• Thomas passe toutes les vacances d'été chez son grand-père, un homme incroyable qui lui transmet son savoir-faire autour des fleurs et de la nature. On l'oublie, mais certaines fleurs se mangent, peuvent se transformer en pions de jeux et même en instruments de musique fabuleux ! Quelle aventure !

  • Dans ce monde, on ne mange plus que de l'artificiel, les jardins ont disparu. Clovis et son père Marius vont planter clandestinement des tomates et retrouver un goût oublié.

    Dans ce monde-là, on ne mange plus que de l'artificiel, les jardins ont disparu : il est interdit de cultiver, cueillir, récolter. Clovis et son père Marius font pousser en grand secret un plant de tomates. Une fois au moins, Clovis goûtera un produit frais, au goût de liberté...

  • L'île

    Christophe Leon

    Les vacances sur une île bretonne en août 2016 avec un groupe de jeunes défavorisés de la banlieue vont bouleverser les vies de deux adolescents.
    Des années plus tard, en 2033, Yasmine, 17 ans, espère découvrir la vérité sur sa naissance grâce à Ishak Mansouri, un survivant de cet été tragique...

  • Clément est un adolescent tétraplégique extrêmement intelligent. « Seule la tête fonctionne correctement » dit-il. Il vit seul avec sa mère et a besoin chaque jour d'une assistante de vie. Il a aussi une excellente amie, Janie, qu'il a connue au lycée.
    Si l'adolescence n'est déjà pas une période facile pour un enfant « normal », autant dire que Clément la vit très mal. Il aimerait connaître, comme ses petits camarades, ses premiers émois amoureux, l'éveil des sens... et ressent beaucoup de frustration et d'injustice.
    Un roman fort, plein de tendresse et de pudeur qui aborde un sujet encore tabou : la sexualité des personnes handicapées.

  • Toutes les convictions des parents d'Ernest se fissurent lorsqu'ils découvrent deux migrants cachés dans leur maison de campagne. Face à la réalité, en écoutant le récit de leur parcours, la décision s'impose : il faut les aider.

  • L'os

    Christophe Leon

    Les chasses aux trésors de l'enfance laissent des souvenirs radieux. Quinze ans plus tard, Ciudad retrouve un vieil os découvert dans une grotte par son copain l'Arsouille et se rémémore cette époque solaire de sa vie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Zaïm, un jeune orphelin syrien surdoué au football, est repéré dans un camp de réfugiés par Gerhard, un membre du comité international de la Croix Rouge. Ce dernier lui présente Lukas, un recruteur allemand. Zaïm est alors envoyé dans le centre d'entraînement d'un grand club à Stuttgart. Il y passe plusieurs mois parmi d'autres jeunes footballeurs de son âge. Il s'entraîne pour être le meilleur et gagner sa place pour les jours de match. Zaïm est promis à une grande carrière sportive. Mais à l'occasion d'un tournoi international organisé en France, le garçon va devoir prendre une décision qui pourrait bouleverser le cours de sa vie...

  • Dans cette famille, ce n'est pas le fils qui est accro à la télé mais les parents !
    L'arrivée d'un écran plat de 127 cm les fascine au point d'en oublier le travail, l'école, les repas...
    Texte cocasse. Quand les parents sont moins raisonnables que leur enfant.

  • Bleu toxic

    Christophe Leon

    1956. Dans la baie de Minamata au Japon, des chats, des dauphins, des poissons décèdent dans d'étranges circonstances, et les enfants sont victimes d'une maladie inconnue...1984. À Bohpal, en Inde, l'explosion d'une usine de chimie décime une partie de la population. Quatorze ans plus tard, Gaz, né la nuit du drame, tente de survivre dans les ruines du bâtiment industriel...

  • Sur le chemin de leur maison de campagne, un père avec son fils traverse un village à très vive allure et percute une femme qui sortait de sa voiture. Le père fait le mauvais choix de s'enfuir et s'installe dans le déni. Le fils ne peut en rester là ; il va choisir lui, de se rapprocher du fils de la victime (qui n'est pas morte) sans lui révéler cependant qu'il connaît le coupable. Un thriller à sa manière. Un livre bien mené sur la responsabilité, la loyauté, l'amitié.

  • Gabrielle a bientôt treize ans. Somalienne d'origine, elle a été adoptée par un couple homosexuel. George et Phil, ses papas, se sont mariés il y a une quinzaine d'années, en 2013, mais aujourd'hui la loi a changé et ils sont considérés comme des parias. Ils doivent porter un losange rose, vivent dans un ghetto et n'ont plus le droit d'exercer leur métier.Victimes d'un accident de la route, poursuivis par la brigade d'interception, George et Phil ne peuvent se fier à personne. Comment avertir Gabrielle ?
    Comment semer leurs poursuivants ? Et pour aller où ? C. Léon imagine un futur dans lequel règne l'intolérance, la violence et la peur. Un futur qui nous ramène vers un passé pas si lointain.Un livre qui dérange, qui secoue, qui heurte. Un livre nécessaire.

