Glenat

  • Son Baiser de l'hôtel de ville est aujourd'hui une icône universelle et il est lui-même une légende de la photographie humaniste du xxe siècle. Populaire, Robert Doisneau l'est devenu grâce à ses images poétiques et cocasses du peuple de Paris et des banlieues, faisant finalement oeuvre ethnologique.
    C'est le même regard aiguisé et tendre qu'il a porté sur les Alpes tout au long de sa carrière de photographe-reporter et illustrateur.
    De la fin des années 1930 à la fin des années 1960, en mission ou au gré de vacances, il y a réalisé aussi bien des photos de commande pour la publicité, la mode, la presse ou l'édition, que des recherches personnelles.
    Au ski à Megève ou au Tyrol, en famille dans le Dauphiné, avec Maurice Baquet à Chamonix, dans le plus haut village d'Europe en Queyras ou lors d'une transhumance dans le Mercantour, les Alpes ont été pour Doisneau un décor spectaculaire, prétexte à d'étonnantes mises en scène.

empty