• Pétain a-t-il joué un double jeu ou a-t-il trahi ? Est-il devenu un bouc émissaire idéal, permettant à d'autres de se couvrir ? L'armée d'armistice a-t-elle secrètement résisté ? Quel rôle les Britanniques ont-ils joué dans l'affaire Grandclément ? Et les Américains dans l'affaire Jean Moulin ? Pourquoi autant de Français ont-ils travaillé pour la Gestapo ? Quels sont ces Français qui ont combattu dans la Waffen SS ?
    Et ces écrivains, journalistes et artistes qui ont cherché à dissimuler leur passé douteux durant l'Occupation ? Les Britanniques ont-ils cherché à soulager Staline et son armée par des raids commandos sur les côtes maritimes de France et de Norvège ? Pour quelles raisons autant de Français, d'Italiens et de Danois ont-ils sauvé de nombreux juifs de la déportation ? Jacques Chaban-Delmas a-t-il été un grand résistant ?
    Autant de questions que cet ouvrage aborde en profondeur, en y apportant des réponses argumentées et des preuves irréfutables.
    Explorant archives et documents oubliés, s'appuyant sur des témoignages inédits, Dominique Lormier enquête de façon minutieuse et incarnée, et nous dévoile des histoires incroyables, et beaucoup de faits méconnus sur cette période sombre de l'occupation nazie en France.

  • « Sans Dunkerque, il n'y aurait pas eu le 6 juin 1944. » Prince de Galles, mai 1940.
    Les armées alliées sont prises en étau au nord de la ligne Boulogne-Sedan et contraintes de se replier vers Dunkerque, où 400 000 hommes s'entassent dans l'espoir de s'échapper par la mer.
    Estimant la bataille perdue, le gouvernement britannique lance l'opération Dynamo : le rembarquement des troupes débute le 26 mai 1940, Winston Churchill est alors certain que seul un nombre réduit d'hommes sera sauvé. Pourtant, au prix de très lourdes pertes, les soldats français contiennent les Allemands dans les faubourgs de la ville et luttent pied à pied afin de couvrir les opérations de rembarquement. Au total, ce sont près de 348 000 combattants alliés qui sont évacués sous le feu incessant des bombardements ennemis. Côté anglais, c'est un incroyable succès - côté allemand, une occasion manquée de terrasser la Grande- Bretagne dès 1940. C'est à la résistance acharnée de l'armée française que l'on doit la réussite du rembarquement de plus de 240 000 soldats britanniques, qui permit à l'Angleterre de poursuivre la guerre contre l'Allemagne nazie. Telle est la thèse de cet ouvrage qui, à l'appui d'archives et de témoignages, balaie les clichés les plus éculés sur cette bataille et rend un hommage tardif mais mérité aux combattants français de 1940.

  • De la Libération de la France, nous tenons beaucoup de vérités pour acquises. Or, de nombreux faits et événements relèvent de la légende officielle tandis que d'autres demeurent méconnus. Dans ce nouvel ouvrage, Dominique Lormier revient sur les grandes affaires occultées ou transformées par l'historiographie. Découvrez la vérité sur :
    - la victoire des Alliés ; De Gaulle contre l'AMGOT et l'honneur retrouvé de la France ; les crimes de la division Das Reich en France ; l'affaire de Vassieux-en-Vercors ; l'affaire des gestapistes français ; la libération de Paris et la victoire de Dompaire ; les combats méconnus des maquis en Bourgogne ; l'affaire du maquis des Manises ; les massacres de Saint- Genis-Laval et de Bron ; le massacre de Maillé ; l'affaire de la vallée de la Saulx ; la sanglante retraite de la Gestapo ; le débarquement oublié de l'été 1944 ; Leclerc et de Lattre à la manoeuvre dans les Vosges et en Alsace ; les combattants oubliés des fronts de l'Atlantique et des Alpes ; les affaires Papon et Bousquet : l'épuration bâclée à la Libération ; les chefs gestapistes épargnés ; l'affaire Robert Brasillach ; les affaires Alain, Audiard, Balestre, De Beauvoir, Chalais, Courtine et Sartre.