  • Des robes et du maquillage à ne plus savoir qu'en faire. Une tablette nouvelle génération à un prix canon. Une nouvelle loi sur l'obsolescence qui plaira à tous les ados du monde. Un petit commerce pas très légal. Un père Noël égaré au coeur de l'Afrique. Un enfant bien nourri par sa mère et par sa nounou.

    Black Friday, ce sont six nouvelles d'humour noir à consommer sans modération. Mais attention, ce Vendredi noir vous laissera un goût amer dans la bouche : quand règnent l'hyperconsommation et les promotions perpétuelles jusqu'à la nausée, c'est notre planète qui souffre d'indigestion.

  • La randonnée

    Christophe Leon

    Quoi de mieux pour réconcilier cinq adolescents en rupture avec la vie qu'une rando en montagne avec Jeff, un éducateur bienveillant ? Le projet est alléchant pour Jennifer, Lisa, Mariam, Damien et Lukas qui semblent presque enthousiastes. Il faut marcher, camper, faire à manger, se laver dans les torrents glacés... bref! être ensemble 24 h/24. Mais quand Jeff disparaît, et que les ados partent à sa recherche, ils découvrent le cadavre d'une ourse tuée par balle. La montagne est habitée, ils ne sont pas seuls.

  • A 10 ans, Odélise est enlevée avec une centaine d'enfants de La Réunion pour être envoyée dans une famille d'accueil de la Creuse. Pour surmonter sa tristesse, elle s'invente un double, Zeïla. A l'adolescence, sa vie devient de plus en plus insupportable et son alter ego imaginaire risque de prendre toute la place.

  • longtemps, pierre s'est attendu au pire.
    eh bien voilà. le pire s'appelle nadine. elle emménage chez pierre et son père, qui n'a rien trouvé de mieux que de tomber amoureux de cette grande perche aux longs pieds et aux lèvres gonflées connue des boudins. comme si nadine arrivait à la cheville de maman ! mais maman est partie "en voyage" depuis si longtemps...la situation est grave. pierre doit échafauder un plan. mais, pour l'instant, son père et nadine ont quelque chose à lui annoncer.
    et si le pire restait à veniroe

  • Champion

    Christophe Leon

    Brandon est un athlète. Son père et son entraîneur insistent pour qu'il prenne des produits « stimulants » pour améliorer ses performances. Brandon hésite, il n'est pas un tricheur.
    Luc, quant à lui, est un fana de voitures. Le jour où ses parents partent en week-end, il en profite pour faire une petite balade avec son amie Louella dans l'impressionnant 4x4 de son père malgré l'interdiction formelle de celui-ci.
    David, un jeune autiste, est fasciné par les téléphones portables. Lorsque lors d'une promenade, il trouve dans le fossé le portable de Brandon, non loin de marques noires, celles de pneus de 4x4, il ignore que sa vie va basculer...
    Par un subtil jeu d'aller-retour, l'auteur mêle et entremêle les destinées de six jeunes gens.
    Chacun d'eux fera le mauvais choix au mauvais moment...

  • Fani

    Christophe Leon

    Françoise, dite Fani, 16 ans, "monte" à Paris pour faire des études de droit. Issue d'une famille modeste, elle doit trouver des petits boulots pour l'aider à payer son loyer. Après avoir déposé une annonce de baby-sitter chez les commerçants de son quartier, elle reçoit un appel. Elle est accueillie par Flore, une vieille dame, qui lui propose d'être sa "mamy-sitter". Veuve, elle s'ennuie et cherche une jeune personne pour partager ses samedis contre la somme de 250 €. D'abord réticente, Fani finit par accepter cette offre généreuse. Entre Fani et Flore, s'installe une relation particulière...

  • Un an après la catastrophe du 11 mars 2011, Noriaki, un adolescent de presque 14 ans, décide de prendre sa plume pour écrire au président de la TEPCO, la compagnie qui gérait la centrale nucléaire de Fukushima.
    Dans cette lettre, il décrit les moments d'angoisse qu'ils ont vécus, lui et sa famille, lorsqu'ils attendaient le retour du père, un ingénieur de la centrale. Ce dernier, comme des centaines d'autres employés de la centrale, s'était porté volontaire pour refroidir les réacteurs nucléaires devenus incontrôlables, s'exposant de fait à d'importantes radiations avec toutes les conséquences que cela suppose. Un sacrifice que ces héros ont accepté de faire pour la nation.

