• On trouvera dans ce volume l'ambiance d'une époque où l'on vivait proche de la nature, où l'on prenait le temps d'écouter le chant de la terre, kan an douar, celui des grillons et de centaines d'autres insectes dans les landes et les talus. On revivra un temps où les enfants trouvaient dans la campagne de quoi s'amuser en faisant s'envoler la coccinelle vers le ciel, en poursuivant les sauterelles et les papillons, en crachant sur le diable noir pour le faire saigner, en organisant des courses d'escargots, en faisant brinder les hannetons... On verra aussi combien ces petites bêtes furent parfois les souffre-douleur de certains garnements. On obtiendra encore la réponse à certaines énigmes concernant la bave de coucou, les vers luisants, le perce-oreille, la peur des araignées, l'horloge de la mort.
    On apprendra les noms familiers de ces insectes sur l'ensemble de la Bretagne et dans les pays celtiques. Comme dans les précédents volumes, le tout est relaté dans un style plaisant, plein d'humour et illustré par des dictons, proverbes et formulettes de toutes sortes en breton et en gallo. Ils sont tous traduits en français pour les faire apprécier des non initiés.

  • On connaît les ouvrages de Daniel Giraudon relatifs aux traditions populaires de Bretagne, « Du coq à l'âne » et « Du soleil aux étoiles », le premier traitant du folklore des animaux et le second de celui du ciel. Il ajoute maintenant un troisième titre à ce bouquet de culture populaire ! Ce recueil est consacré au folklore des arbres et des plantes. Ce nouveau florilège, construit sur le m^me modèle que les précédents, est le résultat de plusieurs années de recherches réalisées sur le terrain par l'auteur lui-même, toujours à l'écoute des anciens, et complétées par des emprunts à diverses publications. On y trouve, dans une suite de petites monographies, toutes ces belles histoires que les gens du peuple racontaient en Bretagne, et dans les autres pays celtiques... L'ensemble, plein d'humour et de poésie comporte une somme de récits légendaires, croyances, proverbes, dictons, rimes, devinettes, comptines ou expressions imagées de toutes sortes en breton et en gallo.

  • Oeuvre magistrale au sujet des croyances et légendes de la mort. Après une trentaine d'années à enquêter dans la mémoire des anciens sur l'ensemble de la Bretagne, Daniel Giraudon vient de répondre à cet appel. Fidèle à sa méthode, il a recueilli une abondante moisson de témoignages dans la langue et les mots mêmes de ses informateurs.
    C'est ce qui fait déjà l'originalité de ce nouvel ouvrage et qui manquait sans doute chez son illustre prédécesseur. Daniel Giraudon est allé traquer plus loin le personnage énigmatique de l'Ankou dans ses dimensions à la fois fantastiques et humaines. Il a retracé l'atmosphère d'une époque où les vivants et les morts vivaient proches les uns des autres et où, tout bruit insolite, tout rêve, toute vision nocturne, tout comportement inhabituel étaient interprétés comme la manifestation des puissances de l'au-delà, souvent des signes de mauvais augure.
    Il a noté l'importance du respect à l'égard des défunts, les "Anaon", dont on attend les bienfaits aussi bien sur la santé que sur la prospérité de la maison. La Haute-Bretagne est également présente dans ce légendaire et des rapprochements sont établis avec les pays celtiques outre-Manche. Anatole Le Braz avait bien raison de penser qu'il restait encore beaucoup à moissonner dans ce domaine : " La mémoire des Bretons est inépuisable, plus on l'explore, plus on désespère d'en toucher le fond.
    Ce n'est pas l'Ankou qui nous dira le contraire.

  • Dans ce volume l'auteur regroupe et étudie un corpus de mimologismes des oiseaux recueilli par ses soins sur le terrain. Les mimologismes sont des phrases, des dialogues, des bouts rimés, qui visent à imiter et à restituer la musique et la langue des oiseaux en langage humain. Ils rendent compte de tout un monde où l'on savait écouter la nature et vivre en harmonie avec elle. Souvent drôles et irrévérencieux, ils prêtent aux oiseaux les qualités et les défauts des hommes. Transmis de génération en génération, certains ne manquent pas de qualité littéraire.