  • La défaite de 1940 ébranla la France entière ainsi que la communauté internationale. Une des plus grandes puissances du monde, une armée de près de cinq millions d'hommes était vaincue en quelques semaines. Les responsables n'ont jamais été présentés en détail ; le sujet est resté tabou en France. La plupart du temps les chefs militaires ont été accusés et ces derniers ont cherché à se couvrir en trouvant des boucs émissaires parmi les cadres subalternes et certaines personnalités politiques... La victoire de 1945 a quasiment clôt le débat. Pour la première fois, cet ouvrage présente les raisons et déchiffre les responsabilités, aussi bien sur le plan militaire, que politique, diplomatique et intellectuel...

  • Durant la Seconde Guerre mondiale en France et en Europe, des hommes et des femmes n'hésitent pas à mettre leur vie en péril pour sauver des centaines de milliers de Juifs de la déportation : ils acceptent des missions clandestines, acheminent ou établissent des faux-papiers d'identité, font fuiter des renseignements, réquisitionnent des hôpitaux, foyers, écoles pour cacher des familles...

    Faute de témoignages, beaucoup de ces héros demeurent pour nous des anonymes. À travers une trentaine de portraits de Justes, Dominique Lormier fait sortir de l'ombre celles et ceux qui symbolisent le meilleur de l'humanité, et qui offrent aujourd'hui un modèle aux générations actuelles et futures.

    L'histoire incroyable de ces « Justes parmi les nations » qui incarnent la lumière de l'espérance, au cours de l'une des périodes les plus sombres de l'histoire du xxe siècle.

  • De l'histoire de la Résistance, on croit tout connaître et l'on se persuade que, les années passant, cette période s'est décantée de sa part d'ombre. Or, de nombreux récits demeurent encore méconnus. Découvrez dans cet ouvrage 16 destins extraordinaires, à travers toute la France :
    - Edmond Cardoze, artilleur et Résistant ;
    - André Jolit, capitaine FFI à 22 ans ;
    - Michel Slitinsky, juif et Résistant ;
    - Alain, Olivier et Francis Massart : trois frères Résistants de la France libre ;
    - François de Carrère, héros du corps-franc Pommiès ;
    - Le père Marie-Benoît, Juste et Résistant ;
    - Georges Guingouin, Résistant du Limousin ;
    - Maurice Bénézech et le maquis Bernard ;
    - Marie Skobtsov, la Juste de Ravensbruck ;
    - Laure Gatet, une femme libre dans la Résistance ;
    - Germaine Ribière, une Juste dans la Résistance ;
    - Jacques Nancy, le héros de Javerlhac... ;
    - les maquis bretons (FFI du Morbihan, FFI du Finistère, FFI d'Auray) ;
    - la poche de Saint-Nazaire (FFI Bretagne, FFI de Loire-Inférieure, 1er groupement mobile de reconnaissance à Châteaubriand) ;
    - le maquis des Vosges (groupement mobile d'Alsace, FFI d'Alsace) ;
    - les front des Alpes occidentales (bataillon de chasseurs alpins).

  • Reposant sur une documentation souvent méconnue et inédite, ce deuxième opus balaye les clichés d'une France uniquement collaboratrice, sombrant dans la pleutrerie durant l'Occupation allemande. En Afrique, de 1941 à 1943, les Forces françaises libres (FFL) et l'armée d'Afrique luttent comme des lions contre des troupes italiennes et allemandes, formant souvent l'élite de l'Axe.
    En 1941, en Afrique orientale, la brigade FFL Monclar livre de terribles combats en montagne, contre un adversaire italien opposant une farouche résistance, notamment lors de la bataille de Keren, «?le Verdun d'Érythrée?». De leur côté, les Forces aériennes françaises libres se distinguent dans le ciel d'Afrique contre les puissantes aviations allemande et italienne.
    En 1941-1942, la colonne Leclerc mène des raids audacieux sur les arrières de l'ennemi, au sud de la Libye, dans un désert aride et sous une chaleur torride. Elle affronte les redoutables sahariani italiennes, unités motorisées rompues à la guerre en Afrique. La colonne Leclerc s'empare également de forts en apparence inexpugnables, comme celui de Koufra.
    À Bir Hakeim, dans le désert libyen, en mai-juin 1942, la 1re brigade française libre fixe des troupes allemandes et italiennes dix fois plus nombreuses, permettant à l'armée britannique de retraiter en toute sécurité et de former un front solide à El Alamein, en Égypte, d'où partira la contre-offensive victorieuse. La résistance héroïque des combattants français fait l'admiration du général Rommel et d'Adolf Hitler. De même qu'en Tunisie, en 1943, l'armée française d'Afrique et les unités de la France libre participent activement à la défaite définitive de l'Axe sur ce théâtre de guerre.