  • Z.U.S, pour Zone Urbaine Sensible. Ou bien banlieue « difficile », voire « défavorisée ».
    Les expressions, slogans et euphémismes ne manquent pas pour qualifier, de loin, ces « quartiers » souvent périphériques auxquels on ne s'intéresse que le temps d'un fait divers.
    Comme cette Cité Nelson Mandela et son bâtiment E, dans lesquels vivent Ryad, Driss, Coraz dont le prénom, en polonais, signifie « de mieux en mieux », Marie, Latifah la fan de Lady Gaga, Julien allias Honecker, ou bien encore Stella, dite la « Boloss », qui poste sur Youtube un cri de détresse autant que de fierté : « JE SUIS QUELQU'UN ! » Quelqu'un. Quelques-uns. Autant d'individus que de personnages qui se croisent dans ce recueil de nouvelles dont chacun, à tour de rôle, est le héros. Des portraits drôles et/ ou tragiques qui donnent corps et âmes à la cité, sans jugement, sans angélisme, sans détour.
    Après le succès de Désobéis ! dans cette même collection, on pourrait croire, par ce livre débordant d'histoires et de personnages, que Christophe Léon quitte un instant son costume d'auteur engagé. Ce serait mal le connaître.

  • Kisangani, République démocratique du Congo, 2004. Le père de Kimia est malade et pour qu'elle aille à l'école, grandisse dans l'affection et la sécurité, il décide de l'envoyer vivre en France. Par un intermédiaire, elle est vendue à un couple de riches bourgeois qui va l'adopter. La petite fille va passer huit ans recluse dans un bel appartement où elle sera bonne à tout faire. À dix-sept ans, elle parvient à s'enfuir, se retrouve à la rue sans argent et sans connaître personne, dans un Paris qu'elle découvre. Elle rencontre Gilles, un jeune homme très généreux qui la recueille. La fin du cauchemar ?
    Une fois encore Christophe Léon s'empare avec énergie d'un scandale contemporain. Ses personnages prennent vie dans toute leur complexité, leurs paradoxes et leur force vitale.

  • Un village à l'abri d'une centrale nucléaire qui emploie les adultes. Sven se baigne en catimini dans le lac qui borde la centrale, l'eau y est très chaude malgré l'hiver. Un jour une explosion pétrifie tout. Seuls survivants, Sven (tombé opportunément dans une champignonnière), sa petite soeur, Siloé, opportunément punie par sa nourrice et enfermée à la cave, Grégoras, débile léger, qui travaillait dans les caves à vin de la ferme. Sven retrouve sa soeur qui a noué un dialogue amical avec un rat dans sa cave, elle est fiévreuse, et s'est blessée lors de l'explosion. Ces trois enfants vont se terrer pour de mauvaises raisons très plausibles et lorsque des chars, des hommes vêtus de combinaisons blanches arpenteront le village à la recherche de survivants, ils ne se feront pas récupérer. Parallèlement un médecin amoureux d'une institutrice en visite ce jour-là à la centrale avec sa classe, la soeur de celle-ci et un militaire se croiseront sur le terrain. Mais ils ne seront pas secourus et l'hélicoptère surveillant la zone laissera le petit groupe à son sort.
    Un roman pétrifiant, un brin d'humour, beaucoup de tendresse pour les personnages, malgré l'extrême dureté du propos, il se dégage une sorte de douceur du texte.

  • Demain, promis !

    Christophe Leon

    Six jours dans la vie de Zacharie, très occupé à faire du sport, beaucoup de sport, tous les sports. Six jours avant sa greffe cardiaque, il rêve au garçon qu'il va devenir, après.

  • Ce livre est une suite d'histoires s'imbriquant les unes dans les autres.

    Il y a tout d'abord Hugo qui ne supporte plus de voir sa mère baisser les bras face à sa recherche infructueuse de travail. Devant les bureaux de Pôle Emploi, il perd son sang-froid et frappe un chômeur.

    Karine, avec un QI de 135, prend des airs supérieurs. Elle se chamaille sans arrêt avec son petit frère, Bruno, qui ne s'intéresse qu'aux jeux vidéo. Le chômage de leur père met en danger l'équilibre de leur vie familiale.

    Le père d'Anthony, routier longue distance, est souvent absent et sa mère travaille de nuit dans un hôpital. Délaissé, le garçon passe ses soirées à boire avec son ami Flavien.

    Cyril, un garçon sans histoire, se laisse embarquer dans leurs jeux...

    Christophe Léon avec sa verve habituelle, nous fait partager la vie de plusieurs adolescents brisée par la crise et le chômage de leurs parents. Un entremêlement de destins sur fond de misère sociale. Un livre coup de poing qui dénonce les travers de notre société où le travail reste la première des valeurs, et où celui qui le perd est tout de suite mis sur la touche.

  • Dans la droite ligne de son précédent roman paru aux éditions du Muscadier (Pense bêtes), Christophe Léon continue ici de disséquer les rapports de l'homme avec le monde animal.
    On rencontre dans Bêtes de pensée un père et son fils luttant contre les mauvaises herbes et les blattes, une classe visitant une ferme pédagogique à la pointe du modernisme, et un jeune cadre dynamique découvrant les rites initiatiques de la haute finance.

empty