    - loi sur la contraception, dite loi Neuwirth.
    - abolition de facto de la peine de mort pour les femmes.
    - etc...
    Des femmes, dont le nombre se compte sur les doigts d'une seule main, ont été très proches de lui et ont incontestablement joué un rôle dans son attention à la cause féminine. Chacune à sa façon, « les femmes du Général » composent ce cercle restreint :
    - Yvonne de Gaulle, l'incontournable pilier de sa vie.
    - Anne, « ce tout petit », sa fille pas comme les autres (trisomique).
    - Jeanne, sa mère, qui lui a transmis sa foi en Dieu et son amour de la patrie.
    - Geneviève Anthonioz-de Gaulle, dite « l'autre de Gaulle », sa nièce résistante et déportée à Ravensbrück, devenue présidente d'ATD-Quart Monde.
    - Elisabeth de Miribel, la « Jeanne d'Arc de la France Libre », qui tapa l'Appel du 18 Juin, servit de Gaulle pendant toute la guerre avant d'entrer au Carmel.

  • Issu d'une famille profondément chrétienne, élevé dans le strict respect des valeurs catholiques, Charles de Gaulle a intimement associé son patriotisme et sa foi toute sa vie. Son éducation et ses engagements au service de l'Église marquèrent ses années de jeunesse avant d'imprimer chez l'officier une doctrine de comportement attachée essentiellement à la dignité de l'homme. De la France libre qu'il vécut comme une croisade à la présidence de la République, où il conduisit une politique directement inspirée de la doctrine sociale du Vatican, de Gaulle respecta les principes de laïcité sans jamais cesser de redonner à la France sa place de fille aînée de l'Église.
    Ce document raconte de façon vivante et souvent inédite les événements - petits et grands - qui, tous, s'expliquent par la foi chrétienne du Général. Pour la première fois, la vie de l'homme, du soldat et du chef d'État se trouve éclairée par sa relation à Dieu : sa vie familiale, et notamment sa relation bouleversante avec sa fille Anne, née trisomique, la place laissée à Yvonne, son épouse, les hommes de Londres et les religieux qui l'entourent, ceux de la « traversée du désert » et la présidence de la République, le pardon de la réconciliation franco-allemande, ses rapports étroits avec le Vatican, son regard sur le monde...

  • 2020 est une «année de Gaulle», marquée par les 80 ans de l'Appel du 8 juin 1940, les 130 ans de la naissance du Général à Lille et le cinquantième anniversaire de sa mort.

    Gérard Bardy raconte les dernières heures de de Gaulle à Colombey en s'appuyant sur des archives et des témoignages directs souvent inédits.

    Le récit de cette dernière journée fait vivre de Gaulle dans l'intimité de La Boisserie mais le situe aussi face à son parcours historique, à ses actes politiques, à son oeuvre d'écrivain et à ses derniers visiteurs, dont André Malraux. Il nous révèle également le message testamentaire du Général.

  • Ce document est inédit. Jamais il n'avait été raconté tout ce que le général de Gaulle a apporté à la cause des femmes. Et pourtant, aucun président de la République n'avait fait - et ne fera - autant que lui pour donner un nouveau statut à la femme française. Droit de vote (y compris, dans un second temps, pour les femmes musulmanes d'Algérie), loi sur la contraception (dite « loi Neuwirth »), abolition de facto de la peine de mort, nomination de la première femme ministre de la République (de confession musulmane), droit d'ouvrir un compte en banque, de signer seule un contrat de travail, etc.
    Ce livre raconte aussi l'histoire attachante des cinq femmes qui ont été très proches de lui et qui ont incontestablement joué un rôle déterminant dans sa sensibilisation à la condition féminine. Chacune à sa façon : Jeanne, sa mère, qui lui a transmis sa foi en Dieu et son amour de la patrie ; Yvonne, l'incontournable pilier de sa vie « sans qui rien ne se serait fait » ; Anne, « ce tout petit », sa fille pas comme les autres ; Geneviève de Gaulle-Anthonioz, dite « l'autre de Gaulle », sa nièce résistante et déportée à Ravensbrück ; et Élisabeth de Miribel, la « Jeanne d'Arc de la France Libre », qui tapa l'appel du 18 Juin et servit de Gaulle pendant toute la guerre avant d'entrer au Carmel.
    À partir de documents historiques et de témoignages, Gérard Bardy raconte le volontarisme du Général pour changer la condition des femmes et dresse le portrait de celles qui ont le plus compté dans la vie du grand homme.