    Historien et auteur de plus de 160 ouvrages, Dominique Lormier nous livre le passionnant second tome de sa trilogie Comme des lions. Lieutenant-colonel de réserve, il est également membre de l'Institut Jean Moulin et chevalier de la Légion d'honneur. Il est largement reconnu comme le plus grand spécialiste de la Seconde Guerre mondiale.

  • Après des décennies de témoignages, d'ouvrages, d'articles, de documentaires télévisés et d'émissions radio, on croit tout connaître de la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, aux mythes de la propagande des belligérants de cette époque sont venues s'ajouter les thèses fumeuses de certains auteurs et médias, qui continuent de véhiculer une idéologie formatée et sans nuances.
    Cet ouvrage captivant, reposant sur des documents et des témoignages inédits, balaie de nombreux clichés : la France et ses Alliés pouvaient gagner la guerre en 1940 ; les Français sont tous des collabos et des antisémites ; la Résistance française est surestimée et a été inefficace ; Mussolini a toujours été acquis au nazisme ; le débarquement et la bataille de Normandie sont avant tout une victoire américaine... Dominique Lormier revient sur ces affirmations et révèle ici quelques-unes des vérités cachées de cette période cruciale du XXe siècle.

  • La défaite de mai-juin 1940 reste, aujourd'hui encore, une plaie mal cicatrisée dans la conscience nationale : elle évoque la débâcle, l'exode, l'armistice. Au malheur s'ajoute la honte, car une opinion très répandue veut que l'armée française ait subi cette déroute sans combattre. De fait, le sujet est tabou, comme s'il s'agissait d'un secret de famille honteux.

    Et pourtant... Sait-on qu'en 45 jours de lutte intense, l'armée allemande déplora 30 à 50 % de ses chars et avions hors de combats (détruits ou endommagés)?? Que la première bataille de chars de la Seconde Guerre mondiale, à Hannut, fut un succès tactique français?? Que la bataille de Stonne fut surnommée par les militaires allemands «?le Verdun de 1940?»?? Qu'à Landrecies, deux chars lourds français détruisirent une centaine de blindés allemands en une journée?? Que le général de Gaulle, commandant la 4e division cuirassée, enfonça à Abbeville les positions allemandes, mais ne put exploiter son succès faute de réserves suffisantes?? Que l'opiniâtre résistance des troupes françaises à Calais, Boulogne, Lille et Dunkerque permit de sauver le corps expéditionnaire britannique de la capture, et donc de sanctuariser la Grande-Bretagne?? Que sur la Somme et l'Aisne, les troupes françaises, luttant à un contre trois, repoussèrent les assauts allemands en divers endroits?? Que sur la Loire, 2?200 soldats français, dont les célèbres Cadets de Saumur, bloquèrent 40?000 soldats allemands?? Qu'au moment de l'armistice, 45 des 53 gros ouvrages de la ligne Maginot restaient invaincus, après avoir tenu en échec toutes les attaques ennemies?? Que dans les Alpes et la vallée du Rhône, les soldats français repoussèrent les offensives allemandes et italiennes?? Et, surtout, que 462?000 soldats français et allemands furent tués ou blessés en seulement 45 jours??...

    Dans ce livre captivant, qui suit minutieusement l'évolution des troupes sur le terrain, pointe les erreurs du commandement français, en retard d'une guerre, et s'appuie sur de nombreux témoignages de soldats français et allemands, le grand historien Dominique Lormier rend un hommage tardif, mais ô combien mérité à ces héros méconnus.

    Historien et écrivain, Dominique Lormier est l'auteur de plus de 160 ouvrages. Lieutenant-colonel de réserve, il est également membre de l'Institut Jean Moulin et chevalier de la Légion d'honneur. Il est largement reconnu comme le plus grand spécialiste français de la Seconde Guerre mondiale.

  • Depuis des décennies, la défaite française de 1940 hante toujours la mémoire collective comme un épisode honteux de l'histoire nationale, durant lequel l'armée française se serait effondrée en quelques jours, contre des troupes allemandes surpuissantes et invincibles.
    Réalité des forces en présence, erreurs du commandement, résistance militaire héroïque, exploits méconnus, sacrifices oubliés, récits de civils pendant l'exode ou sous les bombardements... Dominique Lormier, comme il l'a fait dans Les Vérités cachées de la Seconde Guerre mondiale, a mené une enquête minutieuse. Son livre passionnant, reposant sur des documents et des témoignages inédits, et sur les archives militaires françaises et allemandes, revient sur les véritables raisons de la défaite de 1940 et révèle beaucoup de non-dits sur cette période houleuse qui reste encore à découvrir.

