• Justine

    Dubout

    • De lodi
    • 24 Décembre 2002
  • Rien des roueries du chat, de ses travers, de ses folies, de ses espiègleries, de ses jeux délurés ou délicats, de ses pirouettes acrobatiques, de ses délires de tendresse, de ses divertissements diaboliques ou de ses farces naïves, de ses réserves dédaigneuses ou de ses câlineries pas toujours innocentes, n'ont échappé à Dubout. Il faut avoir voué au chat d'innombrables heures d'observation amoureuse - à moins d'avoir été chat soi-même - pour le peindre d'un trait si gaiement aigu, le moquer avec une telle ironie amusée¿ ! Quand il mettait sa plume d'acier au service des chats, on retrouve le Dubout épingleur et caricaturiste, mais il savait aussi se laisser aller à des images d'une saisissante tendresse.
    Chats déchaînés et diaboliques, chats système D, chats virtuoses et ébouriffants¿ : le livre propose 100 dessins à ronronner de plaisir. De nouvelles générations d'amoureux des chats attendent avec impatience de le découvrir¿ !

  • Le système juridique de la France fait l'objet de transformations liées aux rapports entre l'État et l'Union européenne. Celles-ci se manifestent par la création d'un ensemble de structures, de règles, de principes, de procédures, de techniques, et de solutions destinés à traiter spécifiquement de la question de la participation à l'Union européenne. Ce corpus est constitutif d'une discipline particulière du droit public : le droit interne de l'intégration européenne.
    Alors que la construction européenne est généralement étudiée du point de vue de l'Union afin de décrire la forme de son appareil institutionnel ou le contenu de ses politiques matérielles, cet ouvrage adopte une posture différente consistant à observer l'intégration sous l'angle interne (national et local).
    Outre le développement du « dialogue des juges » en faveur d'une « intégration normative » des règles européennes dans l'ordre interne, la création de structures nouvelles - telles que le Haut Conseil des finances publiques (HCFP) chargé de la surveillance de l'équilibre budgétaire - atteste d'une « intégration organique » constitutive également de cette qualité nouvelle de la France : « État intégré à l'Union ».
    Cet ouvrage est destiné aux étudiants spécialisés en droit public (Masters 1 et 2) et aux universitaires et professionnels du droit ou de la politique menant une réflexion sur les implications de l'intégration européenne dans l'ordre normatif et institutionnel interne.

  • Des caméras et des grilles protègent les établissements nucléaires des regards indiscrets. Mais qu'y a-t-il à voir au juste de l'autre côté ? La radioactivité n'a ni substance, ni couleur. Les responsables de cette industrie sont anonymes. Les directeurs, actionnaires, politiques et services de communication ne parlent que de « transparence » ! Quant aux travailleurs qui opèrent dans ces installations, ils se font si discrets qu'on pourrait croire qu'ils n'existent pas. Ces invisibles se rendent chaque jour de l'autre côté de ces clôtures. Ils quittent notre monde pour celui de l'atome. Ils évoluent dans un univers où les lois de la physique, de l'infiniment petit échappent aux sens. « Je suis décontamineur dans le nucléaire » vous raconte ce qui se passe à l'intérieur des centres de productions, recherches, essais.

  • L'Europe sociale a connu en une vingtaine d'années un essor considérable sur la base de la directive 2000/78. Ce texte et l'interprétation qui en est faite servent désormais de fondement juridique à la plupart des innovations et solutions en matière de lutte contre les discriminations professionnelles fondées sur la religion, l'âge, un handicap, et l'orientation sexuelle. Non seulement le droit de l'Union définit de manière autonome pour l'ensemble des droits des États membres ce qu'il convient de qualifier comme constituant une discrimination interdite au regard d'un de ces motifs, mais il contribue également à introduire des avancées notables pour rendre cette interdiction plus effective, comme notamment en matière de preuve, de défense des droits, d'aménagements raisonnables, ou encore d'action positive.
    />
    La directive 2000/78 est également à l'origine d'une reconfiguration institutionnelle des politiques publiques contre les discriminations à travers la mise en place de mécanismes d'information, de défense des droits, ou encore de dialogue civil et social. Une étude approfondie, et inédite à ce jour, de ce texte majeur de la constitution de l'espace social européen est désormais indispensable à tout acteur ou personne intéressée dans la lutte contre les discriminations en Europe.

