Fayard

  • Dans ce livre très personnel, à la fois journal intime et mémoires, P. D. James se penche sur les douze mois de sa vie qui vont de son soixante-dix-septième à son soixante-dix-huitième anniversaire, du 3 août 1997 au 2 août 1998. Elle fait alterner des descriptions d'événements quotidiens, d'ordre personnel, familial ou professionnel, avec ces évocations de son enfance, de sa jeunesse, des réflexions sur la littérature, sur l'art du roman policier, et, en particulier, sur la manière dont elle élabore ses prores romans. Elle se projette par la même occasion dans le passé de sa brillante carrière : ses années scolaires à Cambridge dans les années vingt et trente, la naissance de sa seconde fille sous les bombardements de Londres pendant la Seconde Guerre mondiale, son travail en tant qu'administratrice d'hôpital, puis directrice d'un laboratoire médico-légal de la police criminelle. Plus tard, anoblie par la Reine, elle devient membre du conseil d'administration de la BBC, siège à la Chambre des Lords et fait partie des comités du British Council et de l'Arts Council. Conduite avec authenticité et sensibilité, cette singulière autobiographie captivera les lectrices et lecteurs passionnés de romans policiers et toutes celles et ceux qu'intriguera l'enquête menée par la "reine du crime" sur sa dernière énigme : elle-même !

  • Les fils de l'homme

    P.D. James

    • Fayard
    • 18 Octobre 2006

    Réimpression, à l'occasion de la sortie sur les écrans en octobre 2006 du film qui en est tiré, de ce roman de science fiction écrit en 1992.
    Dans cet étonnant roan, P. D. James imagine une Angleterre du futur gagnée par un fléau : la stérilité humaine. En l'an 221, cela fait un quart de siècle (depuis l'année Oméga) qu'aucun bébé n'a vu le jour. Les vieillards sont acculés au désespoir et au suicide, et l'ultime génération de jeunes est belle, mais violente et cruelle. Le reste de la population s'accroche à une forme de normalité sous l'autorité absolue de Xan Lyppiatt, dictateur charismatique et gouverneur d'Angleterre.
    Dans cette atmosphère sinistre, Theo Faron, historien à l'université d'Oxford et cousin du gouverneur, mène une vie solitaire, centré sur lui-même. Un soir, au service religieux de Magdalen, il rencontre par hasard une jeune femme, Julian, membre d'un groupuscule clandestin qui s'est donné pour but de défier le pouvoir du gouverneur. La vie de Theo bascule dans le drame, et il se voit confronté à des scènes d'horreur presque inimaginables. C'est alors que Julian lui annonce une nouvelle stupéfiante...

empty