• Les travailleurs canadiens-français qui pagayaient dans les canots, transportaient des marchandises et étaient affectés dans les postes les plus septentrionaux de l'Amérique du Nord à l'époque de la traite des fourrures sont entrés dans la culture populaire sous le nom de voyageurs. Les chercheurs universitaires autant que les vulgarisateurs de l'histoire leur ont attribué le rôle romantique de joyeux et robustes héros qui ont frayé le chemin à la colonisation européenne dans le Nord-Ouest sauvage. Carolyn Podruchny regarde au-delà des stéréotypes pour révéler les contours des vies des voyageurs, leur vision du monde et leurs valeurs.

    Les voyageurs et leur monde démontre que les voyageurs avaient développé des identités distinctes, modelées par leurs racines de paysans canadiens-français, les peuples autochtones qu'ils rencontraient dans le Nord-Ouest et la nature de leur emploi, engagés à contrat dans des environnements divers. Les identités des voyageurs s'imprégnaient également de leurs constants périples et de leur propre idéal de masculinité qui valorisait la force, l'endurance et l'audace. Bien qu'il soit difficile d'entendre les voix des voyageurs dans les documents d'archives, il est possible d'y découvrir une impressionnante quantité d'informations dans les descriptions laissées par leurs maîtres, les explorateurs et d'autres personnes de passage. En analysant leurs vies en conjonction avec la métaphore du voyage, Carolyn Podruchny ne fait pas que révéler la vie quotidienne de ceux qu'elle examine - ce qu'ils mangeaient, leur cosmologie et leurs rituels festifs, leurs familles et, par-dessus tout, leur travail -, elle souligne aussi leur influence sur le paysage social et culturel de l'Amérique du Nord.

  • Les travailleurs canadiens-français qui pagayaient dans les canots.
    Transportaient des marchandises et étaient affectés dans les postes les plus septentrionaux de l'Amérique du Nord à l'époque de la traite des fourrures sont entrés dans la culture populaire sous le nom de voyageurs. Les chercheurs universitaires autant que les vulgarisateurs de l'histoire leur ont attribué le rôle romantique de joyeux et robustes héros qui ont frayé le chemin à la colonisation européenne dans le Nord-Ouest sauvage.
    Carolyn Podruchny regarde au-delà des stéréotypes pour révéler les contours des vies des voyageurs. leur vision du monde et leurs valeurs. Le voyageur et leur monde démontre que les voyageurs avaient développé des identités distinctes. modelées par leurs racines de paysans canadiens-français, les peuples autochtones qu'ils rencontraient dans le Nord-Ouest et la nature de leur emploi, engagés à contrat dans des environnements divers.
    Les identités des voyageurs s'imprégnaient également de leurs constants périples et de leur propre idéal de masculinité qui valorisait la force. l'endurance et l'audace. Bien qu'il soit difficile d'entendre les voix des voyageurs dans les documents d'archives. il est possible dey découvrir une impressionnante quantité d'informations dans les descriptions laissées par leurs naines, les explorateurs et d'autres personnes de passage.
    En analysant leurs vies en conjonction avec la métaphore du voyage, Carolyn Podruchny ne fait pas que révéler la vie quotidienne de ceux qu'elle examine - ce qu'ils mangeaient. leur cosmologie et leurs rituels festifs, leurs familles et. par-dessus tout, leur travail -, elle souligne aussi leur influence sur le paysage social et culturel de l'Amérique du Nord.

empty