• Du traumatisme des esclavages aux mouvements de protestation contre le racisme et les violences policières, comment réinventer la relation dans nos sociétés fractionnées, confrontées aux tumultes de l'Histoire ? Pour le penseur antillais Édouard Glissant, le monde nous bouscule et il faut entrer dans le chaos pour y porter l'action, le rêve, l'espoir du renouveau.
    Le philosophe Aliocha Wald Lasowski saisit dans cet ouvrage toute l'actualité de Glissant pour déchiffrer le monde, dix ans après sa disparition. Comment ancrer le multiculturalisme dans la république ? Comment éviter à la fois les pièges de l'universalisme abstrait et du repli identitaire ? Du débat avec Aimé Césaire sur la négritude à la lutte anticoloniale avec Frantz Fanon, du projet d'indépendance par l'antillanité à l'interdépendance de la créolisation, Glissant nous invite à une pensée-monde qui décrypte nos paysages bouleversés.
    Poésie, roman, philosophie mêlés, la mémoire historique redonne chance au langage. L'humanité vaut par la rencontre des cultures. La volonté de liberté rythme ses passions. Tel est le pari et la beauté d'une philosophie de la relation que ce livre met en scène.

  • « Qui est vraiment James Bond ? Quels espions ont inspiré 007 ? Quels sont les événements historiques anticipés par la saga ? De quelles James Bond Ladies 007 est-il réellement amoureux ? Pour percer les mystères du fidèle agent de Sa Majesté, Aliocha Wald Lasowski utilise différentes techniques de décryptage. Des études de genre à la pensée postcoloniale, de la culture populaire à la géopolitique, du féminisme à la phénoménologie, l'auteur dévoile les arcanes des vingt-cinq films. L'essayiste va même jusqu'à inventer la démarche philoscopique, qui révèle ce qui est caché à l'écran. De James Bond contre Docteur No en 1962 à Mourir peut attendre en 2020, Les cinq secrets de James Bond dessine un paysage insoupçonné, pour percevoir autrement le plus célèbre des agents secrets. »

  • Les démocraties sont aujourd'hui à ce point menacées et fragilisées que rien ne paraît stopper le virus anti-démocratique. Le populisme identitaire force les citoyens, pour s'en dégager, à repenser leur présence au monde, à renouveler les imaginaires de la relation, à réinventer le politique, bouleversé par les violences et les affrontements. Habiter le monde, en le réajustant aux attentes citoyennes, suppose, d'une part, de prendre la mesure de la bascule actuelle des temps, et, d'autre part, de faire sortir de nouveaux gisements inédits de sens. Pour analyser ce qui s'opère sous nos yeux et prendre le pouls du basculement, d'un monde à l'autre, dix ans (2008 à 2018), constituent une bonne mesure : la violence terroriste, la montée des nationalismes, l'outrance du populisme, le dérèglement climatique, la tragédie migratoire, la crise de l'Europe, l'accélération du capitalisme ou encore la révolution numérique et l'ubérisation de la société.
    Ce second tome du Panorama de la pensée d'aujourd'hui permet à trente et une figures de la pensée d'aujourd'hui de se mobiliser et de proposer des solutions à construire ensemble. Autant de nouveaux champs de paroles, d'idées et d'horizons à transmettre aux futures générations.

    INÉDIT.
    @ Disponible chez 12-21.
    L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE.

  • Le XXIe siècle commence. En quoi est-il nouveau ? Quel imaginaire, quelles questions s'y dessinent ? Ce ne sont plus seulement les civilisations qui se savent mortelles, mais le monde qui, à travers les crises économique et écologique, entrevoit sa fin. Pourra-t-on dès lors surmonter la figure de l'« homme ancien » ? L'humanité va-t-elle se projeter dans quelque « ailleurs interstellaire », comme l'écrivait Gilles Deleuze ?
    31 acteurs de la recherche contemporaine, philosophes, poètes, anthropologues, scientifiques, sont ici sollicités pour identifier les tracés et ouvertures de la pensée française dans sa diversité. Héritage et renouveau, continuité et déplacement, bilans, ruptures, cartographies nouvelles : il s'agit de multiplier les passages entre les disciplines pour confronter leurs vérités et prendre la mesure de notre temps.