  • « La pétanque - dût sa modestie en souffrir est tout simplement en train de devenir la quatrième mamelle de la France (avec le labourage, le pâturage et le référendum). Mais elle s'est plus rapidement imposée, et davantage, que les trois autres occupations que l'on prête à nos compatriotes.
    Sport démocratique par excellence, la pétanque est en train d'obtenir l'union nationale - avant d'étendre ses rameaux plus loin - avec la vigueur foudroyante d'une épidémie, mais avec moins de dégâts. »

  • Les critiques formulées à l'encontre des droits de l'homme ressurgissent dans la pensée contemporaine. Emanant du champ des études politiques, philosophiques, sociologiques, ou même historiques, ces critiques, parfois contradictoires entre elles, imputent aux droits de l'homme une large part des travers des sociétés actuelles en dénonçant à la fois leur légitimité, leurs finalités, et leurs effets sur nos formes de vie.
    Pourtant, la plupart des ces critiques ignorent en grande partie le discours juridique qui donne consistance aux droits de l'homme. L'objectif du présent colloque est de cartographier les différents arguments critiques adressés aux droits de l'homme et de les éprouver à la réalité juridique. De cette approche est issue une réflexion pour proposer des pistes de refondation des concepts et techniques de protection des droits de l'homme.

  • Le pays Châtelleraudais a le privilège d'être traversé par la Vienne, le Clain, l'Ozon et l'Envigne. De nos jours, certains ne voient plus guère dans nos rivières que des éléments naturels récréatifs. C'est oublier qu'elles furent pendant des siècles le théâtre d'activités intenses.
    La force hydraulique a permis depuis le Moyen Age de faire fonctionner des moulins souvent reconvertis en manufactures. La Vienne, voie navigable, généra un important trafic fluvial jusqu'à la fin du XIXe siècle. Les ports de bac avaient un rôle de première importance dans les villages. Sur les rives foisonnaient les lavoirs, lieux de rencontre animés des lavandières. La pêche, particulièrement celle du saumon, permettait d'ajouter dans une atmosphère sérieuse ou plus décontractée quelques revenus à des salaires souvent modestes.
    Mais le bord de l'eau, c'était aussi, quand le travail était terminé, le plaisir des promenades et des baignades, les fêtes nautiques, les agréables moments passés dans les guinguettes. Les meuniers, les bateliers, les passeurs, les lavandières, les pêcheurs et les promeneurs du dimanche donnaient de la vie à cet environnement si particulier.

  • Au regard de l'importance politique prise par l'Union européenne en vue de répondre à la plupart des grands défis actuels auxquels sont confrontés ses États membres et ses citoyens, l'ouvrage propose une approche constitutionnelle de l'Union européenne et de son droit.Après avoir interrogé l'opportunité d'une telle démarche, il s'attache à mettre en avant la double équation qui anime la recherche d'un « bon gouvernement » sur l'espace européen : à savoir d'une part l'identification du bon « niveau » de gouvernement entre l'Union et ses États membres, et d'autre part l'élaboration du bon « type » de gouvernement de l'Union et de ses États membres vis-à-vis de leurs citoyens. Le premier terme de l'équation est celui de la coexistence du pouvoir politique européen et du pouvoir politique étatique qui implique de lire la construction européenne sous l'angle du fédéralisme. Le second terme de l'équation concerne l'encadrement de l'exercice du pouvoir politique européen et étatique en vue de susciter un sentiment suffisant de liberté auquel aspire le libéralisme.Dimension fédérale et dimension libérale de l'intégration européenne s'entrecroisent dans la structuration constitutionnelle d'une Union européenne en quête de réinvention démocratique. Un enjeu de leur appréhension successive consiste à se demander comment elles peuvent être combinées de façon satisfaisante dans un ensemble constitutionnel émergent comme l'est l'Union européenne.

empty