La Joie De Lire

  • Dans une petite ville allemande à la fin des années trente, deux garçons partagent une amitié profonde, de même que leurs pères. Ils aiment les mots, le rire, les conversations au fond du jardin, près des ruches. Jusqu'au jour où tout bascule : c'est le temps des mots à voix basse. Les hommes sont devenus fous.
    Oskar est renvoyé de l'école, les deux enfants n'ont plus le droit de se voir.
    Ce livre s'inscrit dans le devoir de mémoire. Mais il est aussi une formidable leçon d'amitié, car celle-ci peut toujours opposer sa réponse aux pires événements de l'Histoire : sortir grandie de cette vague de haine et de violence que les hommes répandent inlassablement sur leur passage.

  • Le Temps des mots à voix basse tout d'abord, dont l'action se déroule dans une petite ville allemande à la fin des années trente. Deux garçons partagent une amitié profonde, de même que leurs pères. Ils aiment les mots, le rire, les conversations au fond du jardin, près des ruches. Un jour où tout bascule : c'est le temps des mots à voix basse. Les hommes sont devenus fous; Oskar est renvoyé de l'école, les deux enfants n'ont plus le droit de se voir... Les persécutions s'annoncent... Que peut faire l'amitié dans cette situation? La réponse est bouleversante.
    Le second titre s'intitule Du Mal à une mouche.
    « Au suivant ! » C'est au tour d'une vieille dame qui vient de quitter ce monde, de faire ce qu'on appelle « le dernier bilan. » Un greffier très consciencieux et austère tient des comptes d'apothicaire. Il dresse la liste impressionnante des tous les êtres (de A à Z, des abeilles aux vers de terre, ni wapiti ni zèbre mais un loup tout de même !) auxquels elle a ôté la vie. Toutes les créatures, même les puces, les fourmis et les mouches, sont prises en compte. La liste est longue pour celle qui se croyait innocente.
    Moins grave que la première histoire mais tout aussi profonde.

  • Nous voici hors du temps, à la frontière, où il faut rendre des comptes à l'heure de l'addition. Lorsqu'elle entend " au suivant ! ", la vieille dame qui vient de quitter ce monde, ne s'attend pas à se voir reprocher, dans l'ordre alphabêtement chronologique, tous les " crimes " dont elle s'est rendue coupable dans sa vie: on commence par cent soixante dix-sept abeilles pour terminer par quelques vers de terre. En effet, pour l'épicier de l'au-delà, " tout se tient, du plus infime organisme au plus imposant et tous - luciole ou champion de sumo - sont animés par le même fragile principe de vie et se valent également au dernier bilan ". Un livre pour faire joyeusement réfléchir à notre responsabilité d'être vivant.

empty