    Édition revue et augmentée d'entretiens inédits

  • «Tournez, tournez, chevaux de bois, la musique fait sa ronde, le jeu des ritournelles fait revenir en chacun le refrain qui trotte dans la tête. Freud n'aime pas écouter de musique, que ce soit en privé ou dans un lieu public, mais son indifférence cache une passion secrète pour le Figaro de Mozart. Gide oppose à la pesanteur des esprits chagrins une barcarolle ou un impromptu de Chopin qu'il interprète au piano. S'il souffre depuis l'enfance d'insuffisance respiratoire, Barthes s'exerce au chant et fait de Schumann un double idéal. Alors que son ami Guattari ne jure que par Fauré, Deleuze trouve dans le Boléro de Ravel un motif répétitif qui le comble, au point d'en faire le coeur de sa philosophie. Passion des mélodies, inquiétudes rythmiques. Au-delà de ce quatuor d'exception, nous voici à l'écoute de refrains qui passent, comme un aveu, l'empreinte d'une vie».
    Aliocha Wald Lasowski.

  • Comment mesurer l'actualité de la pensée de Sartre ? Comment apprécier sa réception chez nos contemporains, son impact dans le monde, aujourd'hui ? Sartre stimule les philosophies les plus créatrices, d'Alain Badiou à Bernard-Henri Lévy ou Jean-Claude Milner, de Judith Butler à Edouard Glissant ou Jacques Rancière. La force de son écriture mobilise des générations d'intellectuels ; rencontre Aron, Camus ou Merleau-Ponty ; croise tout un pan de la culture française ; affronte les penseurs comme Lévi-Strauss, Althusser, Barthes, Derrida, Foucault, Lyotard ou Deleuze. Par la diversité de son engagement (tour à tour romancier, essayiste, critique, philosophe, dramaturge, scénariste ou journaliste), Sartre affirme la liberté et nous plonge au coeur des mutations de la pensée, dans le soubassement des concepts, dans le battement de la vie.

  • De ses études philosophiques auprès de Gaston Bachelard, jusqu'à sa rencontre avec Gilles Deleuze, Régis Debray, Jacques Derrida ou Pierre Bourdieu, Édouard Glissant a construit une philosophie de la Relation. Essayiste, romancier, dramaturge, Glissant est avant tout le poète des imaginaires et des archipels du Tout-Monde.
    Son engagement, depuis la création du Front antillo-guyanais en 1961, l'amène à penser une politique de la mondialité, contre les effets désastreux de la domination.
    Sa relation aux artistes ouvre son oeuvre à une nouvelle esthétique : la trace, l'éclat, le tremblement, l'errance, le divers. Mêlant souffle poétique et philosophique, Glissant est le Montaigne de notre temps.

  • Vingt écrivains et philosophes qui ont lu, rencontré ou travaillé avec L. Althusser conversent avec l'auteur sur sa pensée et son oeuvre.

  • Portrait de Tel Quel en groupe de jazz ? De Philippe Sollers en leader de quatuor ou en clarinette solo ? Le rythme, le swing et la vitesse sont au coeur de l'oeuvre de celui qui compose Paradis ou Improvisations comme une partition musicale.
    De Purcell à Miles Davis et Paul McCartney, l'écrivain explore l'allégresse de l'écriture (musicale, romanesque, philosophique) comme mouvement, comme puissance d'arrachement. Nietzsche à Venise, Mozart à Prague, Casanova à Paris, autant de figures qui inspirent Sollers dans sa recherche du "sublime", dans son rapport à l'infini. L'existence, comme l'art, peut-elle devenir un champ d'expérimentation et de renouvellement ? Réponse de Sollers en trois entretiens inédits, portant sur Barthes, l'aîné, l'interlocuteur, l'ami, et leur voyage en Chine en 1974; sur Picasso, le héros, le révolutionnaire, celui qui, si souvent, est au coeur ou dans les marges des textes de Philippe Sollers ; sur Haydn enfin, l'antidote, celui "qui fait signe au moment du plus grand silence".
    Trois conversations, trois occasions de partager les plaisirs, les admirations, les digressions de Philippe Sollers.

empty