  • La défaite de 1940 ébranla la France entière ainsi que la communauté internationale. Une des plus grandes puissances du monde, une armée de près de cinq millions d'hommes était vaincue en quelques semaines.
    Les responsables n'ont jamais été présentés en détail ; le sujet est resté tabou en France. La plupart du temps les chefs militaires ont été accusés et ces derniers ont cherché à se couvrir en trouvant des boucs émissaires parmi les cadres subalternes et certaines personnalités politiques... La victoire de 1945 a quasiment clôt le débat.
    Pour la première fois, cet ouvrage présente les raisons et déchiffre les responsabilités, aussi bien sur le plan militaire, que politique, diplomatique et intellectuel...

  • La Seconde Guerre mondiale a été marquée par le développement des forces spéciales et des actions commandos chez tous les acteurs du conflit : cette guerre non conventionnelle faite de « coups de main » à l'intérieur des lignes ennemies a souvent joué un rôle crucial, jusqu'à renverser des rapports de force qui semblaient inéluctables.

    Pour la première fois, un ouvrage francophone offre un point de vue d'ensemble sur cette « guerre dans la guerre », à travers 30 des plus spectaculaires opéra- tions commandos conduites sur tous les fronts, analy- sant succès et échecs.
    Tous les groupes sont ici présentés, des plus fameux (SAS britanniques, FFI français, Spetsnatz soviétiques, hommes torpilles du prince Borghese, commando Otto Skorzeny...) aux plus méconnus (commandos skieurs finlandais, norvégiens, résistants grecs, com- mandos japonais, Chindits...).

  • DÉCOUVREZ CHARLES DE GAULLE SANS MASQUE.
    Après des décennies de publications et de documentaires, on croit tout savoir de Charles de Gaulle. Or de nombreux faits et anecdotes surprenants demeurent méconnus de nos jours. Loin des considérations partisanes et s'appuyant sur des documents et des témoignages inédits, Dominique Lormier nous propose un Charles de Gaulle sans masque, vu à travers les yeux de ses proches et de son entourage. L'intérêt du grand homme d'état - qui a marqué la France comme aucun autre président - pour la spiritualité mystique, ses liens profonds avec Philippe Pétain pendant de nombreuses années, ses cinq tentatives d'évasion des camps de prisonniers allemands en 1916-1918, son action militaire en Pologne ou encore les origines cachées de l'arme nucléaire française sont des éléments méconnus ou encore peu explorés que l'auteur nous présente dans un narratif passionnant et plein de détails, qui est désormais sa marque de fabrique.

  • Terroristes pour les nazis et le régime de Vichy, les résistants français de l'intérieur ont déployé un courage extraordinaire durant la Seconde Guerre mondiale. Cet ouvrage captivant nous fait découvrir la multiplicité de leurs actions, à travers les réseaux, les mouvements et les maquis, sur l'ensemble du territoire national. Ces histoires relatent ainsi l'immense sacrifice consenti dans les rangs des combattants de l'ombre, voués en cas de capture à la torture, à la déportation et à la fusillade.

  • Nicholas Alkemade, mitrailleur d'un bombardier britannique, survit à une chute de 6 000 mètres. Giorgio Perlasca, Italien en poste en Hongrie, sauve 5 200 Juifs de la déportation. L'aviateur américain Charlie Brown est épargné par un pilote de chasse allemand. Jacques Sztark subit les horreurs des camps nazis et sauve des prisonniers allemands de la mort. Yves La Prairie joue un rôle important dans la Résistance, s'évade par les Pyrénées et termine la guerre dans la marine. Matome Ugaki est le dernier kamikaze japonais mort au combat, etc.
    15 portraits captivants.

  • Ce beau-livre est le fruit d'une rencontre entre deux hommes : en mai 2009, Dominique Lormier échange avec Jean-Claude Hubert, un homme plein de prestance, une incarnation parfaite de tous les aspects de la Résistance.
    L'homme s'est engagé très jeune dans un réseau de renseignement puis il a franchi les Pyrénées pour poursuivre la lutte à l'étranger. Arrêté par les autorités franquistes, il a été incarcéré dans le sinistre camp de Miranda. Il a rencontré certaines des figures les plus illustres de la Résistance français, notamment le général de Gaulle.
    L'ouvrage récit est richement illustré dévoile de nombreux faits inédits sur les périodes de l'entre-deux-guerres et surtout de la Seconde Guerre mondiale.

