Editions Du Net

  • En 2010, la France érigeait la lutte contre les violences conjugales au rang de « grande cause nationale ». Un an plus tard, je devenais une victime parmi tant d'autres. Personne ne semblait comprendre quel était le mal qui me rongeait.
    Comment peut-on devenir une victime, qui sont ces bourreaux, pourquoi ne les voit-on pas avant qu'il ne soit trop tard ? Toutes ces questions, je me les suis posées, parce que je devais me réparer.
    Lorsque j'ai enfin pu assimiler ces informations, il s'est avéré que si le bourreau est toujours mis en avant, il n'est presque jamais question de sa victime, que l'on efface, comme si elle était coupable de son sort, ou si elle nous renvoyait à notre incapacité à agir en sa faveur.
    Toujours aidée et soutenue, j'ai trouvé au fil du temps, les mots qui impactaient. J'en ai aiguisé la pertinence afin de mieux comprendre et de changer notre regard sur ce que sont les violences conjugales.
    En me lançant dans ce combat, j'ai découvert des personnes d'une humanité remarquable, et tous ensemble, nous oeuvrons au quotidien pour qu'un jour l'on puisse affirmer : « plus jamais ça ! »

  • Je n'ai pas toujours été la personne que je suis. Je n'ai changé que parce qu'un jour, un homme a pris des droits sur moi qu'il n'avait pas. J'entends encore dire que les femmes battues sont complices de leurs bourreaux. Qui n'a pas vécu cette violence ne peut pas la comprendre paraît-il. Je vous invite aux travers de ces pages, à découvrir l'impact que cela peut avoir sur une femme, quand de l'amour naît l'horreur. En vous livrant mon parcours à chaud, vous découvrirez aussi combien nous sommes abandonnées par ceux sensés nous protéger.

empty