  • Daniel Giraudon vous emmène sur le chemin de l'école buissonnière (en breton skolig al louarn, l'école du renard) pour vous apprendre les langages des bêtes (car elles parlent breton, gallo et français !) et vous décrire le monde animal imaginé par ceux qui vivent au contact de la nature.
    Grâce à ce bestiaire illustré de nombreuses photos, où la présence de l'homme est toujours sous jacente, savourez les bouts rimés, devinettes, dialogues, comptines, proverbes, contes, chansons et autres "bitrakoù" qui permettent de rire et de plaisanter sur les rapports privilégiés qui naissent dès l'enfance entre l'homme et l'animal.
    Ainsi, vous saurez tout ce que l'imagination populaire a forgé sur les poux, les puces, les taupes et les mulots, toutes les p'tites bêtes qu'ont du poil su' l'dos !

  • Un ouvrage joyeux, qui parcourt les traditions orales bretonnes où foisonnent bouts rimés, devinettes, dialogues, comptines, proverbes, contes, chansons... Un livre d'ethnologie truculent, dans la lignée des écrits de Jules Gros.

  • La société bretonne des XIXe et XXe siècles est émiettée en terroirs et, plus encore, en petites collectivités rurales où chacun connaît tout le monde, où chacun épie les moindres faits et gestes de ses voisins. Chaque Breton avait ainsi une forte tendance à marquer son appartenance à une communauté particulière et à s'en montrer fier (une mode vestimentaire, un style propre de danse ...).
    Daniel Giraudon nous propose dans cet ouvrage un florilège d'expression, imagées, de brocards, de sobriquets, de dictons... témoignant de ces rivalités ou particularismes de paroisses.


  • Reprenant le modèle de Krampouezh-saocisse, Hervé Lossec et Daniel Giraudon nous proposent plus de 60 histoires amusantes inédites. Ils présentent les 7 péchés capitaux tels qu'ils sont vus par les gens du pays, gallèsants et bretonnants.
    Loin des clichés qui font de la Bretagne un pays de grisaille, les trois auteurs n'ont cherché à atteindre qu'un seul but, mettre du soleil dans la vie de leurs compatriotes en les faisant rire à gorge déployée : "Leizh o c'hof", dirait Hervé, "à s'en décrocher le piâchoué", ajouterait Daniel, "à se tordre la rate" renchérirait Nono, lui aussi grand amateur de ventrées de grouaille à la pointe de son crayon.
    Chaque histoire est en breton, en gallo et en français. Dans chaque version, les auteurs mettent en exergue les bretonnismes, galloïsmes, mots, expressions ou tournures typiques, et les expliquent.

  • L'histoire de la collecte de chants populaires en Bretagne initiée par les folkloristes du XIXe siècle n'en finit pas de nous réserver des surprises. Avec le temps, les greniers bretons s'ouvrent à la curiosité de certains chercheurs et révèlent quelques pépites de notre patrimoine. Et voici que l'on vient de découvrir une trentaine de cahiers contenant plus d'une centaine de chansons en langue bretonne recueillis à la charnière des XIXe et XXe siècles par Constance le Mérer dont la famille était originaire de Lanvellec. La plupart sont inédites et accompagnées de portées musicales. La qualité et la quantité de ces archives placent désormais dans la lignée des plus grands collecteurs de traditions populaires, celle qui fut connue sous le nom de plume "Laouenanig ar Roz", le Petit roitelet du coteau.

  • Sur la côte nord de la Bretagne, entre le Trieux à l'ouest et le Gouët à l'est, la Manche au nord et le Leff au sud, s'étend un petit territoire de 518 km2, 39 communes et plus de 80 000 habitants : le Goëlo, un peu plus densément peuplé que la moyenne bretonne, qui rassemble 1,8 % de la population sur 1,5 % du territoire.
    Qu'est-ce que ce Goëlo qui recèle ces deux joyaux que sont l'île de Bréhat et l'abbaye de Beauport ? Trois villes se voudraient la capitale de cette bande de riches terres agricoles bordées d'une côte très touristique : Châtelaudren, la capitale historique ; Paimpol, la cité des Islandais et Plérin la ville la plus peuplée, mais quasi absorbée par l'agglomération de Saint-Brieuc.

  • Un coffret de deux livres d'histoires drôles en langues de Bretagne. Plus de 150 histoires amusantes pour découvrir les bretonnismes e les galloïsmes présents dans le langage courant.

empty