Stock

  • Des vieilles dames protges par des hommes de l'agence Mle-Escorte sont assassines. Toutes les hypothses sont permises. Mais pourquoi les violettes de Parme trouves sur chaque cadavre sentent-elles le vtiver ?

  • Y a-t-il un meilleur endroit qu'un centre de thalasso-thérapie pour commettre le crime parfait ?
    Du matin au soir, c'est l'allée et venue des "peignoirs blancs", lesquels défilent, serviette sur la tête, de la piscine aux cabines de soins où les empreintes digitales ne marquent pas.
    Est-ce cette garantie d'anonymat qui incite l'assassin à noyer ou étrangler un à un les clients du centre ? la question rend perplexe l'inspecteur lavialle, chargé de l'enquête, mais amuse guy villardin, un curiste don juan qui se trouve être aussi auteur de polars : une manne pour son futur suspense que tous ces crimes en peignoirs et eau chaude ! quant au médecin-chef, cette série de meurtres inexplicables le plonge dans le désespoir : va-t-il y perdre tous ses clients ? les uns par mort subite, les autres prenant la fuite ? mais qui diable peut avoir intérêt à le ruiner ?
    Il y a plus troublant encore : certains curistes, jusque-là paisibles, succombent à la tentation : "quelle excellente occasion de régler son compte à qui m'importune ! une mort qu'on mettra sur le compte de l'assassin ! je n'aurai qu'à m'en laver les mains !" ce qui, en thalasso, est plus qu'aisé hélas pour eux, ces braves gens s'abusent !
    Quant à nous, lecteurs, nous pédalons avec angoisse dans la purée d'algues !
    Jusqu'à ce que après reviens simone (suspense) et un bouquet de violettes (suspense), cet été encore l'imagination de madeleine chapsal a frappé : une fois dans le bain, palpitations, chaud et froid, intrigue bouillonnante, divertissement et relaxation garantis.

  • L'Ami chien

    Madeleine Chapsal

    • Stock
    • 4 Novembre 1998

    Les chiens ont toujours jou un rle important dans la vie de l'auteur. Aimer les chiens, c'est aimer en eux ce que nous, les humains, avons de plus sr et de meilleur.

empty