  • Les 100 000 collabos

    Dominique Lormier

    Sous la direction du Général de Gaulle, le colonel Paul Paillolle dresse à la Libération une liste des personnes ayant collaboré : 2 volumes, plus de 2000 pages chacun, 96 492 noms de « suspects et douteux ». Ce fichier top secret ne fait qu'une brève apparition sur la scène civile lors du procès de Maurice Papon en 1997. En 2015, le déclassement des dossiers concernant cette période permet de révéler son contenu explosif. Dominique Lormier fait la lumière sur ce fichier de collabos et son extraordinaire histoire : un éclairage exceptionnel sur la période de Vichy.

  • Dans ce beau livre richement illustré, Dominique Lormier revient sur la Libération du Sud-Ouest de la France de juin 1944 à mai 1945.
    Sabotages, embuscades, captures de garnisons allemandes en fuite, batailles finales des poches de l'Atlantique marquent l'action décisive des Forces Françaises Intérieures combattantes de la résistance pour la Libération du Sud-Ouest.
    Revivez l'ensemble des combats livrés durant cette période ainsi que les nombreux crimes de guerre commis par les Allemands.

  • A travers vingt-sept portraits choisis, passionnants et émouvants, d'hommes et de femmes catholiques, protestants et orthodoxes, Dominique Lormier retrace l'histoire de la résistance chrétienne face à Hitler. Il démontre ainsi l'incompatibilité du christianisme avec le nazisme, s'opposant en cela à la thèse défendue par Michel Onfray dans son ouvrage Décadence. Au fil des pages, il évoque quelques-unes des personnalités marquantes ou méconnues qui se sont dressées contre la barbarie.
    On y retrouvera ainsi le père Pierre Bockel, le pasteur Dietrich Bonhoeffer, le colonel François de Carrère, le père Corentin, Laure Gatet, le maréchal Alphonse Juin, le maréchal Pierre Koenig, Yves La Prairie, le maréchal Jean de Lattre de Tassigny, le maréchal Philippe Leclerc de Hauteclocque, père Marie-Benoît, François de Menthon, Edmond Michelet, Théodose Morel, Vera Obolensky, le père Grégoire Péradzé, Giorgio Perlasca, le général André Pommiès, Gilbert Renault (colonel Rémy), Germaine Ribière, le cardinal Jules-Géraud Saliège, le père Jacques Savey, Alexander Schmorell, la mère Marie Skobtsov, le pasteur André Trocmé, le père Nicolas Vélimirovitch (saint Nicolas d'Ochrid) et le pasteur Charles Westphal.
    Historien et écrivain, Dominique Lormier est l'auteur de plus de cent trente livres (documents historiques, biographies, littérature, spiritualité). Membre de l'Institut Jean Moulin, chevalier de la Légion d'honneur, il est un spécialiste reconnu de la Seconde Guerre mondiale, de la mystique chrétienne et de la spiritualité bouddhiste.

  • Qui était vraiment Jésus ? Quel était son message ? Et comment expliquer qu'il soit devenu une figure d'inspiration aussi largement partagée, le fondateur d'une nouvelle religion et surtout le personnage le plus connu de l'histoire universelle ?
    Découvrez la vie extraordinaire de Jésus et le mythe qui l'entoure à travers son enfance, l'étude des sources écrites sur le Christ et ses contradicteurs, ses liens supposés avec les esséniens, l'expansion chrétienne et ses dérives sectaires et les étonnantes convergences entre les mystiques chrétiens, juifs et bouddhistes.
    Une enquête historique sur le Christ et son héritage, des origines à nos jours.

