Salvator

  • Adressée à des communautés dispersées en Asie Mineure, inquiètes de leur avenir, la lettre de Pierre mérite bien le nom d'encyclique. Elle nous rejoint dans nos préoccupations de postchrétienté. D'un bout à l'autre, sans aucune polémique, Pierre encourage les fidèles à vivre concrètement leur foi au Christ. Le message pascal fonde une ecclésiologie originale. Venus principalement des nations païennes, les fidèles forment une sainte « communauté sacerdotale », appelée à témoigner de son espérance dans le monde.
    Soucieux de fortifier les liens entre les diverses communautés, Pierre les invite à former une authentique « fraternité ».
    Bien loin des accusations de l'Apocalypse contre l'Empire romain, Pierre exhorte les fidèles à une obéissance responsable. Sa stratégie est celle du rayonnement par l'exemple pour un changement d'attitude de l'entourage. Le conformisme social, qui peut surprendre plus d'un lecteur, n'en est pas moins pénétré du souffle évangélique et prépare les efforts d'inculturation qui se développeront au IIe siècle.
    L'originalité de ce commentaire vient du grand nombre d'encadrés qui font résonner le texte par la voix de Pères de l'Église ou de grands témoins de notre temps, comme les moines de Tibhirine ou le pape François. Rédigé par un bibliste reconnu, cet ouvrage devrait permettre à un large public de s'approprier l'un des trésors trop peu connus du Nouveau Testament.

  • C'est à un voyage à l'intérieur des premières communautés chrétiennes que nous entraine ici le bibliste Edouard Cothenet. Il serait faux en effet de croire que le christianisme des origines se développe de manière univoque. Il lui faut d'abord trouver sa place dans le monde juif comme à Jérusalem, puis s'adapter aux différents lieux et cultures du monde méditerranéen : Antioche, Corinthe, Philippes, Ephèse. Dans chaque endroit, un Apôtre et sa tradition va jouer un rôle décisif comme Jean à Ephèse. Et au c ur de tout cela, un certain Paul de Tarse tiendra une place essentielle. Très accessible, ce livre s'enrichit de nombreux encadrés.

  • Selon un adage magnifiquement commenté par le père Henri de Lubac, l'Église fait l'Eucharistie et l'Eucharistie fait l'Église. On ne saurait mieux mettre en relief le lien étroit entre le sacrement du Corps personnel du Christ et l'Église qui est son Corps engagé dans l'histoire des hommes. Pour autant, on ne connaît pas toujours bien l'enracinement biblique de cette expérience eucharistique centrale dans la vie des communautés chrétiennes. Avec la compétence reconnue qui est la sienne, le père Édouard Cothenet montre ici comment la lecture de l'Écriture permet de mieux comprendre toutes les richesses de l'Eucharistie, mémorial de la passion et de la résurrection du Seigneur. Ce parcours est émaillé d'un florilège de citations des Pères de l'Église pour inviter le lecteur à poursuivre sa quête. Avec pédagogie, il permet de mieux situer les grandes étapes qui caractérisent la célébration du « mystère de la foi », source et sommet de la vie chrétienne.

empty