• Rachwan et Râm, deux travailleurs étrangers, sont venus chercher fortune en Arabie saoudite. Ils apprennent vite, à leurs dépens, ce qu'il en coûte d'enfreindre les règles du Royaume.

    Dénoncé et jugé sans appel, Rachwan est incarcéré dans le terrible centre pénitentiaire de Briman, à Djeddah, pour liaison illégitime avec la belle Siham - détenue quant à elle dans la prison des femmes. Quant à Râm, après s'être enfui de la distillerie d'arak clandestine qui l'employait, il échoue également à Briman.

    Tous deux vont faire l'apprentissage de la détention dans toute sa rigueur. Un univers dont les maîtres mots sont la violence, le sexe et la drogue. Mais où les fantasmes ouvrent un espace de liberté et d'exploration de soi parfois déconcertant. Début de la déchéance ? Ou promesse de rédemption ?

    La geôle que décrit Ensaf Haidar semble la métaphore d'une société enfermée dans ses paradoxes et dans sa folie, brûlée par ses espoirs inassouvis.

  • Mon combat pour libérer Raïf.

    Djeddah, 9 janvier 2015. Raïf Badawi, 30 ans, est conduit menotté sur l'esplanade de la mosquée pour y recevoir 50 coups de fouet. Sa peine en prévoit 1 000, assortis de dix années de prison, pour apostasie et insulte à l'islam.
    Depuis Ensaf Haidar, son épouse, lutte sans relâche pour obtenir sa libération.
    Ce livre, son témoignage, est le récit d'une histoire d'amour et de combat. Elle y raconte sa vie quotidienne en Arabie saoudite, dans une société muselée par la peur. Comment tous ses proches se sont détournés d'elle, après qu'elle eut épousé l'ennemi public n°1 du pays. Sa fuite au Liban avec ses enfants, son exil à Sherbrooke (Québec), sa vie itinérante d'ambassadrice pour plaider la cause de son mari auprès des chefs d'Etat.
    P remière édition (Mon combat pour sauver Raïf Badawi) : l'Archipel, 2016

  • Condamné à la flagellation et à la prison pour avoir défendu la liberté de culte et d'expression En juin 2012, Raïf Badawi, 28 ans, est arrêté et jugé pour apostasie et insulte à l'islam. Son crime : avoir prôné sur Free Saudi Liberals, blog qu'il a créé, la libéralisation du royaume saoudien Il y défendait notamment le droit d'être athée. La justice le condamne à une peine de dix ans d'emprisonnement, assortie de mille coups de fouet. Détenu depuis 4 ans, il a reçu en janvier 2015 50 coups de fouet, ce qui a suscité l'indignation du monde entier.
    Aujourd'hui, Ensaf Haidar, son épouse depuis 2002, dénonce l'injustice et les sévices infligés à son mari.
    Exilée à Sherbrooke (Québec) avec ses trois enfants, elle en appelle aux responsables internationaux. Son combat ne cessera que lorsque Raïf aura été libéré. Car Raïf Badawi n'est pas seulement un militant des droits de l'homme : le lauréat du prix Sakharov 2015 est devenu un symbole mondial de la liberté.
    Ce livre est le témoignage de leur parcours, et du combat que mène Ensaf Haidar pour libérer son mari.

empty