  • L'histoire bouleversante et héroïque - jamais racontée - des quinze religieux qui sauvèrent l'honneur de l'Église pendant la Seconde Guerre mondiale et à qui le courage a valu de figurer au panthéon des Compagnons de la Libération.

    Engagés derrière le général de Gaulle dans l'aventure de la France Libre ou de la Résistance, ces quinze religieux - missionnaires, prêtres ou évêque - ont participé aux combats, secouru des soldats sous les balles ennemies, porté la parole des Évangiles face à la barbarie nazie, organisé des réseaux clandestins, soustrait des Juifs de la déportation... Parfois jusqu'au sacrifice de leur vie. Leur foi en Dieu n'avait d'égal que leur amour de la patrie.
    Certains sont connus, comme Thierry d'Argenlieu, amiral de la Flotte de la France Libre, ou Mgr Jules Saliège, archevêque de Toulouse. D'autres sont restés dans l'ombre : en tant qu'aumônier de l'armée d'Orient à Bir Hakeim, ou auprès de Leclerc dans la 2e DB ou encore dans le Commando Kieffer.
    En attribuant à ces « moines-soldats » la plus prestigieuse des distinctions - la croix de Compagnon de la Libération -, le général de Gaulle a gravé à jamais dans le marbre de l'Histoire les noms de ces hommes de Dieu prêts à mourir pour la France.
    A partir d'archives pour la plupart jamais ouvertes, la vie de ces religieux patriotes nous est racontée de façon captivante dans un livre qui plonge le lecteur dans les grandes heures de la Seconde Guerre mondiale.

  • « Quand de Gaulle ne sera plus là. il sera encore là.» François Mauriac Combien de fois. dans le débat politique actuel et particulièrement dans le contexte récent.
    Jaillit le cri du coeur: «Il nous faudrait un nouveau de Gaulle! » Fort de ce besoin impérieux, Gérard Bardy a décidé de passer au crible les mots de de Gaulle, sa pensée, ses écrits sur les sujets fondamentaux qui animent aujourd'hui encore notre société.
    Il confronte ces paroles à la situation actuelle pour proposer au lecteur une clé d'analyse spectaculaire de lucidité et de pertinence, plus de quarante cinq ans après la mort de leur auteur.
    Tant sur le statut du citoyen, que sur le rôle de l'école, la sclérose des« élites », la place de Bruxelles et de l'Europe que le devenir d'un Islam identitaire et conquérant, ses analyses sont troublantes de justesse et offrent des pistes de réflexion précieuses.
    Ça n'est sans doute pas un hasard si tous ou presque s'en réclament aujourd'hui, de J.-L. Mélenchon à Jean-Pierre Chevènement, en passant par François Fillon ou Philippe de Villiers.

