• De l'étang de Saint-Nazaire, proche de Perpignan, où l'on repêche un candidat au suicide et où l'on pêche « à la lessiveuse », jusqu'à Cassis, où sera tondue un vraie héroïne de la Résistance, en passant par une île indéterminée, où joue le Minotaure, et par ce phallus du Pont du Gard qui se trouve être celui d'Hercule, André Bonafos nous promène « Sous le ciel magique de la Méditerranée » avec ses trente contes et récits ici réunis.
    On y rencontrera la Mistral et l'héroïsme d'une épouse, les chevaux de Bois du Carrousel d'Avignon envolés une nuit de Noël, des lampes à huiles à foison dans l'Hôtel de Sade de Saint-Rémy-de-Provence, et bien d'autres lieux et aventures, où le passé rejoint le présent, où les santons ressemblent à leur propriétaire et où les araignées sont hôtes de la crèche, où le « suspense » est total à Marseille et où les orties ont leur mot à dire à Eyragues, où se succèdent d'étranges présages au Pays des Alpilles et où un orage dantesque semble punir Avignon...
    Que ce soit un conte ou un récit, chaque texte est nourri d'un réel vécu ou observé profondément, qui lui donne de la densité et une vérité prenante, car le style est vivant, plaisant...
    On s'attache à ces personnages autant que l'auteur, qui leur donne à tous, y compris au « Rénaïre » ,sa profonde sympathie...
    Comme ces santons qui manifestent leur tendresse aux « Cigales de Noël.... »

  • 70 ans après «L'Être et le Néant», que reste-t-il de l'existentialisme via Jean-Paul Sartre ? Comme le suggère humoristiquement l'auteur dans son titre, a-t-il toujours une existence, quelle peut-elle bien être ? Les grands mythes philosophiques sont-il inscrits dans l'instant d'une époque ou seraient-ils éternels ? Au travers des personnages des «Mains Sales», la pièce de théâtre emblématique sartrienne, et en particulier de Hugo Barine, on approche d'une certitude : c'est en s'éloignant de l'instantanée de la politique que la philosophie peut s'inscrire dans la durée d'une civilisation. Sartre sur son bidon en 1968, après avoir éclairé le monde des idées, a fait un ultime «choix» pathétique.

empty