Gallimard

  • Somptueux divertissement poético-militaire, pièce historique qui rappelait à la fois Les Trois Mousquetaires et le monde des précieux, drame en vers d'une ahurissante virtuosité où parut revivre le meilleur de Ruy Blas, Cyrano conquit sans peine un public lassé du théâtre d'idées, qu'enflamma le patriotisme culturel de l'auteur. « Ainsi, il y a un chef-d'oeuvre de plus au monde », écrivait Jules Renard le soir de la générale. Il faut sans doute en rabattre un peu, mais un peu seulement : bien que né dans le sérail de la plus bourgeoise des bourgeoisies, Cyrano demeure la plus grande réussite de théâtre populaire à ce jour connue et le dernier acte, avec son couvent et ses feuilles mortes, est aussi émouvant qu'un finale de Verdi.

  • L'Aiglon

    Edmond Rostand

    Vienne, schönbrunn, metternich, un empire qui se croyait éternel malgré l'ombre de napoléon qui pèse encore sur l'europe à travers un jeune homme irrésistible de charme, de fragilité et de mélancolie, une sorte d'hamlet androgyne qui fut le grand rôle de sarah bernhardt et qui était le duc de reichstadt, le fils de l'ogre et de l'aigle : le roi de rome, l'aiglon.
    Les ailes de l'aiglon naissent, s'ouvrent, palpitent au souvenir de tant de puissance et de gloire, tels que les évoque devant lui séraphin flambeau, le grognard légendaire de la grande armée.
    Mais l'histoire n'aime pas les redites et les ailes meurtries vont bientôt se fermer. le roi de rome mourra comme il a vécu, en prince autrichien, la pièce se terminant sur la réplique fameuse de metternich (qui a eu tout de même un peu peur) : " vous lui remettrez son uniforme blanc. "

  • Poète, philosophe, auteur dramatique, homme d'esprit, bretteur incomparable, Cyrano Savinien-Hercule de Bergerac ne manque pas de panache. Mais il est aussi affligé d'un nez considérable, d'un nez si disgracieux que Cyrano se croit laid. Véritable héros romantique, il n'ose avouer à Roxane l'amour qu'il éprouve pour elle car elle aime Christian, fier, intrépide et beau mais dénué d'esprit. Cyrano propose alors au jeune homme un étrange marché : Christian fera sa cour à la belle, avec les mots de Cyrano...

empty