  • Le livre noir de la santé

    Gérard Bardy

    • Archipel
    • 12 Septembre 2007

    Notre système de santé en péril ! Classé (abusivement) par l'OMS comme le meilleur au monde en 2000, notre système de santé menace ruine. Tous les rapports officiels sur lesquels l'auteur s'appuie indiquent que cette dégradation va s'accentuer rapidement. Aucune réforme ne parvient à combler les déficits abyssaux de l'assurance maladie. L'accès aux soins pour tous est un mythe et la médecine à plusieurs vitesses existe déjà. Pourtant, les enjeux sont énormes car de grandes maladies nous menacent. Les médecins sont découragés et les étudiants en médecine ont déjà le blues. Les déserts médicaux gagnent du terrain dans les zones rurales et les banlieues. L'hôpital est un grand bateau ivre ingouvernable et impossible à réformer. Il tue autant que la route et ses services d'urgence sont au bord de l'asphyxie. La consommation de médicaments, la plus importante d'Europe, assèche les caisses et cause plus de 10 000 décès accidentels par an. L'indépendance des experts est épinglée. Des populations entières sont traitées dans des conditions déplorables, notamment les personnes âgées. Et rien n'est fait pour accompagner le vieillissement de la population. L'industrie pharmaceutique française est menacée et supprime des emplois. C'est également vrai pour la recherche qui laisse fuir les meilleurs jeunes cerveaux à l'étranger. Le système de soins français recule ; chacun de nous est directement menacé.

    Gérard Bardy, journaliste, auteur de livres-documents (Génération galère. 8 millions de jeunes dans la tourmente, Et vos promesses aux jeunes, Monsieur le président ? Albin Michel, 1993 et 1996), a été rédacteur en chef adjoint à l'AFP, puis directeur du Pèlerin Magazine. Directeur d'Impact-Médecin, puis de l'hebdomadaire Le Généraliste et du " Médec ", salon des médecins, il a occupé pendant huit années un poste d'observateur privilégié à l'intérieur même du monde de la santé.

  • Susan Travers reste à ce jour la seule femme admise dans les rangs de la légendaire Légion étrangère, depuis sa création en 1831. C'est avec la Légion qu'elle s'est couverte de gloire sur les principaux champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale.
    Qui fut cette jeune femme au destin extraordinaire ? À partir d'une reconstitution historique rigoureuse, Gérard Bardy nous raconte l'incroyable aventure de cette aristocrate anglaise, jetée dans les péripéties de la guerre après avoir fait le choix de rejoindre les volontaires de la France Libre. Devant Dakar avec de Gaulle, sous les tirs de mortiers en Érythrée, en Syrie, en Lybie, en Tunisie, en Italie puis en France jusqu'à la libération de Paris et de Strasbourg, elle s'est illustrée sur tous les grands théâtres d'opération. Souvent, au péril de sa vie.
    Mais quelle femme s'est cachée derrière cette héroïne à l'insolent courage, capable de traverser de nuit, au volant d'un véhicule militaire, les lignes ennemies sous les obus ? Comment la jeune fille émancipée, très tôt affranchie des contraintes sociales de son milieu, est-elle devenue une femme amoureuse, parfois libertine, complice de plusieurs officiers de légende de la Légion ?
    Sous le feu des armes, elle a ainsi conquis le coeur d'un bel officier, authentique prince géorgien, puis celui du général Pierre Koenig, le héros de Bir Hakeim, à qui elle a sauvé la vie.

    Cahiers photos papier/numérique © 2014 Pygmalion, département de Flammarion

  • « Prétendre faire la France avec une fraction, c'est une erreur grave, et prétendre représenter la France au nom d'une fraction, cela, c'est une erreur nationale impardonnable. » Charles de Gaulle 1968, De Gaulle, aux derniers jours de sa vie politique a du affronter à une crise de société inédite. Il choisira de quitter le pouvoir.
    2018, cinquante ans plus tard, la France, son gouvernement, ses « élites » sont confrontés à un soulèvement populaire aussi imprévisible que radical.
    Les revendications de ce mouvement ont projeté dans le débat public des thèmes déjà abordés de façon troublante et en visionnaire par le Général. Ecoutons ses mots, qu'il pourrait adresser aujourd'hui aux gilets jaunes et à tous ceux qui s'interrogent sur le sens de notre démocratie.
    « Quand de Gaulle ne sera plus là, il sera encore là. » François Mauriac

empty