  • La Résistance française a joué un rôle considérable dans la victoire des Alliés et le rétablissement de la France en tant que grande puissance. Churchill lui-même n'a-t-il pas estimé qu'elle écourta d'une année la guerre en Europe ? La Résistance française est ici présentée sous toutes ses formes les plus variées. Cela comprend les réseaux et les mouvements clandestins, les maquis et les forces françaises de l'intérieur, les forces françaises libres et l'armée d'Afrique, sans oublier l'immense diversité des grandes figures.
    On y découvre ainsi l'importance du rôle joué par la France résistante dans la victoire des Alliés. De nombreuses anecdotes, souvent méconnues, enrichissent également le contenu du livre. Cet ouvrage, à l'usage des amateurs et des spécialistes, dresse un panorama complet de la Résistance française sous toutes ses formes, institutionnelles et historiques, anecdotiques et techniques, tactiques et stratégiques.
    Le lecteur prend ainsi conscience de son ampleur dans le déroulement et l'évolution de la seconde guerre mondiale.

  • Des histoires de miracles et d'apparitions comme si vous y étiez !
    Les apparitions, les miracles et les guérisons extraordinaires jalonnent depuis toujours l'histoire de l'humanité, sans que la science puisse leur trouver d'explications. Ces récits sacrés nous enseignent la loi du coeur, le chemin de la générosité, le pouvoir de la foi, l'amour au-delà de la mort et l'acceptation.
    Dans cet ouvrage captivant, Dominique Lormier nous plonge au coeur d'histoires incroyables baignées par les traditions chrétiennes et bouddhistes, des apparitions de la Vierge Marie, au monde fascinant des lamas tibétains, en passant par les miracles de Lourdes et de Fátima, et les vies mystiques de Padre Pio et saint Silouane. Dominique Lormier est lui-même habité par une puissante foi et partage pour la première fois ses propres expériences spirituelles.
    Découvrez la puissance de la compassion et de l'amour inconditionnel.

  • Les insoupçonnables de Vichy Suite à la défaite militaire de la France en juin 1940, nombreux sont les écrivains, artistes et journalistes français à avoir collaboré avec l'occupant. Ils ont rédigé des livres et des articles antisémites, favorables au nazisme, à la collaboration franco-allemande, au régime de Vichy, hostiles aux Alliés et à la Résistance... Ils ont tourné des films financés par le régime hitlérien, chanté pour l'occupant, tenu des propos collaborationnistes et antisémites, rédigé des courriers terrifiants. L'épuration, de 1944 à 1953, a sanctionné ceux qui ont ouvertement manifesté leur soutien au régime hitlérien, mais pas toujours : beaucoup n'ont pas été inquiétés...
    Certains ont assumé leur engagement politique jusqu'au bout, parfois jusqu'à la mort. Ils n'ont jamais renié leur passé collaborationniste.
    Certains ont essayé de se justifier en minorant, en mettant en avant des circonstances atténuantes comme l'erreur de jeunesse, la contrainte de l'occupant, la collaboration pour survivre, la propagande de l'époque...
    Enfin et surtout, il y a ceux qui ont essayé de dissimuler leur passé collaborationniste, afin de poursuivre leur carrière après la guerre et malgré l'épuration. Certains même n'ont pas hésité à se fabriquer un passé de «  résistants  », grâce, par exemple, à des certificats douteux ou des médailles faussement attribuées.
    L'historien Dominique Lormier exhume les écrits et les actes de ces personnalités qui ont dissimulé leurs "années interdites".

  • Ce livre aurait pu s'intituler " la Résistance aux cent visages ".
    Son auteur nous montre en effet, à travers une suite de portraits, combien les femmes et les hommes qui luttèrent avec héroïsme contre l'Allemagne hitlérienne et l'Italie mussolinienne venaient d'horizons très divers et combien ils étaient différents. Ces cent biographies, émouvantes et souvent inédites, témoignent en effet non seulement des motivations qui les poussaient à agir et de l'idéal qu'ils se faisaient, à titre individuel, de la Résistance, mais aussi de leurs audacieux combats en métropole et, ne l'oublions pas, dans les rangs de la France libre et de l'armée d'Afrique.
    Non sans émotion, nous retrouvons ici Lucie et Raymond Aubrac, Marc Bloch, Pierre Brossolette, Pierre-Henri Clostermann, Marie-Madeleine Fourcade, Georges Guingouin, Jean Moulin, Henri Rol-Tanguy, Germaine Tillon, Martial Valin. Et tant d'autres encore... avec, naturellement, grande figure parmi toutes, Charles de Gaulle. A tous ceux qui veulent comprendre ces pages héroïques de notre Histoire, cet album de vies manquait.
    Le voici donc et, avec lui désormais, la possibilité nous est offerte, par-delà les aléas de la mémoire, de mettre sur chaque visage bien plus qu'un nom et des actes, une vie et un destin.

empty