• 45 % des Français ne sont pas d'accord avec l'affirmation « les vaccins sont sûrs ». Le tétanos réapparaît sur notre territoire, la diphtérie en Europe, la poliomyélite voit s'éloigner son éradication, seuls 20 % des infirmiers se vaccineraient contre la grippe saisonnière... D'où vient cette vague de méfiance envers la vaccination, menaçant de faire resurgir en Occident des maladies que l'on pensait disparues ?
    Si internet facilite la diffusion de théories conspirationnistes, la plupart des courants « antivax » modernes reprennent des arguments nés dès le XVIIIe siècle. Pasteur lui-même ne fut-il pas accusé d'être un spéculateur vantant les mérites d'un vaccin qui ferait plus de victimes que la maladie elle-même ?
    Une enquête sur deux siècles d'oppositions à une révolution médicale.

empty